Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Yamoussoukro : Affaire: ‘‘Une statue de Ouattara détruite’’ Voici toute la vérité, la réaction des riverains

le Vendredi 22 Novembre 2013 à 03:57 | Lu 3164 fois

Publiée dans un premier temps par un site Internet avant d’être reprise dans la presse écrite, une affaire de destruction d’une statue du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, défraie en ce moment la chronique dans la capitale politique et administrative Ivoirienne.



«Révoltés par le sentiment d'abandon politique en rapport avec les promesses de campagne, des habitants de Yamoussoukro ont, ce mardi soir, détruit une statue qui avait été érigée en l'honneur de la prochaine arrivée du président de la République dans la capitale du pays. Cette dernière, faite en béton, a été achevée à coup de pioche dans l'enceinte de la zone abritant la résidence d'Houphouët par des habitants en colère. Ces derniers, sont par ailleurs en conflit ouvert depuis près d'un mois avec le Gouverneur, Thiam, au sujet de la chefferie traditionnelle Akoué, groupe Baoulé dont était issu le président Boigny, et dont l'actuel représentant du chef de l'Etat se dit l'héritier», a indiqué le site Internet à propos de l’affaire.

Les informations telles que rapportées ont été formellement démenties par des sources proches du palais de la présidence. «Jamais des habitants en colère ne se sont attaqués à une statue de chef de l’Etat. Et d’ailleurs, il n’y a jamais eu une statue du président de la république, son Excellence Alassane Ouattara, devant le palais de la présidence», a soutenu notre source.

Selon notre interlocuteur, il y a bel et bien eu destruction d’un Ecriteau sur lequel il devrait être mentionné en caractère lumineux: «Palais présidentiel» avec juste à côté un mât portant le drapeau Ivoirien. Et notre source d’expliquer que concernant les motivations réelles de cette démolition effectuée sur ordre des responsables du palais eux-mêmes, la hiérarchie au niveau d’Abidjan en avait décidé ainsi mais avait promis de construire un autre tout en marbre au moment opportun. C’est que l’idée de la réalisation d’une telle œuvre a été certes approuvée. Mais la présidence voulait le travail mieux fait que tel qu'il était présenté. «Voici la vérité, en ce qui concerne la démolition de ce panneau.

Sinon, le mât pour le drapeau, lui, demeure et en entendant la reprise des travaux, les fleuristes sont en train de faire du beau travail à la place de l’Ecriteau», a expliqué notre interlocuteur qui a été joint par téléphone le jeudi 21 novembre 2013. De sources policières, l’on assure que jamais, il n’y a eu de statue du président Alassane Ouattara qui soit détruite par quelques groupes de manifestants. Interrogés sur la question, des habitants de la cité des lacs ont dit ne pas comprendre la démolition de cette plaque qui devrait clairement indiquer, aux passants et autres voyageurs, la présidence de la république. «C’est le fait de l’avoir démoli qui suscite tous ces débats et commentaires erronés, aujourd’hui», a fait remarquer un riverain.

Notons que depuis l’annonce de la prochaine visite du président de la République dans le la région du Bélier puis dans le District autonome de Yamoussoukro, les autorités administratives de la capitale politique sont tous à pied d’œuvre, dans l’objectif d’un accueil chaleureux au chef de l’exécutif Ivoirien et à son épouse.

C’est justement dans cette perspective, en vue d’agrémenter le cadre de vie et de travail et surtout réserver une surprise agréable à son hôte que le patron du palais a bien voulu réaliser ces travaux. «Mais, ce n’est certainement que partie remise», rassure un autre travailleur du palais. Pour le reste, tout est en train d’être mis en œuvre par le préfet de région du Bélier, André Ekponon, le Gouverneur du district, Thiam Augustin, et le maire de la commune, Kouakou Kouadio Gnrangbé Jean, pour que la visite d’Etat d'Alassane Ouattara soit un véritable succès à tout point de vue.

Camille SIABA

(A Yamoussoukro)

Vendredi 22 Novembre 2013
Vu (s) 3164 fois



1.Posté par ADEDE le 22/11/2013 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dramane et ses suiveurs ne peuvent pas ériger des statues dans ce pays car tôt ou tard la même loi leur sera appliquée. Ce qui les a guidé pour détruire toutes formes de commémorations mises en place par ses prédécesseurs, guideront ceux qui arriveront au pouvoir. Même si c'est un siècle après. Bandes criminels.
Bon week-end à toute la RP.

2.Posté par kobenan le 22/11/2013 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
chers ivoiriens,ivoiriennes pourquoi ferons nous une statue pour ado ce monsieur qui n'a pas été voté par le peupple de côte d'ivoire raison pour laquelle la france et ces ivoiriens voyous comme leurs maîtres ,ces français peinent à faire avancer ce pays ,sinon quand un peuple vote un président on voit tous comment ça se passe ,mais là ce sont les prisons et les goulas qu'on voit en côte d'ivoire s'offrir à ce même peuple qui soit disant a voté son président ,alors chers français au lieu que vous continuez à vous tromper parce que pour moi c'est la bonne expression puisque cela vous emmenera dans l'abîme économiquement parlant en voulant toujours caché ce décès d'ado survenu ce 16 01 2011 ici à paris de cette tumeur cérébrale qu'il a toujours eue comme maladie ,alors ce pays ira pour une décennie de crise si ce n'est pas dieu qui parvienne à dévoiler cette vérité de la disparition d'ado qui fait que dépuis 4 ans presque rien ne bouge parce que votre but c'est de ne pas mettre au courant ce peuple ivoirien parce que vous mêmes , êtes convaincus que ce peuple ne vous a pas voté ,mais vu ce vol qui a fait du martyr ce peuple alors vous aviez peur.

3.Posté par Filsdafric le 23/11/2013 05:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une statue doit exister dans un pays, ce ne peut être qu'à la mémoire d'un ENFANT DU PAYS, ce qui n'est pas le cas de cet apatride qui ressemble à un monstre sorti de l'épouvante..
Une statue ne peut être érigée qu'à la mémoire de quelqu'un qui par son action a apporté quelque chose d'honorable à son pays et laissé un souvenir inoubliable au peuple de son pays: HOUPHOUET-BOIGNY le père de l' Indépendance de la Cote d'Ivoire a très certainement mérité les siennes. GBAGBO le GRAND SOUVERAINISTE mérite lui aussi d'en avoir et c'est un Enfant du Pays ! Même qu'on pourrait tolérer que l'autre ABRUTI -Chèvre qui broute dans tous les gazons ( KONAN-BEDIE ) en ait une : c'est dans son pays ! Même topo pour le Général GUEHI....
Maintenant je voudrais savoir!........Que l'on nous donne une seule raison de pouvoir apprécier de voir proliférer dans notre pays des statues à l'effigie de OUATTRA, cet apatride, usurpateur, voleur, et MEURTRIER par-dessus tout !
Doit-on ériger des statues à la mémoire d'un SANGUINAIRE parce qu'il est venu massacrer un peuple,, le réduire à l'état d'ESCLAVE, le spolier et lui piller tous ses biens et toutes ses richesses pour aller développer le BURKINA FASO voisin ? C'est du jamais vu dans l'histoire de l'Humanité
Et il n' y a apparemment qu'avec OUATTRA que l'on voit ça !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !