Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Yopougon : Rpg, roquettes et plus d'un demi-millier de munitions saisis au domicile d'un caporal-gangster

le Samedi 5 Octobre 2013 à 09:11 | Lu 978 fois

Dans notre parution du lundi 30 septembre 2013, nous évoquions en quelques mots, une fusillade qui, dans la soirée de la veille, s'était produite entre policiers et malfaiteurs, dans le périmètre de l'antenne du quartier « Maroc », à Yopougon. Un échange de tirs qui avait causé la perte dans le camp des détenteurs illégaux d'armes à feu. A présent, on en sait un peu plus.



Yopougon : Rpg, roquettes et plus d'un demi-millier de munitions saisis au domicile d'un caporal-gangster
Dans notre parution du lundi 30 septembre 2013, nous évoquions en quelques mots, une fusillade qui, dans la soirée de la veille, s'était produite entre policiers et malfaiteurs, dans le périmètre de l'antenne du quartier « Maroc », à Yopougon. Un échange de tirs qui avait causé la perte dans le camp des détenteurs illégaux d'armes à feu. A présent, on en sait un peu plus. Avec au bout, une grosse surprise.

A en croire donc nos sources, depuis un bon moment, un gang se montre particulièrement actif dans le domaine du vol de véhicules. Environ trois semaines de cela, le gang arrache à Angré, son véhicule de marque Nissan, de type Murano, à un homme à qui on va attribuer les initiales de Y.L. Et saisie, la Police criminelle s'emploie aussitôt à mener minutieusement son enquête, aux fins de neutraliser cette bande armée.

Écumant tous les milieux fréquentés par ces individus à la moralité sinistrée, les flics tombent sur une bonne piste et chopent un des membres du gang. Il est d'ailleurs trouvé en sa possession, un téléphone-portable volé au cours du braquage à Y.L. Ce scélérat, se montrant très coopératif, livre aux enquêteurs, d'importantes informations sur le reste de la bande. Et depuis, les éléments de la police criminelle filent ces derniers. Le dimanche 29 septembre 2013, ils apprennent que deux des malfaiteurs, dont ils ont tous les signalements, vont se retrouver en repérage, au quartier « Maroc », à Yopougon.

Sans perdre de temps, les agents des forces de sécurité vont « miner » le secteur en s'y mettant en planque. Aux environs de 17h, leur patience paye. De fait, expliquent toujours nos sources, alors qu'ils tiennent leurs positions, les flics voient arriver non loin de l'hôtel « Kimi », un véhicule de marque Toyota, de type Corolla, de couleur rouge-bordeaux et immatriculé 5534 FA 01.

Et profitant du ralentissement de ce véhicule qu'ils suivent de près, ils remarquent que l'immatriculation 5290 FL 01 tatouée sur les vitres, n'a rien à voir avec celle sur la plaque minéralogique. C'est suspect. Et approchant d'avantage, les policiers se rendent compte que les deux occupants de l'engin correspondent parfaitement aux individus qu'ils recherchent. Ils lancent alors la sommation « Police ! ». Les deux quidams « déchirent » l'injonction, en prenant la fuite. Leur conducteur écrase le champignon et donne une allure vertigineuse à la voiture.

A cet instant, il perd le contrôle de la Toyota qui vient percuter de plein fouet, un véhicule de marque Peugeot, de type 406, à hauteur de la pharmacie « Zeulayet ». Les deux suspects s'éjectent de leur voiture et engagent un sprint. Ils achèvent de convaincre sur leur sombre nature, en ouvrant le feu en direction des éléments de la police criminelle.

Ces derniers ne se laissent pas conter et ripostent. Et, dans une ruelle, en face du bar climatisé dénommé « Vip petit Paris », ils mettent un terme définitif à la fuite de l'un des criminels, en l'atteignant mortellement. Il est saisi sur lui, un pistolet automatique de marque Mab P15, avec dans le chargeur, 10 munitions.

Son acolyte lui, plus veinard, est battu à la course de vitesse. Appréhendé, il répond au nom de Coulibaly Mamadou alias « Ben ». C'est banal cette identité. Mais surprise, avec ses qualités professionnelles. En effet, il se trouve que Coulibaly Mamadou est Caporal des Forces républicaines de Côte d'Ivoire ( Frci) et est en service à la Marine nationale.

La perquisition effectuée à son domicile, à Yopougon-Gesco, laisse découvrir une véritable poudrière : plus d'un demi millier de munitions. Il est donc découvert dans son logis, un pistolet automatique de marque « Tanfoglio », avec 10 munitions, 72 munitions de calibre 5,56 mm, 143 munitions de calibre 7,62 mm, 360 munitions de type Pkm, des chargeurs, quatre roquettes et un Rpg. Tout cet arsenal de guerre saisi, les enquêtes se poursuivent pour retrouver les acolytes de cet agent des forces de défense, qui s'est lancé sur le chemin sinueux de l'animation de la pègre. Dommage !

KIKIE Ahou Nazaire
Soir Info

Samedi 5 Octobre 2013
Vu (s) 978 fois



1.Posté par Osdansgorge le 05/10/2013 13:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ç''''est ce qu''''on cesse toujours de dire, c''''est ces chiens de dramane ouattara le mossi qui ont tjrs commis ces crimes. Ils tuent, pillent, violent, exproprient et on accusent Gbagbo et ses fils alors que Gbagbo a bien éduqué et enseigné son peuple, ses militants, ceux qui se reconnaissent en lui. Ouattara a importé le banditisme, les tueries, les vols, le mensonge, la fraude, le faux du Burkina pour venir cultiver dans notre beau pays mais ça, ça sera déraciné. La Marine nationale? Hummmmmmmm Côte d''ivoire yaaaako! N''''importe quoi vient souiller notre marine nationale,notre armée. De toutes les façons, ces gangsters ne seront jamais punis parce qu''''ils partagent tous leurs butins et rendent compte à dramane ouattara le chef suprême de ces gangs. Ivoiriens, restons calmes car Dieu combat pour nous! Si tu d''''accord avec moi dis amen!

2.Posté par Hermann N'da le 05/10/2013 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'insécurité en CI a un nom : Allassane Dramane OUATTARA .

3.Posté par Fatim le 05/10/2013 22:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amen! Je suis d accord avec toi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !