Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Visite d’Angeline Kili à Charles Blé Goudé: Un proche du leader de la galaxie patriotique s’inquiète

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Jeudi 27 Août 2015 à 08:32 | Lu 770 fois

Au moment où le Fpi, parti de Laurent Gbagbo, est en proie à une division du fait de divergence d’opinion et de l’accointance criarde d’Affi N’Guessan d’avec le régime de Ouattara, les questions sur la position claire et nette de Charles Blé Goudé, leader des jeunes patriotes taraudent les esprits. Surtout que ces derniers temps, des sons discordants émanant de son mouvement politique (Cojep), ont envahi la cité ivoire.



Angeline Kili, épouse du nouvel ami d’Alassane Ouattara, s’est rendue à la Haye pour voir Charles Blé Goudé. Cette intrusion que d’aucun qualifie d’inopportune et gênante n’a pas manqué d’attirer l’attention. D’autant plus que cette dernière, tout comme son conjoint, sont en quelque sorte persona non gratta pour les Ivoiriens proche de Laurent Gbagbo.

Troublé par la visite de dame Affi, Idriss Ouattara président des agoras et parlements de Côte d’Ivoire, a livré son inquiétude face à cette situation. Et ce, via un courriel adressé au ministre Charles Blé Goudé, qu’il a pris soin de publier sur sa page facebook. « J’ai longtemps hésité avant de t’écrire cette lettre publique. Le poids de nos relations personnelles mais surtout la situation très délicate de ton statut de prisonnier à la Haye m’ont plusieurs fois retenu. Mais parfois, il y a des circonstances qui ne nous laissent vraiment pas le choix. J’aurais peut-être gardé le silence si, ce vendredi 21 aout 2015, tu n’avais pas reçu Madame Kili à la Haye » débute-t-il. Avant de révéler « Charles, depuis quelques mois, cette image de grand combattant s’effrite chaque jour un peu plus à cause de certains choix politiques qui sèment le doute dans la conscience de cette jeunesse qui t’a pris comme repère. Dans le conflit interne au FPI opposant le camp Gbagbo au camp Affi, tu as opté pour la neutralité.

Charles, dans un conflit ordinaire de positionnement d’acteurs au sein d’un parti politique auquel tu n’appartiens pas, la neutralité a un sens. Mais dans un conflit idéologique qui met aux prises d’une part, les partisans de la capitulation de notre combat qui collaborent avec nos bourreaux et, d’autre part, ceux qui défendent la souveraineté et la liberté, la neutralité a été difficile à comprendre pour les combattants. Dans ce conflit très clair, il n’y avait pas de 3eme voie ou de voie médiane quoique tu ne sois pas membre du FPI.

Car en fait, ce conflit n’est que le prolongement de notre combat dans la rue depuis 2002 contre les impérialistes dont tu as été le fer de lance pendant 10 ans. La seule différence cette fois est que l’impérialisme a utilisé une main interne pour liquider notre combat. Ce vendredi 21 Aout 2015, tu recevais Madame Kili, la compagne d’Affi N’Guessan à la Haye. En raison du caractère très sensible de la crise interne au Fpi qui implique directement le Président Gbagbo avec qui tu vis dans cette prison et qui a refusé de recevoir Affi, tu aurais dû t’abstenir ».

Idriss Ouattara s’injure comme on le voit ici de cette visite qu’il juge inadéquate dans la mesure où trop de zones d’ombre entourent le couple Affi quant à ses actions pour la libération du président Laurent Gbagbo. Et c’est peu de le dire. Car depuis sa sortie de prison Affi N’Guessan rame à contre courant des préoccupations des milliers d’Ivoiriens. Situation cocasse qui, d’ailleurs, emmène la majorité des partisans de Laurent Gbagbo à le vomir. Parce que n’arrivant pas à comprendre son silence coupable face aux graves atteintes à la liberté de dire ou de penser des Ivoiriens. On en veut pour preuve les arrestations tout azimut de ses camarades militants (Hubbert Oulaye, Lida Kouassi, Danon Djedje, Assoa Adou, Raphael Dogo, Koua Justin, Dahi Nestor, Alain Zagol, Cissé Mariam France…) dont il est à l’origine pour la plupart.

Pour la base du Front populaire ivoirien, Affi N’Guessan ne fait absolument plus partie de la grande famille de Laurent Gbagbo au regard de tous ses agissements. Il démontre un peu plus chaque jour qu’il représente la main noire utilisée par Alassane Ouattara qui sert à disloquer le Fpi. Pis son entêtement de vouloir coûte que coûte participer aux échéances électorales d’octobre, a fini par convaincre les militants de son deal d’avec l’oppresseur. D’où l’inquiétude qui s’empare des esprits lorsque Blé Goudé reçoit sa compagne.

Si pour l’heure, seul Idriss Ouattara s’est penché publiquement sur la question, d’autres voix condamnent fermement cet acte. Car pour elles, il ne faudrait en aucun cas pactiser avec « l’ami du diable », au risque de se voir poignarder. Et là-dessus le président des agoras et parlements de Côte d’Ivoire est clair. «Les Ivoiriens ne comprennent pas ta démarche surtout que le camp d’Affi est aujourd’hui complice du régime Ouattara. Charles, tu dois faire corps avec le Président Gbagbo en toutes circonstances et ne jamais te démarquer même d’un iota parce qu’il est la clé de l’avenir de notre camp. Sans lui, nous ne sommes rien.

Tu dois aussi faire corps avec son parti politique le Fpi qui est le pilier de notre combat quoique tu n’en sois pas membre. Une bonne entente avec le Fpi est gage d’un avenir certain. Charles, si les Ivoiriens deviennent de plus en plus critiques envers toi c’est parce qu’ils t’aiment et qu’ils ne voudraient pas te voir dans l’erreur. Nous comprenons tous que tu es en procès et que cela peut t’amener à prendre certaines positions que tu n’aurais peut-être pas prises si tu avais été dehors.

Nous savons que les circonstances ne sont plus les mêmes, mais sache que c’est par la politique seule et par notre combat acharné contre Ouattara que vous retrouverez, le Président Gbagbo et toi, la liberté et non par le droit. Dans cette prison ou tu es détenu par les impérialistes. Si pénible soit-il et quel que soit le temps que cela prendra, ne doute pas, ne trébuche pas, ne chancelle pas, ne te compromets pas.

Libère ton cœur des frustrations et des rancœurs parce qu’elles sont mauvaises conseillères. Tu sais mieux que moi, qu’en politique, il n’y a pas d’acquis définitifs et que le combat doit être permanent pour le leader même en prison. Tout tient parfois sur du fil », évoque Idriss Ouattara. Qui, en réalité, se fait porte-parole des milliers d’Ivoiriens qui s’inquiètent de jour en jour des actions que pose de Charles Blé Goudé.

Noura Kamagaté, pour eburnienews.net

Afrik53.com : Infos 7J/7
Jeudi 27 Août 2015
Vu (s) 770 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !