Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Visite du président de l’Assemblée nationale à Gagnoa: Fortes pressions sur Soro Guillaume

le Lundi 5 Août 2013 à 06:52 | Lu 845 fois

Le président de l’Assemblée nationale, Soro Guillaume, est un habitué des grands défis. Le 15 août 2013, il sera appelé à relever ceux qui l’attendent dans la région du Gôh (Gagnoa) où il a été invité par les chefs de village de ladite région.



Visite du président de l’Assemblée nationale à Gagnoa: Fortes pressions sur Soro Guillaume
Au terme de la rencontre qu’il a eue avec ces derniers, à Yamoussoukro, le chef du pouvoir législatif a confirmé qu’il répondra à l’invitation. Mais, ce qui était parti pour être une visite ordinaire, comme on en voit souvent, d’une personnalité dans une localité du pays, a revêtu tout un autre caractère, en raison des passions et autres débats très animés que ce projet de voyage a suscité.

De fait, depuis l’annonce de la visite à Gagnoa de Soro Guillaume, un front s’est ouvert dans la région. S’y affrontent deux clans. D’un côté, les initiateurs du voyage, et de l’autre, ceux qui s’opposent à la visite de l’ex-premier ministre de Laurent Gbagbo. Du coup, ce voyage se singularise, attire l’attention de tous et se pose en réalité aux organisateurs comme un défi, à bien de niveaux, qu’ils devront relever, eux qui ont eu « l’audace » d’appeler l’ex-patron de la rébellion armée, à fouler la terre de leurs ancêtres.

Au-delà, cette visite est chargée de paris et Soro Guillaume devra se donner les moyens de les gagner. Il pèse alors sur lui, de fortes pressions : échanger avec les populations, se faire comprendre et se faire accepter à Gagnoa. Le premier pari est d’être à Gagnoa et de se faire accepter, malgré les réticences dont l'un des chantres déclarés est l'ancienne députée et membre de la direction du Front populaire ivoirien, Marie-Odette Lorougnon. « ...malgré votre puissance du moment, il y a des choses que vous ne devriez pas faire.

Vous ne pouvez pas avoir trahi Gbagbo comme vous l'avez fait, vous ne pouvez pas l'avoir traité comme vous l'avez fait, vous ne pouvez pas l'avoir humilié comme vous l'avez fait, et aller narguer ses parents parce que vous êtes le plus fort, pour l'instant. Oui je me refuse de considérer cette visite aux allures d'une provocation de plus », martelait la '' fille de Gagnoa'', comme elle se fait appeler, le 2 juillet 2013 dans les colonnes de certains quotidiens ivoiriens.

La tâche, ainsi qu'on peut l'imaginer, n'est guère aisée pour les initiateurs de cette visite, qui disent avoir pourtant vaincu les réticences par une diplomatie dite coutumière, et qui aurait consisté, avant cette visite, à recueillir l’assentiment et l’adhésion de tous autour de ce séjour du président Soro. Le deuxième pari est la bonne organisation de cette rencontre aux allures inédites, vu les palabres qui la précèdent.

Assurément, le troisième pari est celui de la mobilisation. Il reste, en effet, le seul baromètre de ce déplacement du président de l’Assemblée nationale. « Si les populations sortent nombreuses pour écouter le président Soro, cela voudrait simplement dire qu’elles ne sont pas contre et que tout ces bruits que l’on fait autour de cette visite, ne sont que l’œuvre d’une minorité d’agitateurs qui veulent se faire entendre. Dans le cas contraire, cela prouverait que ces populations ne sont pas d’accord avec les autorités actuelles et leur façon de gérer le pays », analyse Bernard Gogoua Dali, natif de la région, ancien fonctionnaire à la retraite, lors d’un entretien que nous avons eu avec lui.

Selon lui, là se situe le vrai défi à relever. Il estime, par ailleurs, que le message que va délivrer l’ancien premier ministre, reste tout aussi important. « Chez nous même quand tu es en colère contre quelqu’un et que ce dernier se déplace vers toi et qu’il a un message, il est bon que tu prennes la peine de l’écouter. Si tu ne le fais pas, tu risques fort d’avoir tort. C’est pourquoi, il serait judicieux pour nos parents d’accorder une oreille attentive au président Soro, pour entendre son message et juger après », conseille notre interlocuteur. C’est en cela que pour lui, le pari du bon message reste également à gagner.

A.BOUABRE
Soir Info

Lundi 5 Août 2013
Vu (s) 845 fois



1.Posté par WALACE le 05/08/2013 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SORO
Si tu ne connais pas le bété ,renseigne toi dans l'histoire politique de la côte d'ivoire , tu sauras qui sont t-ils
De grâce fait très attention, bien vrai que tu as le soutient du peuple ivoirien
cette partie de la côte d'ivoire represente une gangrène pour l'unité de notre pays , tout le monde connait le bété , ces bASSA libériens, alors fait gaffe

2.Posté par Sily Camara le 05/08/2013 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il a déjà relevé quel défi ? Politiquement nul et n'ayant rien obtenu de l'école sauf s'abreuver de sang, il croit que tout le monde est comme lui. Le petit-gros, il va souffrir.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !