Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Zagol: « La Côte d’ivoire est dans un gouffre par la faute des acteurs politiques… »

le Lundi 1 Avril 2013 à 19:30 | Lu 511 fois



Zagol: « La Côte d’ivoire est dans un gouffre par la faute des acteurs politiques… »
Assemblée Générale constitutive de l’Alliance pour la Promotion de la Démocratie et des Œuvres Sociale (APDOS)

Discours du Président élu Zagol Alain Durand

Honorables invités,
Mesdames et messieurs les journalistes,
Chers militants et sympathisants de l’APDOS,
Camarades présidents de mouvements et associations
Mesdames et messieurs, en vos rangs et qualités,
C’est avec honneur que je m’adresse à vous en ce jour en ma qualité de Président élu de l’Alliance pour la Promotion de la Démocratie et des Œuvres Sociales (APDOS).

Mes sincères remerciements vont, dans un premier temps, à l’endroit des camardes de toutes obédiences politiques confondues, qui sont tous sympathisants de notre nouvelle alliance, et qui ont décidé de porter leur choix sur ma modeste personne, pour conduire comme le navire APDOS à bon port.
Je suis parfaitement conscient des nombreux défis que suscitent les responsabilités inhérentes à la nouvelle fonction qui est la mienne. Vous ne serez pas déçus, car je tâcherai de diriger l’APDOS

dans le strict respect de sa vision, pour une Côte d’Ivoire nouvelle. Oui rassurez-vous camarades, je ne me détournerai point des textes qui constituent les fondamentaux de notre Mouvement.
En effet, comme l’indique sa définition, l’APDOS voudrait d’une part, faire la promotion de la démocratie et d’autre part apporter, de façon significative, son soutien aux populations démunies, à travers des actions sociales.
Au chapitre de la promotion de la démocratie qui, du reste, est la raison principale de sa création, l’APDOS concentrera ses actions futures autour de cinq (05) principes majeurs; à savoir :

- le respect et la protection des libertés collectives et individuelles;
- le respect des droits humains;
- la justice pour tous;
- le respect des lois de la République;
- le respect des Institutions et des personnes qui les incarnent.

Parvenir à un tel idéal peut paraitre irréaliste; c’est même une tâche titanesque, mais j’ai l’entière conviction que si nous le voulons, nous le pourrons.
Encourager et engager le peuple de Côte d’Ivoire, dans toute sa composante, à abandonner la voie de la violence sera difficile mais nous le pouvons.
Se prononcer objectivement et dénoncer toutes les formes de dérives tant au niveau des gouvernants qu’à celui de l’opposition sera un exercice difficile, mais nous devront le faire si nous voulons construire une Côte d’Ivoire sans violence.

Avoir un regard critique et adopter un comportement citoyen quand il le faudra, sera loin d’être aisé mais nous le pouvons. Oui nous le pouvons ; pour emprunter à l’autre cette expression. Car pour la côte d’ivoire et pour les générations futures, aucun sacrifice ne sera trop grand. Un engagement historique s’impose donc à nous.
Oui, notre pays, la Côte d’Ivoire, sort d’une longue et grave crise. Laquelle crise a, non seulement montré toute la dimension bestiale de l’Homme, mais aussi toute la laideur de la guerre :

- Destruction de biens privés et publics;
- Désagrégation de la société;
- Exécutions extrajudiciaires;
- Massacres de populations ;
- Etc.

Cette énième crise dont les origines remontent à plusieurs années en arrière, a profondément marqué les esprits, à tel point que lors d’une cérémonie officielle, une autorité affirmait, et je cite : « Satan nous a tous possédés ». A l’en croire, Satan ne nous possédera plus. Que non, car si nous refusons de nous approprier les princes élémentaires de la démocratie et de les respecter, la possession satanique sera notre quotidien et cela, à jamais.

La Côte d’ivoire est en ce moment dans un gouffre par la faute des acteurs de la vie politique ivoirienne, qui ont volontairement tourné le dos à la démocratie. Aujourd’hui, la belligérance ouverte a cessé; mais il suffit d’une étincelle pour faire à nouveau de ce pays un brasier, car il n’en demeure pas moins une poudrière en sursis du fait de nos agissements orientés vers la violence. Les différents commentaires à l’occasion de l’audience de confirmation des charges du Président Gbagbo ont fini par nous convaincre d’une telle

éventualité. J’en veux pour preuve un débat entre deux conseillés, l’un du Président Ouattara et l’autre du Président Gbagbo, sur une chaine de télévision française.
Un autre aspect tout aussi inquiétant est la réconciliation des Ivoiriens. Elle nous paraît de plus en plus incertaine, car malgré la bonne foi et la volonté affichée du Premier Ministre, Konan Banni, aucune chance ne lui est donnée de réussir sa mission, pourtant noble. Nous sommes donc à même de penser que nous ne sommes pas à l’abri de surprises désagréables.

Nous avons tous obligation d’agir maintenant, d’agir en sensibilisant les populations sur le bien-fondé des valeurs démocratiques. Il s’agira pour nous d’amener ces populations à épouser ces valeurs et à agir en toutes circonstances en les ayant à l’esprit.

Frère, sœur, engage-toi, car la Côte d’Ivoire a besoin de toi, pour le changement des mentalités et des comportements. Ce pays mérite mieux que ce que nous lui avons servi jusque-là. Quant à moi, ma mission est de faire de l’APDOS, une Organisation utile aux Ivoiriennes et aux Ivoiriens, sans distinction de genre, d’ethnie et de religion. Je veux pouvoir compter sur toi pour écrire l’autre histoire de la Côte d’Ivoire avec conviction et sincérité.

Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !
Je vous remercie.
Fait à Abidjan le 30 mars 2013
Zagol Alain Durand

……………….

Lundi 1 Avril 2013
Vu (s) 511 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 01/04/2013 23:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Petit molo-molo et rejoins-nous dans la lutte pour sortir du "gouffre" où Dramane nous a plongés parce que GBAGBO a décidé d'incruster la démocratie en C.I, sauf si maintenant tu veux faire ton petit business.

Actuellement, le problème des ivoiriens n'est pas qui va créer des mouvements se prétendant de nous sortir du "gouffre". Présentement, les ivoiriens sont repartis en deux camps. Et rien ne peut rien y changer.

Il y a d'un côté ceux qui sont ensemble avec les étrangers CEDEAO et les occidentaux pour assujettir notre peuple, notre pays, nos terres.

Et de l'autre, ceux qui luttent aux côtés du digne fils de l'Afrique, j'ai nommé Laurent GBAGBO qui luttent pour que les occidentaux nous laissent tranquilles afin de vivre les bienfaits de la démocratie comme eux.

Petit, c'est tout. Actuellement là, les ivoiriens ne sont pas là pour recevoir des évangiles leur promettant quoi que ce soit. Les ivoiriens vivent une tragédie pour avoir voulu vivre la démocratie comme les blancs.

Dès lors tout mouvement qui choisit clairement son camp a automatiquement déjà ses membres prêts.

Ceux qui tiendront des discours clair-obscurs auront leurs yeux pour vérifier ce dont je parle...

Si tu as compris, petit merci. Autrement, bon vent....Et tes deux yeux verront....proprement.

2.Posté par GOLAH le 02/04/2013 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUI , IL Y A DEUX CAMPS CELUI DES COLLABOS QUI A DECIDE DE SE METTRE AVEC LES ETRAGERS, IMPERIALISTES POUR PILLER NOTRE PAYS . ET LE CAMPS DES RESISTANTS QUE NOUS SOMMES. IL Y A DONC DEUX CAS, SOIT TU TE METS DU COTE DU DIABLE ET SES SUPPOTS QUI OCCUPENT NOTRE PAYS, SOIT TU LUTTES POUR LIBERER LA CÔTE D'IVOIRE NOTRE PAYS.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !