Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

les vœux de nouvel an du Président Konan Kouadio Siméon candidat à l'élection présidentielle 2010

L'Afrique en mouvement - Service de communication KKS le Lundi 5 Janvier 2015 à 18:37 | Lu 459 fois

Siméon Konan Kouadio appele à un consensus autour d’idées fédératrices et fondatrices d’un nouveau contrat social au service du pardon, la réconciliation, et la paix...



Ivoiriennes, ivoiriens,

Nous voici à nouveau au seuil d’une nouvelle année. Gloire soit rendue à Dieu qui nous fait la grâce de voir cette année nouvelle. A toutes et à tous, je veux adresser ici mes très chaleureuses félicitations et mes vœux les meilleurs pour l’année 2015.

ivoiriennes, ivoiriens,

L’année 2014, aussi riche qu’elle a pu être en émotion et en évènements n’aura pas permit de réelles avancées sur les questions majeures de la nation. Le caractère clair obscur que je décrivais lors de mes derniers vœux s’est plutôt accentué et l’impression d’une Côte d’Ivoire aux deux réalités contradictoires s’est renforcée.

D’un côté, l’image d’une Côte d’Ivoire quasiment de rêve, un pays aux performances exceptionnelles, un état de droit à la gouvernance irréprochable, une république où cohabitent les ivoiriens à nouveau unis dans une cohésion sociale retrouvée, en route pour le nouveau miracle, si ce n’est déjà fait. Les investissements massifs dans le secteur des infrastructures dont la plus éloquente illustration est le nouveau pont HKB, les chantiers en cours à travers le pays et l’excellent taux de croissance classé parmi les tous premiers au monde sont des arguments pour soutenir cette image idyllique.

D’un autre côté, l’image d’une Côte d’Ivoire encore traumatisée et divisée avec des populations qui continuent de se regarder en chien de faïence et où la peur et la méfiance sont omniprésentes. Un pays où l’insécurité reste le lot quotidien des populations et où le peuple dans sa grande majorité broie du noir et sombre jour après jour dans la pauvreté la plus totale. Une république avec des institutions toutes mono-colores et aux ordres avec notamment une justice décriée par tous pour son inféodation et sa propension partisane et sélective.

Les preuves de cette image bien moins reluisante, ne manquent pas. Le taux de pauvreté qui se situe aujourd’hui autour de 50% et qui ne manque pas d’inquiéter d’ailleurs la banque mondiale, le taux de chômage au-delà de 25%, la cherté de la vie décriée par tous, les nombreux conflits inter communautaires qui débouchent très souvent sur des affrontements sanglants, les nombreux conflits fonciers, les nombreux prisonniers politiques sans jugement depuis plus de trois ans, l’absence de poursuite contre les proches du pouvoir pourtant clairement identifiés, le règne sans entrave des bandes armées qui mettent sous coupe réglée villes, villages et régions entières sur tout le territoire national, les enfants régulièrement enlevés et quotidiennement retrouvés sans vie et atrocement mutilés (et dire que notre indice de sécurité est égal à celui de Genève), etc. en sont juste quelques unes.

Chers compatriotes,

Ces deux regards contradictoires sur la réalité de notre pays sont symptomatiques de l’état d’esprit de nos concitoyens. Ils montrent combien les ivoiriens restent en désaccord sur la marche actuelle de leur pays. La tension constante autour des dossiers judiciaires, les récentes mutineries dans l’armée, les déchirements dans les principaux partis politiques montrent à suffisance que nos problèmes restent entiers et que la crise par conséquent n’a jamais été hélas derrière nous. Elle le sera seulement quand la réconciliation aura été une réalité, ce qui, à l’évidence, n’est pas le cas actuellement.

Chers compatriotes,

La réconciliation nationale n’a jamais eu autant de sens qu’aujourd’hui. S’il est indéniable que des infrastructures ont été réalisées, il est surtout vrai qu’avec un budget de plus 5000 milliards, une Côte d’ivoire véritablement réconciliée et sereine aurait fait infiniment mieux. Notre pays est un pays majeur. Il a été patiemment et savamment façonné pour être un pays leader par nos pères fondateurs qui l’ont doté de fondamentaux solides pour honorer en tout temps cette vocation.

La Côte d’ivoire a bien tenu ce rôle jusqu’en 1999 quand les forces du mal ont fait irruption dans le pays pour le soumettre à la violence et au désordre, sapant jusqu’à ce jour, les bases de cette paix, condition indispensable et préalable à tout développement. Nous aurions donc pu réaliser davantage et les infrastructures que nous célébrons aujourd’hui l’auraient été depuis longtemps n’eut été ce coup d’arrêt porté à la marche glorieuse du pays de Félix Houphouët Boigny.

Le plus grand besoin de la Côte d’ivoire pour reprendre sa marche glorieuse, sans avoir à brader notre économie ni à hypothéquer l’avenir de nos enfants par un surendettement contre productif, reste donc impérativement le retour à la paix qui passe lui-même obligatoirement par la réconciliation nationale. Sans cette réconciliation et cette paix, les investissements se feront toujours aux conditions d’un pays à risques et le taux de croissance aura beau figuré parmi les meilleures au monde, les ivoiriens, comme c’est le cas aujourd’hui, n’en profiteront pas.

Chers compatriotes,

Le défi de la réconciliation doit nous interpeller tous. Chacun doit le regarder comme un devoir citoyen et veiller à ce que nul ne s’autorise à ruser avec le peuple. Nous n’avons pas le droit de laisser en otage cette exige vitale aux mains des seuls politiciens et à la merci de leurs intrigues. C’est ensemble et collectivement que nous pouvons relever ce défi.

Dans cette perspective, je voudrais appeler tous ceux qui aspirent à l’avènement d’une véritable réconciliation des filles et fils de ce pays à un consensus autour d’idées fédératrices et fondatrices d’un nouveau contrat social au service du pardon, la réconciliation, et la paix et partant, de la cohésion sociale, du développement de la Côte d’ivoire et du bien être social de nos concitoyens. Les futures échéances électorales nous offrent une belle opportunité pour la concrétisation de cette union sacrée d’amour et de fraternité. Nous devons la saisir promptement et la saisir ensemble pour dégager notre pays de l’œil du cyclone, pour triompher des forces du mal, pour redonner de l’espoir et de l’espérance à notre peuple.

Tel est mon appel en direction de toutes les forces du changement, tels sont les vœux que je formule du fond du cœur pour la Côte d’ivoire, notre cher pays et pour les ivoiriens, notre merveilleux peuple aux légions remplies de vaillances.

Bonne et heureuse année à tous et à toutes,

Que Dieu bénisse la Côte d’ivoire !

Abidjan, le 31 décembre 2014

Konan Kouadio Siméon
Candidat à l’élection présidentielle 2010


Service de communication KKS
Lundi 5 Janvier 2015
Vu (s) 459 fois



1.Posté par Sily Camara le 05/01/2015 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci, Président X, merci Président Y, merci Président Z.
En attendant les voeux du Président Sily Camara
Président du parti des amateurs de tchapalo ( P.A.T )

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Novembre 2016 - 00:00 Vive les politiques! À bas les politiciens!

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !