L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Après la défense du CFA Ouattara combat les Africains bafoués en Lybie

News en temps réel - Isaac Pierre BANGORET le Lundi 27 Novembre 2017 à 07:32 | Lu 379 fois



Sur "First Magazine", nous pouvons lire ces propos tenus par Dramane Ouattara à propos des Africains vendus comme esclaves en Lybie : « Les gens de la sous-région viennent travailler en Côte d’Ivoire parce que les salaires y sont élevés, quand ils ont beaucoup d’argent, prennent la route du désert, ensuite de la méditerranée et quand ils arrivent en Italie, ils disent qu’ils viennent de la Côte d’Ivoire. Ils ne sont pas tous Ivoiriens ». Ce discours flatteur de Dramane Ouattara ne doit être ni colporté ni soutenu par les Ivoiriens à un moment où le communautarisme positif s’avère vital, dans le cadre de la lutte pour la dignité des Africains voire de l’Homme noir.

Monsieur Dramane Ouattara, après avoir cloué au pilori les Ivoiriens, les traitant de xénophobes, veut, aujourd’hui, au nom de notre peuple, se désolidariser d’une lutte qui va au-delà de nos frontières pour nous opposer de nouveau à nos frères africains. Ces moments sont si douloureux qu’il est immoral, en de pareilles circonstances, d’agiter la bannière nationale et de se replier sur soi-même. Dramane Ouattara, il faut le noter de nouveau, est fidèle à sa propre politique, celle qui consiste à diviser pour régner, dans le but de fragiliser cette conscience africaine, ce mouvement panafricaniste qui a, aujourd’hui, pour pierres angulaires, la libération de Gbagbo, le panafricaniste, la lutte contre le CFA, et l’instauration d’une véritable démocratie dans les ex-colonies françaises où la métropole continue d’imposer à nos peuples leurs gouverneurs.

Paris Sportifs : Comment Gagner Tous Les Jours


Ouattara ne nous apprend rien en nous signifiant que des frères africains se servent des documents ivoiriens pour émigrer. Dans les années 80, les Ivoiriens n’avaient pas besoin de visas pour se rendre, par exemple, en Italie, puisqu’ils sortaient peu, grâce à une politique menée par des fils du pays qui prônaient nos valeurs africaines. « La Côte d’Ivoire, mon beau pays » ; « Consommez ivoirien » ; « l’Autosuffisance alimentaire » sont des slogans qui résonnent encore dans nos têtes.

Conscients des flux migratoires en provenance des pays menacés par le désert, les présidents natifs de la Côte d’Ivoire ont décidé de régler, en amont, les nombreux problèmes collatéraux que cette immigration massive provoquait dans notre pays, en menant une politique migratoire inclusive, ouverte à tous les Africains, tout en définissant, néanmoins, et cela va de soi, les conditions d’accès à la citoyenneté ivoirienne. Pour canaliser ces frères qui constituaient désormais un électorat insensible aux véritables problèmes de notre pays, des leaders politiques ivoiriens décidèrent d’une révision Constitutionnelle pour éviter que des aventuriers politiques en provenance des pays frontaliers, conscients de la prospérité de la Côte d’Ivoire, ne profitassent de ces flux migratoires pour fouler aux pieds nos lois, semant guerres et chaos.

D’Houphouët au président Laurent Gbagbo, les Ivoiriens étaient tenus de ne pas faire de leur pays "un Oasis dans le désert, car l’Homme qui a faim n’est pas un homme libre". Le président Laurent Gbagbo ouvrit les portes de notre pays à tous les Africains de la sous-région en supprimant les permis de séjour introduits par Dramane Ouattara et son parti : le RDR.

Tous les actes politiques posés par le leader du FPI pour le bonheur de toutes les populations vivant sur notre sol, en l’occurrence l’introduction du passeport biométrique, dans le cadre de l’identification des Ivoiriens, les accords gagnant-gagnant qui auraient permis de procurer du travail aux jeunes, ont été détournés de leurs nobles objectifs puis interprétés, à dessein, par Dramane Ouattara, de manière erronée, afin qu’ils soient perçus comme un complot visant l’extermination de ces jeunes africains en provenance des pays sahéliens qui choisissent, aujourd’hui, sous sa gouvernance, le suicide à la survie, en se noyant dans la méditerranée. Le constat que fait Ouattara quant à l’identité réelle des Africains vendus comme esclaves en Lybie n’est pas à l’ordre du jour, et gagnerait à s’inscrire dans sa politique intérieure qui se veut discrète, à un moment où il y va de la survie de jeunes africains en captivité.

Il est l’un des premiers responsables de cette Traite négrière pour avoir choisi la guerre au recomptage des voix afin de résoudre un contentieux électoral. Ces propos servent seulement à diviser les Africains à un moment où les leaders politiques français se rendent compte qu’ils n’ont fait que semer le vent, et courent le risque de récolter la tempête, après avoir prêté l’oreille à des dirigeants de sa trempe qui méconnaissent l’Afrique profonde. Il est grand temps que les Africains choisissent librement dans les urnes leurs représentants légitimes et non sous les bombes de l’Armée française. Une Afrique en proie au chaos causera la chute certaine de la France.

Que le pays des droits de l’homme se souvienne qu’elle s’est libérée de la tyrannie d’Hitler grâce à la solidarité particulière des peuples africains. Si les actes héroïques de ces soldats africains, dont le père du président Laurent Gbagbo qu’ils tiennent aujourd’hui prisonnier à la Haye, ne suffisent pas à faire comprendre à Sarkosy que l’Afrique est entrée dans l’Histoire par la grande porte en sauvant ses oppresseurs d’hier pour une paix durable, alors aucun remède ne peut guérir sa cécité politique. Le véritable aveugle est celui qui refuse de voir, car il ne s’agit pas de regarder. Le véritable sourd est celui qui refuse de comprendre, car il ne suffit pas d’entendre.

Isaac Pierre BANGORET (Écrivain)

Isaac Pierre BANGORET
Lundi 27 Novembre 2017
Vu (s) 379 fois


Tribune Ivoirienne | Débat / Reflexion | Blog Marc Micael | Tribune Libre | G.Mboumba | Farid Mnebhi | Blog Mondelibre








Bien Vivre en Bonne Santé

Les Articles les plus lus

Mauvaise nouvelle pour ceux qui se rasent les poils pubiens

1 Commentaire - 08/07/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Aidez-moi, je suis devenue la maîtresse de mon mari

0 Commentaire - 18/06/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7


Incroyable !