Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

« Voici où se trouve Blé Goudé » « Nous ne recevons pas nos mots d’ordre du Fpi »

le Dimanche 31 Mars 2013 à 03:37 | Lu 2592 fois

C'est à lui que Charles Blé Goudé a confié l'intérim de son mouvement. Au sortir du dernier Congrès du Cojep, qui est devenu à cette occasion le Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (Cojep), l'ex-leader des jeunes patriotes pro-Gbagbo a désigné Joël Poté,comme président intérimaire de son « mouvement politique ». Depuis un moment, l'homme est contesté par ses camarades. Il parle, dans cette interview, de cette crise, de son leader et de l'actualité politique. M. Poté ne manque de cracher ses vérités au Front populaire ivoirien (Fpi).



« Voici où se trouve Blé Goudé » « Nous ne recevons pas nos mots d’ordre du Fpi »
Où se trouve Blé Goudé actuellement?

Joël Poté : Pour être aussi direct avec vous, nous ne saurons vous le dire. Nous ne savons pas où il se trouve.

Avez-vous entrepris des démarches dans ce sens ?

J.P : Toutes nos démarches jusqu’à ce jour dans le but de localiser notre leader sont restées vaines.

Qui avez-vous vu ?

J.P :Nous avons rencontré, officiellement devant tous les Ivoiriens, le ministre d'Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité. Nous avons aussi pris des contacts (souffrez que je ne cite pas ces noms dans les journaux). Effectivement, nous sommes en train de nous battre pour le localiser.

Est-il à Abidjan ou à l’intérieur du pays, selon vos informations?

J.P :Selon nos informations, il est à Abidjan.

Est-il dans une prison ou dans une résidence ?

J.P :Non, il n’est pas dans une prison. Selon les termes du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, il est en ''résidence protégée''.

Que répondez-vous à ceux qui vous accusent de trahison ?

J.P :Je voudrais simplement dire aux Ivoiriens qu'aujourd’hui, nous avons certains amis qui ont décidé de danser au rythme du tam-tam d’autres organisations politiques. A défaut d’avoir Joel Poté avec soi, il faut le présenter comme un vendu ou un traître. Rien de nouveau sous nos cieux !

Vous parlez de quelle organisation ?

J.P : Il est temps et grand temps maintenant de pouvoir faire la part des choses. Nous avons fait notre mutation au sortir du dernier congrès. Le congrès a renouvelé sa confiance à Charles Blé Goudé. Le congrès a aussi permis que le Cojep fasse sa mutation et devienne un mouvement politique. C’est un pas de maturité. Nous n’allons pas rester tout le temps enfant. On ne reste pas jeune éternellement et nous refusons d’être infantilisés. Raison pour laquelle nous avons pris nos responsabilités. Nous avons transformé notre structure en mouvement politique. Il y a de la pression à l’intérieur mais il y aussi de la réflexion à l’intérieur d’un mouvement politique. Donc, c’est tout cela, mis ensemble, qui nous permettra de jouer pleinement notre partition dans le débat politique en Côte d’Ivoire.

Donc, vous demandez aux militants du Cojep de s’éloigner du Fpi ?

J.P :Nous avons des intérêts en commun avec le Fpi. Et nous ne pouvons pas le nier. Nous exigeons la libération de Laurent Gbagbo et de tous les prisonniers politiques. Nous sommes aussi pour la réconciliation nationale. Nous partageons tous ces intérêts avec le Fpi. Mais, nous ne sommes pas inféodés au Fpi et nous ne recevons pas nos mots d’ordre du Fpi. Ce sont deux directions totalement séparées, distinctes mais qui ne sont pas opposées.

Doit-on comprendre que vous demandez à vos militants de faire ce qu’a dit l’ambassadeur Koné Boubacar ?

J.P :Oui, il faut faire un choix. On ne peut pas être Cojep et en même temps être Fpi comme on ne peut pas être Fpi et être Cojep. Ce sont deux organisations politiques et je suis d’accord avec lui.

Que dites-vous de la déclaration parue dans la presse, récemment, faisant état de ce que la quasi-totalité des Coordinations du Cojep demandent votre démission ?

J.P :Je suis moi-même coordinateur du Cojep. Mark Blé Sépé est le coordinateur du Cojep du département de San-Pedro. Djédji Eudes, qui est membre de mon bureau, est le coordinateur du Cojep d’Alépé. Duboua est le coordinateur d’Attécoubé. Le coordinateur de Koumassi, de Treichville,d’Agboville, d’Adzopé, de Yakro, de Gagnoa, de Yopougon, la plus grande coordination de Côte d’Ivoire pour ne citer que ceux là, m’ont apporté leurs soutiens. Je pense bien que si vous suivez l’actualité, ce sont eux qui ont animé le point-presse, le mercredi 20 mars dernier, pour dire à tous les Ivoiriens, à tous les militants du Cojep que Joël Poté n’a pas été choisi ou ne s’est pas autoproclamé, mais qu'il a été désigné et détient son pouvoir de Charles Blé Goudé. Voila qui est clair. Je suis en ce moment le président intérimaire du Cojep et il n’y en a pas deux.

Quels commentaires faites-vous du discours de Laurent Gbagbo pendant l’audience de confirmation des charges qui s'est tenue à la Cpi ?

J.P :Pour nous, le président Laurent Gbagbo a donné des leçons au monde entier, à l’Afrique et à la Côte d’Ivoire. Vous avez vu qu’il est revenu sur la question électorale « qui a gagné les élections ? ». Il ne le dit pas pour perturber un quelconque ordre, mais il est important pour les Ivoiriens, pour nous et les générations à venir, même pour les annales de l’histoire de notre jeune nation, qu’on sache qui a gagné les élections.

Pensez-vous qu'il sera libéré après cette audience ?

J.P :Oui, il sortira grandi. Parce que la Cpi joue sa crédibilité et nous pensons que Gbagbo sera libéré.

Vous ne pensez pas qu'il est politiquement fini comme le pensent certaines personnes ?

J.P :Non, Gbagbo est un esprit. Vous savez qu’avec Gbagbo, nous avons eu des acquis sur le plan démocratique tels que la liberté d’expression, le vote à 18 ans, la dépénalisation des délits de presse, la politique de la décentralisation... Donc, c’est un démocrate pur et dur dans le sang.

Que dites-vous de la gestion du pouvoir par Alassane Ouattara ?

J.P :Pour nous, le plus important, en tant que démocrate, c'est que le pouvoir Ouattara crée un espace propice au jeu démocratique. Ce qui n’est pas encore le cas. Et ça, c’est regrettable.

Comment appréciez-vous le dialogue entre l'opposition et le pouvoir ?

J.P :Le problème de la Côte d'Ivoire, c'est que nous avons un pouvoir sans partage et une opposition sans partage. Nous avons un pouvoir qui refuse de créer un espace propice au jeu démocratique et nous avons une opposition qui veut aller discuter seule. Charles Blé Goudé l'a dit hier et nous le répétons : nous voulons une opposition plurielle. Mais, nous constatons que le Fpi, qui est le parti leader de l'opposition, discute seul avec la coalition au pouvoir. Nous n'acceptons pas cela. Charles Blé Goudé a été un acteur clé ces dernières années de la scène politique en Côte d'Ivoire et le Cojep, son mouvement, avec. Le Cojep a aussi son rôle à jouer. Nous nous invitons à cette table de négociation.

Le Fpi a réclamé et obtenu finalement un dialogue direct avec le pouvoir. Vous Cojep, voulez-vous être avec le Fpi sur la table de négociation ou avec les autres partis de l'opposition qui discutent séparément avec le pouvoir ?

J.P :Nous pensons que tous les partis de l'opposition doivent se retrouver autour du Fpi, le parti leader de l'opposition. Quand on est leader, on rassemble.

Donc, vous ne voulez pas que le Fpi discute seul ?

J.P :Ce n'est pas bon pour les Ivoiriens. Il faut que le Fpi rassemble tous les partis de l'opposition et pose clairement les problèmes des Ivoiriens, notamment la libération de Laurent Gbagbo, la réconciliation au sommet, la révision de la Cei et les problèmes de sécurité. Pourquoi emprunter des méthodes solitaires ? Si réellement, c'est une table de négociations, je pense bien qu'il faut associer tout le monde. A moins que ça soit une autre table qui sert à autre chose !

Quelle est la position du Cojep relativement aux élections municipales et régionales qui se tiennent le 21 avril prochain ?

J.P :Nous prendrons toutes les mesures disciplinaires, toutes les sanctions à l'encontre de tous les camarades qui se retrouveront sur une quelconque liste pour ces élections. Nous ne participons pas à ces élections parce que Gbagbo est en prison, Charles Blé Goudé est en prison, Mme Gbagbo est en prison, Affi N'Guessan est en prison.

Réalisée par SYLLA Arouna
Soir Info

Dimanche 31 Mars 2013
Vu (s) 2592 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 31/03/2013 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le petit Joel POTE doit s'aménager à contenir dans ses petits habits d'intérimaire du Cojep qui lui ont été cédés. Le FPI, le grand FPI ne devrait pas être la cible de ce jeune homme à moins de confirmer tous les soupçons à son encontre.

Je suis de ceux qui défendent becs et ongles le meneur de cette troupe pour tous les sacrifices qu'il a faits et qu'il continue de faire pour la Côte d'Ivoire.

BLE Goudé, quoi qu'il ne manque pas d'ennemis dans les rangs du FPI n'a jamais fait du FPI, une cible. Et le sieur Joël POTE devrait faire attention.

M. crois-tu transformer le mouvement patriotique COJEP en parti politique suffit pour que l'avenir des dirigeants de cette organisation soit garantie sans un partenaire-plier comme le FPI ?

Arrête tes comédies. Qui es-tu pour que ton absence aux côtés du FPI soit extrêmement dommageable pour cette formation mythique ?

As-tu plus d'aura que les KOULIBALY Maaaaaaaaadou qui sont partis de ce grand parti et que rien a ébranlé le FPI ?

Arrête ça, sieur POTE. BLE GOUDE n'a jamais pensé comme tu t'y essaie. BLE GOUDE a toujours proclamé que le FPI est sa base...

2.Posté par doriane le 31/03/2013 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arrêtez vos mensonges, sales journaleux propangandistes; Blé Goudé n'a jamais confié son COJEP à ce petit vaniteux aux longues dents. Il a fait un coup d'état pendant l'exil du Général pour servir ses maîtres putschistes. Et comme les absents ne parlent pas, ce petit morveux se permet tout! mais un jour, Tchanbéni.... Il fera jour et alors les rats hideux comme lui devront se cacher ou s'expliquer. Et puis toi, petit- là, qu'est-ce que le FPI , un gigantesque parti comme ça a à foutre avec toi? Avorton sans âme! Tchrrrrrr!
Coucou Mon Lt-colonel; Que l'onction de la résurrection du Christ soit sur toi et sur ta famille!
Signé: doriane, la vraie

3.Posté par GBETIAYI GOUZOU le 01/04/2013 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JOYEUSE FETE DE PACQUES A TOUS

4.Posté par Gnek LE Leader le 04/05/2013 03:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Permettez-vous de tout dit, mais sachez que un jour il fera jour.
Que Dieu bénisse notre chère patrie.

5.Posté par Gnek LE Leader le 04/05/2013 03:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Permettez-vous de tout dire , mais sachez que un jour il fera jour.
Que Dieu bénisse notre chère patrie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !