Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Violations massives des droits, fonctionnement hors-la-loi, impunité, prime à la violence: Côte d’Ivoire, un Etat loubard !

le Lundi 1 Avril 2013 à 08:15 | Lu 909 fois



Violations massives des droits, fonctionnement hors-la-loi, impunité, prime à la violence: Côte d’Ivoire, un Etat loubard !
La Côte d’Ivoire est dirigée, depuis le 11 avril 2011, par le Rdr. Désormais, elle porte les costumes d’un pays où les citoyens ne jouissent d’aucune protection. Où la vie est rythmée par les emprisonnements, l’exil, les expropriations et autres violations de droits. Tout simplement parce que la Constitution est foulée aux pieds.

«Notre devoir sera d’être un modèle promis à l’humanité…». Les Ivoiriens sont très loin de cette «destinée» inscrite dans l’hymne national du pays. Et pour cause. Avec les dirigeants actuels, ils expérimentent un Etat peu soucieux de la légalité, un régime préférant la force à la loi. Dans le jargon ivoirien, on parlerait de régime loubard, à l’image de cette catégorie de personnes qui font tout et obtiennent tout par leurs biceps. Comme les loubards dont l’avènement date de l’époque du Premier ministre de feu Félix Houphouet-Boigny, Alassane Ouattara, le régime Rdr est abonné aux violations massives des droits et libertés. Ce manquement se manifeste de diverses manières.

Le record des
persécutions

Sous Alassane Dramane Ouattara, la Côte d’Ivoire n’est plus vivable. Du moins pour une grande partie d’Ivoiriens. Une fois le président Laurent Gbagbo renversé, tous ses parents, sa mère, son épouse, ses enfants, ses anciens collaborateurs et tous ceux qui sont supposés être proches de lui, ainsi que ses sympathisants subissent la haine de ceux à qui la France a cédé le «trône». L’actuel chef de l’Etat a ordonné la déportation de son «frère» «Laurent» à La Haye. Il a fait mettre son épouse Simone, leur fils Michel en prison. Foulant ainsi aux pieds la Constitution ivoirienne qui prescrit que «la personne humaine est sacrée» et que tous les êtres humains «jouissent des droits inaliénables que sont les droits à la vie, à la liberté… et au respect de leur dignité» (article 2 de la Constitution). Simone et Michel Gbagbo sont en prison sans même savoir quand ils passeront devant le juge. Ce qui est une transgression de la loi fondamentale qui dit que «les droits de la personne sont inviolables».

A côté des détentions arbitraires, le régime loubard contraint une multitude d’Ivoiriens à l’exil. Parmi eux se trouvent la mère de Laurent Gbagbo, ses frères et sœurs, et ses enfants. Faut-il rappeler ce qu’attestent les organisations de défense de Droits de l’Homme dont les rapports font état de cellules secrètes de torture ? Ces traitements d’un autre âge infligés aux Ivoiriens ont déjà fait de nombreux morts aussi bien dans les prisons que dans leur exil et dans les cellules secrètes de torture. Amnesty International et d’autres organisations ont, par exemple, publié l’histoire d’un policier mort torturé à l’électricité. Leurs rapports sur le massacre des réfugiés du camp de Nahibly et des fosses communes de l’ouest sont d’actualité. Et pourtant, «toute sanction tendant à la privation de la vie humaine est interdite», au sens de la Constitution ivoirienne.

C’est le cas de le dire, les individus expérimentent donc, sous Ouattara, un Etat loubard qui agit par la force, sans souci de la légalité. Mais, en regardant aussi le traitement réservé aux institutions, on se rend compte qu’elles sont aussi objets de violence. Les exemples sont légion. Les plus frappants sont incontestablement les procédures de renouvellement du Conseil constitutionnel et du Conseil économique et social. Ces différentes procédures ne respectent aucune démarche du droit positif. Bref, par ses pratiques d’un autre âge, le régime en place montre très clairement qu’Alassane Ouattara n’est pas un légaliste. Cette défaillance a des conséquences imparables et crée un système qui accorde des faveurs aux hors-la-loi.

La saga des hors-la-loi et la prime à la violence

Pourquoi Laurent Gbagbo et des cadres comme Pascal Affi N’Guessan, Sokouri Bohui, Simone Gbagbo, Alcide Djédjé, Henri-Phillipe Dakoury Tablet et autres sont-ils en prison ? Le pouvoir répond que ces personnalités sont poursuivies pour crimes économiques, crimes de sang, faits commis dans le cadre de la crise postélectorale. Et qu’il ne peut tolérer l’impunité. Mais quel est le sort réservé aux rebelles de 2002 qui ont violé, égorgé, assassiné en masse des Ivoiriens ? Et quel est le sort de ceux qui ont entrepris de conquérir le pouvoir par les armes, alors qu’on attendait le résultat du second tour des dernières élections présidentielles? La réponse : Guillaume Soro, le chef de la rébellion de 2002, est bombardé président du parlement, alors qu’il n’avait pas encore l’âge requis.

Les chefs de guerre avec lesquels il a mené la croisade meurtrière contre la Côte d’Ivoire sont aujourd’hui à la tête de l’administration. Tous ceux qui ont cassé les agences Bceao de l’intérieur du pays, qui ont organisé le trafic du diamant ivoirien… jouissent tranquillement des fruits de leurs forfaits. La confrérie dozo continue allègrement les forfaits commencés par les anciens rebelles. Ils frappent, en appui aux Frci et aux supplétifs, tous ceux qu’ils ont envie d’agresser. Le pouvoir encadre leurs méfaits. Ils exproprient et pillent dans l’arbitraire le plus primaire. C’est un peu le partage du gâteau Ivoire. Les grands, eux, Alassane Ouattara les a récompensés. Ben Laden, Wattao et autres paradent au sommet de l’Etat. Parce qu’avec un régime qui ne respecte pas la loi, les hors-la-loi sont rois.



Armand Bohui bohuiarmand@yahoo.fr
notrevoie

Lundi 1 Avril 2013
Vu (s) 909 fois



1.Posté par FRANCAIS le 01/04/2013 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ET LA FRANCE DES DROITS DE L'HOMME QUI A PERMIS TOUT CELA EST TRES TRES
PROSPERE ET LE LE PIB EST DESORMAIS A 11 PC BRAVO!!!!

2.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 01/04/2013 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Etat loubard" ? C'est un constat tout simple. Dans tous les camps, comment en serait-il autrement lorsque les hommes forts de ce régime sont de purs fruits du lourdise, au sens propre ?

Le seul problème est que ceux-là mêmes qui se veulent les chantres du respect des droits de l'Homme, de la Démocratie à " l'état pur", de la bonne gouvernance, et qui ne faisaient que pleuvoir des résolutions et des accusations farfelues sur GBAGBO sont devenus curieusement aveugles, aphones et sourds.

Nous n'attendons rien d'eux. Mais nous voulons tout simplement qu'ils aient de la mémoire.
Nous voulons qu'ils nous laissent tranquilles régler nos problèmes nous-mêmes parce qu'il est établi qu'ils ne verront jamais que ce qu'ils veulent voir. Ils n'entendront jamais que ce qu'ils veulent entendre.

A supposer que GBAGBO ait emprisonné, ne serait-ce que deux responsables du RDR, qu'est-ce que le monde entier n'allait pas entendre ?

Mais au moment où tous les cadres du FPI sont arbitrairement emprisonnés, maintenus en exil, il n'y a personne pour entendre les soupirs de ceux qui souffrent dans ces goulags. Il n'y a plus personne pour décréter que de tels agissements attentatoires aux libertés et aux règles de la démocraties rendent un gouvernant "infréquentable". Bien au contraire, le fait de gouverner n'importe comment, sans respect de la Constitution, d'aucune loi le rend plus fréquentable. Chaque jour, on déjeune avec un tel individu. On lui ouvre toutes les portes.

Mais le peuple de Côte d'Ivoire ne va pas tarder à prendre ses responsabilités. Toutes ses responsabilités. Seulement, que celui qui se tait à présent, se taise à jamais. Nous ne tiendrons aucun compte de ses aboiements. Nous passerons tranquillement notre chemin. Advienne que pourra.

3.Posté par kone cote divoire* le 01/04/2013 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VRAIMENT BIEN DIS MONSIEUR LE JOURNALISTE LA COTE D'VOIRE ACTUELLE UN ETAT LOUBARDS VOYOUX D'IRRESPONSABLES....COMMENT COMPRENDRE QU'UN ETAT NORMAL PEUT SE COMPORTER COMME NOUS CONSTATONS TOUS WATAO BEN LADEN TUO FOZIE ZAKARIA FOFIE...ETC NOMMES PREFETS DE REGIONS MILITAIRES MEDIANTRE...DES ANALPHABETES ZOZOS MILITAIRES DOZOS...REGARDER BIEN LA VIE NORMALE DU PAYS...COMMENT UNE CAPITALE ECONOMIQUE LA LUMIERE DU PAYS COMME ABIDJAN SE TROUVE DANS UN DESORDRE TOUT AZIMUT DES MOTOS SONT VENDUES PARTOUT DANS LES CARREFOURS SANS RESPECTER LES REGLES...AUCUNS DOCUMENTS APPROPRIES...LA VILLE EST REMPLIE DE MOTOS QUI CIRCULENT PARTOUT SANS AUCUNES PIECES VALABLES...DES HOMMES EN ARMES EN TENUES BIZARRES CIRCULANT EUX MEMES SUR DES MOTOS KALACHNIKOVS AU DOS...C'EST QUOI CA? ON DIRAIT AU BURKINA FASO OU MALI...DIEU A QUAND CETTE DELIVRANCE TANT ANNONCEE? ON SOUFFRE..................

4.Posté par GBETIAYI GOUZOU le 01/04/2013 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas par erreur qu'ils l'ont placé au pouvoir. Ce n'est pas parce qu'il a su se vendre auprès d'eux, pas parce qu'il a pu les convaincre. Ce n'est même pas parce qu'il ait pu les tromper... Il sont venus avec lui pour s'accaparer notre pays et ses richesses. Monsieur OUATTARA agit donc pour leur compte. Ils sont gênés par notre présence car il est difficile de se partager les biens d'un propriétaire en sa présence, sans l'avoir totalement neutraliser... C'est cette opération qu'ils ont ratée dans les premiers jours, qu'ils continuent un peu plus sournoisement... Mais ça coince. Ils ont problème. Ils commettent donc certains comme ces organisations de droits de l'homme au nettoyage des à bords pour donner l'impression qu'ils sont neutres, en faisant des déclarations qu'ils savent que les décideurs ne suivront pas. S'ils réussissent la mission (notre neutralisation), ils jettent ces déclarations aux oubliettes: leur pion aura réussit à redresser la barre. Et personne ne saura que nous sommes morts, le compteur des morts restant toujours bloqué par eux à 3000... S'ils ne réussissent pas ou s'ils commencent à être découverts, ils utilisent ces déclarations pour remplacer M. OUATTARA par un autre pion qui sera nécessairement le leur et qui aura la même mission, mais avec une autre stratégie. Je pense que l'un de nos problèmes majeurs est que certains d'entre nous, en défendant ces gens là tel qu'ils le font jusqu'ici, violent le principe qui veut que l'on ne foule pas au pied, et ça, quel qu'en soit la raison, l'héritage que DIEU lui donne. Dans ce cas là, l'ETERNEL est obligé de laisser ce "violeur" constater lui même les résultats de son forfait (Esaü face à Jacob). Que tous ceux qui peuvent se repentir aient eu l'occasion de le faire en constatant leur erreur, et que cela serve dans le futur. Si non... Quand même: livrer son pays à l'étranger juste par haine pour un leader... N'avons nous pas ainsi obligé CELUI qui a dit en Deutéronome ch 17; V 15, que tu ne pourra pas te donner un roi étranger, le Pédagogue par excellence, à nous soumettre à cette formation par vécu sur terrain? Nous comptons quand même sur sa grâce qui ne fait pas défaut... Que gloire, honneur et louange LUI soient rendus. Shalom

5.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 01/04/2013 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci combattant GBETIAYI GOUZOU. Tout le monde espère que l'esprit de l'Eternel touche au plus vite M. BEDIE. Le peuple ivoirien, les militants du PDCI en premier, espèrent que BEDIE va triompher de cette haine contre, je ne sais qui, pour penser à la Côte d'Ivoire. Rien qu'à elle.

M. BEDIE, avant de mourir, ne devra pas laisser survivre, un sentiment de guerre fraternelle entre baoulé et bété.

Cela est d'autant vrai que les agissements relevés chez les pauvres paysans baoulé aux côtés des étrangers tueurs lors de la dernière crise, ne méritent pas de laisser des traces.

Les baoulé et les bété sont des frères. Nul n'a le droit faire de cette fraternité un vrai ferment de guerre fraternelle sempiternelle. Les leaders de ces deux ethnies doivent travailler à la disparition de ce sentiment. Bédié qui est en liberté actuellement doit être le porte-flambeau d'une telle rectification comme GBETIAYI Gouzou l'y exhorte instamment.

Si Bédié ne le fait pas, j'avoue que non seulement que la Côte d'Ivoire se délivrera par elle-même, avec ou sans Bédié vivant, mais c'en serait définitivement fini pour la cohabitation de ces deux peuples frères.

M. BEDIE, ton frère, c'est GBAGBO Laurent. Tu n'as pas le droit d'emprunter des frères burkinabè comme le fils du natif n'a cesse de t'appeler " mon frère Bédié". Depuis quand un baoulé a-t-il été le frère d'un burkinabè ? Ou bien.........? Est-ce un cadeau de frère qu'il t'avait fait, à toi Bédié, le 24 décembre 1999 ?

M. Bédié, l'argent en vitesse que tu gagnes avec Dramane OUATTARA est bon. Mais la Côte d'Ivoire est mieux. Ta postérité et ta renommée le sont davantage....

Nous répétons cela afin que tu ne dises jamais que si je savais.

Dès que le petit mossi a commencé à sévir après l'arrestation du Président GBAGBO et son transfert à Korhogo, une importante délégation du FPI t'a rencontré à Dakoukro, parce que Ouattara avait déclaré face au monde entier qu'il gouvernerait. Cette démarche des responsables du FPI n'a rien donné. Il semble même que tu en as ri.

Mais, sache, M. BEDIE que cela est transcrit dans l'histoire du pays. Par cette démarche, les responsables du FPI t'ont définitivement ôté, par exemple, des arguments farfelus du genre : " lorsque cette affaire a commencé, et que GBAGBO a été transféré à Korhogo,j'étais quand même dans le pays. On voulait que les choses se calment un peu afin de rappeler les uns et les autres à l'ordre que nous demeurons sœurs et frères. Mais ils ne m'ont pas considéré jusqu'au transfert de GBAGBO à la Haye.....OUATTARA n'était pas seul à gouverner. Mais ils ne m'ont jamais rencontré...et gnin gnin gnin".

C'est maintenant qu'il faut réconcilier tout le monde et en particulier les peuples bété et baoulé qui risquent de garder des stigmates mortels de cette affaire qui demeure la marque déposée d'un burkinabè pur sang....

6.Posté par GOLAH le 02/04/2013 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BEDIE EST DE DAOUKRO!!!!!! EST CE SA MERE QUI EST DE DAOUKRO? EST CE LE VILLAGE DE SON PERE? LE PERE DE BEDIE EST IL IVOIRIEN ?QUI EST DONC LE PERE DU BEDIE QUI S'EST ALLIE A OUTTARA POUR VENDRE LE PAYS AUX ETRANGERS?
UN POUVOIR ISSU D'UNE REBELLION POUVAIT IL EN ETRE AUTREMENT ?
QUE DIEU SAUVE LA CÔTE D'IVOIRE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !