Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Zouan Hounien : Violents affrontements entre communautés

le Lundi 29 Juillet 2013 à 07:30 | Lu 663 fois

Un couvre-feu instauré dans la ville et toute la ceinture administrative de Zouan-Hounien. Des blessés à l’arme blanche dont trois cas graves.



Zouan Hounien : Violents affrontements entre communautés
L’un des protagonistes, presqu’au seuil de la mort, admis à l’hôpital de la ville. Ce sont là les conséquences de violents affrontements des acteurs du secteur des transports issus, notamment, des communautés Malinké et Yacouba, qui ont embrasé la petite localité de Zouan-Hounien, dans le département de Danané.

Zouan-Hounien est la ville d’origine du ministre d’Etat, ministre du développement et du plan, Abdallah Mabri Toikeusse. La tension reste toujours « incandescente » mais diffuse du fait d’une forte présence dissuasive, selon des habitants que nous avons joints sur place hier dimanche 28 juillet, par téléphone. Selon le maire de Zouan-Hounien, Zrakpa Roger que nous avons eu au bout du fil « c’était très violent ». « J’ai failli, moi-même être lynché par des gens qui étaient opposés à ma médiation. Car, ils voulaient en découdre. C’était très violent…Mais, on a réussi, depuis hier, a calmer les protagonistes.

Par mesure conservatoire, le préfet par intérim, Yao Brunon, secrétaire général de la préfecture a dû instaurer un couvre-feu que nous avons levé hier. Le jeune conducteur de moto-taxi a été grièvement blessé. Il souffre d’un traumatisme crânien. C’était très sérieux, mais il a recouvré ses sens. J’ai rencontré 200 transporteurs et les différents chefs de communautés », a-t-il expliqué avant d'ajouter que le comité de sécurité de la ville est à pied d’œuvre pour éteindre complément le brasier…

Les faits, à la base de ces affrontements, sont d’une extrême banalité, mais révèle la fragilité du « vivre ensemble » et des relations conflictuelles entre transporteurs de taxi-moto et ceux des taxis-brousse soutenus, notamment, par des syndicats, dans cette partie du pays. De sources médicales sur place « tous les blessés ont été libérés » après des soins.

Ce samedi 27 juillet 2013, il est un peu plus de 11 h, quand Gazé, un jeune yacouba, conducteur de taxi-moto marque une halte à la hauteur d’une gare tenue par des syndicats de transporteurs de taxi-brousse, et tente d’embarquer un client. Mal lui en pris. Il est accroché par « des gros bras » qui le malmènent proprement avant de mettre hors d’usage sa moto. « Il a été grièvement blessé. Il a été bastonné et a perdu connaissance. Les jeunes yacouba, vu que Gazé a sombré dans un coma, ont pensé qu’il avait été tué », explique le maire.

L’activité de taxi-moto est dévolue à la communauté yacouba et les taxi-brousse sont le fait des jeunes malinké, exclusivement. Il s’en est suivie une bagarre, qui va très rapidement, se généraliser dans la ville entre autochtones et allogènes. Selon Touialy Tom, un habitant de la ville, cadre à la mine d’or d’Ity que nous avons joint hier en début d’après-midi, « le maire, Zrakpa Roger ( Udpci) et le préfet intérimaire de la localité, ont lancé des appels au calme, sur la radio locale ». Il apprend, par ailleurs « qu’un couvre-feu a été instauré, qui court de 19 h à 5 h du matin » mais qui aurait été « levé », selon le maire hier.

Des mesures ont été prises par le conseil municipal, qui était d’ailleurs en sa première session ce samedi lorsque les heurts ont éclaté, pour réguler le transport à Zouan-Hounien, selon le maire Zrakpa Roger. Des contingents des Frci et des gendarmes, ont fortement été déployés dans la localité pour y maintenir l’ordre qui commençait, selon M. Touialy Tom, « à revenir ». L’identification de tous les chauffeurs de moto-taxi, contraindre ceux-ci à se conformer aux dispositions légales (permis moto, vignettes, carte grise, assurance), sont entre autres, les mesures qui ont été prises.

Les gares seront également séparées », nous a confié le maire. A en croire d’autres témoins, « les échauffourées entre deux groupes de transporteurs ont dégénéré en affrontements impliquant les autochtones Yacouba et les allogènes Malinké ». La bagarre à coups de couteaux, de coupe-coupe, de pierres et de gourdins, ont duré plusieurs heures, obligeant commerçants et transporteurs à suspendre leurs activités et contraignant des habitants à se terrer chez eux.

Armand B. DEPEYLA
Soir Info

Lundi 29 Juillet 2013
Vu (s) 663 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !