Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Des mesures du 1er Mai en Côte d'Ivoire : Faut - il applaudir M. Ouattara ?

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Lundi 2 Mai 2016 à 04:55 | Lu 864 fois



1/ DES ANNONCES DU CHEF DE L’ETAT IVOIRIEN :

A la faveur de la célébration de la fête du 1er Mai, dite « Fête du Travail », le Chef de l’Etat ivoirien Alassane OUATTARA, a semblé répondre favorablement à quelques préoccupations des populations ivoiriennes, quant à la cherté de la vie.
En effet, les cris des populations étaient restés jusque là sans suite, devant les coûts de l’électricité, de l’eau, du transport, etc., qui n’ont cessé de s’accroître, depuis l’accession du régime-Ouattara au pouvoir, par la force ; tandis que seuls le Chef de l’Etat, son épouse, sa famille et son clan, ses ministres et les hauts cadres de son parti, le RDR et les membres de l’ex-rébellion, jouissent des biens du pays. La plupart des investissements et réalisations dans le pays, ponts, routes et autres, n’étant construits en général que grâce à des fonds de surendettements.

Aussi, ce 1er Mai 2016, M. OUATTARA vient-il de décider, à l’entendre, de quelques mesures, telles que :
- l’ouverture du marché de la distribution de l’électricité à d’autres opérateurs qui le souhaitent ; ce qui stopperait les augmentations abusives du prix de l’électricité et mettrait ainsi fin au monopole (historique) de la Compagnie Ivoirienne de l’Electricité (CIE) ;
- la non-augmentation du prix de l’eau ;
- la suspension de la procédure de renouvellement des permis de conduire, en attendant de limiter les personnes ciblées ;
- la baisse du prix du transport : cette demande étant adressée aux transporteurs, puisque le prix du pétrole, donc du carburant et du gasoil ayant baissé au niveau mondial, etc.
2/ DE L’ANALYSE DES ANNONCES DE M. OUATTARA :
La FIDHOP (la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie Politique), aurait bien voulu applaudir, pour une rare fois, le Chef de l’Etat ivoirien et son Gouvernement ; toutefois, ces quelques observations sérieuses s’imposent.

LA FIDHOP note, tout d’abord, qu’en dehors des promesses mirobolantes faites aux Ivoiriens durant sa première campagne électorale de 2010, telles que la construction d’une université chaque année, durant son premier quinquennat, ou l’injection de dizaines de Milliards de FCFA pour le développement de chacun des départements qu’il visitait, M. OUATTARA n’est pas à ses premières annoncent euphoriques et tapageuses, qui restent pourtant sans aucune suite ; HELAS !

Ainsi, il avait récemment promis une Assurance-maladie pour tous, dont il avait même été le premier à prendre sa carte. Or, alors qu’il continue de se faire traiter à l’Hôpital américain de Neuilly, en France, les populations ivoiriennes côtoient journellement la mort…

Il avait encore annoncé, en grande pompe médiatique, l’Ecole obligatoire et gratuite dès 2016 ; les enfants ivoiriens attendent toujours…

S’agissant du DOSSIER DE LA CIE : la question qu’il convient de se poser aujourd’hui, c’est de savoir si M. OUATTARA n’est pas entrain d’exercer un chantage au Groupe français Bouygues, suite à des négociations infructueuses ; ou s’il n’est pas entrain de préparer le marché de la distribution de l’électricité, ou par des membres de sa famille, ou par des propres à lui ?

Quant au TRANSPORT : étant donné que le milieu est principalement tenu par ses parents du Nord, ses partisans et sympathisants, pourquoi le Chef de l’Etat n’a-t-il pas engagé des discussions préalables avec les transporteurs, avant de venir les interpeller en public ce 1er Mai 2016 ?

De même, en suspendant la procédure de renouvellement des permis de conduire, pourquoi le Chef de l’Etat ne limoge-t-il pas le Ministre du Transport Gaoussou TOURE, si ce dernier a agit sans le consulter au préalable ?
POUR LA FIDHOP, les populations ivoiriennes ne sont pas DUPES ! Elles font preuve d’une grande vigilance ; et principalement les Travailleurs !

Concernant les TRAVAILLEURS DE CÔTE D’IVOIRE, la FIDHOP se demande quelles sont les mesures spécifiques et concrètes prises par le Chef de l’Etat les concernant ?

Qu’a dit le Chef de l’Etat, pour garantir les emplois de ceux qui sont encore en activité ; surtout pour accroître leur revenu annuel face à la cherté de la vie dans le pays, pendant qu’on crie à la croissance et à l’émergence ?
Qu’a dit le Chef de l’Etat pour rassurer les centaines d’agents jetés à la rue avec leurs familles, sans aucun droit, depuis que l’Etat a arraché leur licence aux compagnies de téléphonie mobile COMIUM, GREEN, CAFE MOBILE et WARID-CI ; ou concernant les 45 agents remerciés dans la société GESTOCI ; ou encore pour les 50 personnes de la société DREAM COSMEQUEC…

3/ LA FIDHOP SALUE L’ACTIVISME DES IVOIRIENS :

La FIDHOP, en concluant cette Déclaration, salue les actions multiples des Ivoiriennes et des Ivoiriens activistes du Net, dans les réseaux sociaux ou dans les (rares) journaux de la presse écrite en Côte d’Ivoire : aujourd’hui, nous avons tous la preuve que le Chef de l’Etat Alassane OUATTARA et les membres de son gouvernement lisent tout et entendent tout !
Si donc certains dossiers brûlants ne trouvent aucune solutions dans le pays, c’est parce que M. OUATTARA lui-même ne veut pas y apporter de solutions.

Sinon, en tant que Chef de l’Etat, chef de l’exécutif, il a les solutions des déguerpissements injustifiés ; des spoliations des familles ivoiriennes de leurs biens (telle que la famille Bondy) ; de la libération des prisonniers politiques, du retour de tous les exilés…, et donc de la Réconciliation nationale et de la Paix en Côte d’Ivoire.

NOUS, FORCES SOCIALES IVOIRIENNES, NOUS DEVRIONS DONC PRENDRE NOS RESPONSABILITES ; POUR CONTRAINDRE CE REGIME A AGIR EN FAVEUR DE LA PAIX SOCIALE !

Fait à Turin, ITALIE, le 1er Mai 2016

Dr BOGA S. GERVAIS
Président-Fondateur de la FIDHOP

Afrik53.com : Infos 7J/7
Lundi 2 Mai 2016
Vu (s) 864 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !