Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Visite du responsable de l'ONUCI au Ghana : Les réfugiés politiques Ivoiriens disent tout à Koenders

le Jeudi 4 Octobre 2012 à 18:27 | Lu 1482 fois

En visite de quelques jours au Ghana Bert Koenders, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Côte d’Ivoire, a rencontré ce Mercredi 3 Octobre 2012 les responsables des refugiés politiques ivoiriens à l’International Conférence Center d’Accra au Ghana. Les refugiés ont vidé leur cœur et sont repartis légers.



Visite du responsable de l'ONUCI au Ghana : Les réfugiés politiques Ivoiriens  disent tout à Koenders
Bert Koenders est venu rencontrer les refugiés ivoiriens vivant sous les tentes dans les camps tenus par le HCR à travers le Ghana .Cette visite commence ce jeudi 4 Octobre. Mais avant, le Mercredi 3 octobre sur suggestion des autorités ghanéennes, il a rencontré de 14 H à 16 H, ceux des refugiés vivant à Accra après avoir rencontré dans la matinée le Président Ghanéen John Dramani Mahama.

D’entrée, Koenders a indiqué qu’il souhaitait écouter les refugiés sur les questions de la nécessité du dialogue politique et de la restauration de la paix pour faire avancer les choses en Côte d’ivoire. Il était entouré de la responsable de la représentation de l’ONU à Accra, de l’ambassadeur du Ghana en CI, du vice ministre ghanéen des affaires étrangères et de deux collaborateurs de l’ONUCI.

Les responsables des refugiés étaient tous là. Le Dr Assoa Adou et l’ensemble du Bureau de la coordination du Fpi en Exil, Ben Dagbo de l’association des refugies ivoiriens et de la Diaspora (Arid) et un membre de son bureau. Presque tous les leaders en exil de la galaxie patriotique étaient également présents.

Ils ont été cinq à prendre la parole. Assoa Adou pour les premiers mots , Emile Guiriéoulou pour décrire la situation calamiteuse des populations de l’ouest de la Côte d’Ivoire , Don Mello Ahoua pour les graves violations de tous les droits en Côte d’Ivoire ,Ben Dagbo pour décrire à Koenders les difficultés que vivent les exilés ivoiriens dans les camps aux Ghana et enfin l’ambassadeur Raymond Koudou Kessié pour stigmatiser toute la fraude électorale grossière sur laquelle la communauté internationale à fermé les yeux pour l’avènement du pouvoir Ouattara

Assoa Adou a indiqué pour commencer que les refugiés ont longuement hésité avant d’accepter de participer à la rencontre, craignant un autre traquenard de l’onuci après celui tendu en avril 2011 aux dirigeants du FPI à l’hôtel Pergola d’Abidjan. Des dirigeants qui, allés chercher la protection de l’ONUCI, ont été livrés par celle-ci aux forces de Ouattara et qui se sont tous retrouvés en prison au nord du Pays.

Assoa Adou a alors demandé à Koenders de dire ceci à Ouattara: Les exilés ivoiriens sont tous partisans de la paix pour retourner en Côte d’Ivoire leur pays. Aucun ne veut et ne prépare la guerre à partir du Ghana .Les refugiés ont trois préoccupations quotidiennes : comment se loger, comment se nourrir et enfin comment se soigner en cas de maladie. Tous leurs biens étant détruits et leurs comptes sont gelés. Personne n’est venu avec un butin de guerre, vu les conditions dans lesquelles les uns et les autres se sont retrouvés au Ghana. Aucun ne dispose donc de ressources pour préparer un coup en vue de renverser le régime Ouattara. Toute chose qui du reste ne fait pas partie de notre philosophie politique .Si donc Mr Ouattara veut une paix durable en Côte d’Ivoire qu’il crée les conditions qui rassurent et sécurisent les participants au dialogue ainsi donc:

1- Qu’il libère tous les prisonniers politiques, civils et militaires
2- Qu’il arrête les poursuites contre les pro -Gbagbo en Côte d Ivoire et à travers le monde
3- Qu’il organise un dialogue direct avec le FPI.

Emile Guiriéoulou a d’entrée dit à Koenders que les nouvelles ne sont pas bonnes à l’ouest de la Côte d’ivoire dont il est originaire. Il suffit aujourd’hui en Côte d’Ivoire d’être Gueré pour être considéré de fait comme un criminel. Le rôle de l’Onu n’est il pas de dénoncer les crimes ? Pourquoi l’opération des nations unies qu’il dirige se tait sur les graves violations des droits humains qui se déroulent sous ses yeux ? Quatre armées étrangères Burkinabés sont aujourd’hui installées à l’ouest à Duékoué, Blolequin et Tai. Personne ne s’en émeut.

Leurs responsables viennent même aux cérémonies officielles. Tous ceux qui ont commis les crimes les plus graves à l’ouest comme Ben Laden qui était le chef rebelle de l’ouest entre 2002 et 2003 connaissent aujourd‘hui la promotion. Les tueries massives du camp de Nahibly ont même été minimisées par Konders ! J’ai le sentiment que pour l’ONU nous ne comptons pas en Côte d’Ivoire, s’est écrié Emile Guiriéoulou.

Ahoua Don Mello avec le verbe qu’on lui connait n’a pas pris de gang pour dénoncer de manière véhémente la passivité, la complicité voire la responsabilité de l’ONU dans la crise Ivoirienne. Pour lui la valeur qui est à la base de la fondation de l’Onu est que les citoyens sont égaux en droit et en dignité .Aujourd’hui en côte d ivoire les citoyens qualifiés de pro Gbagbo n’ont ni droit ni dignité .Je vous demande de dire à Ouattara ceci : Des citoyens ivoirien sans droit et sans dignité ne peuvent pas financer des coups d’état.

La cote d ivoire vit une grave injustice .Comment des gens qui depuis 2002 continuent de tuer, égorger, piller sont considérés comme des démocrates, connaissent la promotion et l’Onu ne dit rien ! Par contre des gens qui depuis plus de trente ans se sont battus sans armes pour réinstaurer le multipartisme et la démocratie dans le pays, et ont travaillé à la promotion d’un état de droit sont pourchassés partout en Côte d’ivoire et dans le monde. même par des chasseurs traditionnels qui parce que justement chasseurs de profession, confondent tout : Droit de l’homme et chasse à l’homme.

Et l’Onu ne dit rien. Est-ce cela la démocratie que l’Onu et la France ont voulu instaurer en Côte d’Ivoire par les bombes ? On veut une réconciliation après la justice mais ceux qui rodent dans les allées du pouvoir ne sont pas moins coupables que ceux qu’on emprisonne et qu’on pourchasse .Allez dire à Ouattara que s’il veut la réconciliation alors qu’il fasse comme en Afrique du Sud. Declerk a sorti Mandela de prison. Ils se sont assis. Ils ont discuté, ont trouvé les solutions aux problèmes sud africains et ils ont avancé. Dites donc à Ouattara de libérer les prisonniers politiques, d’arrêter les poursuites, de s’assoir pour discuter de la Cote d ivoire pour avancer.

Ben Dagbo au nom de l’Arid a répété qu’aucun refugié ne prépare de coup d état au Ghana. Les refugiés dans les camps du HCR ont besoin de tentes et de nourriture, exposés qu’ils sont aux morsures de serpents. Ils ont besoin de documents pour se déplacer. Il a demandé à Koenders de dire un grand merci aux ghanéens qui ont accueilli en frères tous les refugiés qui continuent aujourd’hui encore d’arriver et dont le nombre dépasse 22 000.

En réponse Mr Koenders, dans un discours elliptique et diplomatique du fonctionnaire de Nations Unies qu’il est, a cherché à arrondir les angles. Je ne peux pas dire que vous avez raison dans tout ce que avez dit ni chercher à excuser l’ONU. Nous ne sommes pas saints, nous travaillons à trouver des solutions aux problèmes qui sont nombreux et que vous avez énoncés : foncier, démobilisation, justice équitable, sécurité…et qui ont occasionné une opération de paix en Côte d’Ivoire. Nous ne sommes pays aveugles nous voyons … aidez nous à renouer le dialogue et arriver à un consensus.

Avant de lever la séance, Koenders a soulevé une question qui certainement lui tenait particulièrement à cœur: « Le Président Ouattara dit que vous ne voulez pas le reconnaitre en tant que Président de la République ». La réponse d’Assoa Adou a été incisive : nous ne reconnaissons pas Ouattara comme le président ELU de la Côte d’Ivoire mais comme celui qui a été imposé par les forces Françaises et celles de l’Onu à la tête de la Côte d Ivoire. Mais c’est lui qui occupe le fauteuil présidentiel et c’ est pourquoi notre parti est allé discuter avec lui.

On a discuté avec Guei Robert après son coup d’Etat, nous pouvons discuter aussi avec lui.Voilà.

Correspondance particulière depuis ACCRA de :
Yves Komenan


Jeudi 4 Octobre 2012
Vu (s) 1482 fois



1.Posté par Hermann N'da le 04/10/2012 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"nous ne reconnaissons pas Ouattara comme le président ÉLU de la Côte d’Ivoire mais comme celui qui a été imposé par les forces Françaises et celles de l’Onu à la tête de la Côte d Ivoire".

C'est assez clair. Et puis si Drame est sûr d'avoir été démocratiquement, élu, de quelle reconnaissance a-t-il encore besoin auprès des Ivoiriens? La légitimité de la communauté internationale ne lui suffit-elle plus?
Or donc Drame a des moments de lucidité. Nous ne reconnaissons pas Drame comme président PIAN.

Salut à mon frère et ami IDRISS OUATTARA
Coucou à DAMANA PICKAS et tous les autres
Vous reviendrez tous très bientôt.dans votre pays

2.Posté par Eric elabo le 04/10/2012 22:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous ne pouvons reconnaitre aujourdhui ni demain ce monstre fabrique' par la communaute internationale pour ses interets imperialistes.Cote d'ivoire yakoo :un burkinabe a ta tete comme president,une blanche premiere dame d'un pays de l'afrik noire,des ministres maliens,guineens,senegalais etc te partage.nous avons perdu le sens de la legalite.Dites a ce monstre ke nous de pouvons le reconnaitre lorsque la verite triomphera du mensonge et kil arrete sa comedie avec les refugies.Je salus le courage de la galaxie patriotique a commence par charles ble goude,damana adia pikas serges kassi,idriss ouattara,gedeon,gadji celi etc sans oubier le comite fpi en exil parlons du doyen assoa adou,ahoua don melo,kone katinan justin,ben soumahoro,secre richard,kofi kofi lazard.Restez serein car rien ne peut contre la volonte de DIEU car un jour il fera jour sur notre chere cote d'ivoire.Nous restons souder pour la victoire a venir.Mon frere herman n'da dit a fatim ke je vous mais queque soit la longueur de la nuit le jour va bientot arriver .Que DIEU benisse la merte patrie .

3.Posté par Hermann N''da le 04/10/2012 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Frère ERIC CLABO

La commission que tu me laisses pour FATIM est incomplète. Peux-tu ajouter le mot manquant? Ensuite je me chargerai de lui faire ta commission sans tarder. OK?
SALUT A TOI CHER FRÈRE

4.Posté par Fatim le 04/10/2012 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coucou Eric Elabo, comment tu vas frere?
Que est ce que HErmann doit me dire? Tu as omis kelkechose ds la phrase. Merci

5.Posté par Eric elabo le 05/10/2012 03:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
T'inquiete fatim je voulais juste vous dire que je vous porte ardement dans mon coeur et priere et que DIEU tout puissant nous donne une longue vier afin que nous puissions connaitre et voir cette victoire.Je vous demande de ne pas vous decourager pour des actions patriotiques que vous meniez ,sachiez que travaillions beaucoup dans l'ombre du silence et nous avancions doucement car ses monstres d'alassane ouattara ont la montre mais nous avions le temps car tout porte a croire qu'il n'aime pas vraiment ce pays dont depuis l'existence n' a jamais fermer ses frontieres avec le ghana
.Que DIEU tout puissant aie pitie de cette cote d'ivoire et qu'il la delivre des mais des vampiristes . Gros coucou a toi fatim sans oublier mon frere et ami Herman N'da DIEU ce soir est en train de planer d'enorme benediction sur votre tete afin que la sagesse continue de vous habiter.Amen

6.Posté par kplcty le 05/10/2012 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Or donc KONDERS est parti au GHANA pour dire aux ivoiriens de reconnaitre ALASSANE DRAMANE OUATTARA comme leur président. On aura tout compris! OUTTARA N'AIME QUE LES HONNEURS ET LE PRESTIGE, LE M AS TU VU?
Dans la vie c'est ce que tu sème qui te ratrappe. OUATTARA a refusé de collaborer avec GUEI, il a par la suite refuser de reconnaitre GBAGBO comme pésident! Aujourd'hui, il veut qu'on le reconnaisse comme président de la république de côte d'ivoire. Il aurait fallu accepter le recomptage des voix.

7.Posté par zome hilaire le 05/10/2012 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est l'ONU qui est responsable de la guerre en cote d'ivoire. du moment ou l'ONU a certifié des résultats qui n'ont jamais existé comme étant des résultats comme étant des résultats définitifs, elle a été partisane et du coups la voie était toute tracée pour la guerre. Tout ce qui a suivi après jusqu'aujourd'hui n' est que la conséquence directe de cette certification En ce moment là l'ONU s'est discréditer aux yeux des ivoiriens et ne peut qu'assister impuissante aux violations massives des droits humains: par exemple le massacre du camp de réfugies portant le symbole de l'ONU a NEHANBLI sous les yeux de l'ONU sans qu'elle ne se meut est édifiant

8.Posté par doriane le 05/10/2012 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il me saoule ce pédé de koenders. Comme ça , il a le culot d'aller au Ghana demander aux dignes fils de la cote d'Ivoire exilés de reconnaitre son mossi dramane Zoungrana Zampaligré yamto'ogo comme président. Et le ministre Assoua Adou lui a fait la réponse du berger à la bergère.
qu'il mette bien ceci dans sa tronche de pédé; ce koenders; Jamais les ivoiriens ne reconnaitront mossi dramane zoungrana Zampaligré piriwangan, comme président. C'est la chose fabriquée de l'onu ,alors, qu'elle se débrouille avec cette chose innomable de mossi dramane.
Eh dramane tu vas crever pour cela, nous ne te reconnaissons pas comme président PIAN PIAN.
merci Hermann.
Dieu bénisse tous les Ivoiriens en exil, surtout les ministres Don melo, ASSOUA ADOU, GUiriéhoulou pour leur réponse on ne peut plus claire à ce pédé franc maçon et et à son mossi importé.

9.Posté par yvette le 05/10/2012 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci les freres ,on vous soutient et on est ensemble.ce soit disant responsable ne vous a pas dit pourquoi il est la.c,est qui les vrais responbles de cette soit disant guerre qui est monte de toute piece par eux,qu'ils sachent que les ivoiriens ne sont pas des totos comme certaines personne qui ce disent etre au pouvoir.qu'ils arretent leur loi du plus fort dans les pays africain.pour finir je dirai que chaque chose a une fin.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !