L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Une pétition pour la mort de la Françafrique

News en temps réel - Info en temps réel & Utile 7J/7 le Jeudi 26 Juin 2014 à 07:14 | Lu 845 fois

Le père Ludovic Lado, Jésuite et panafricaniste, initie une pétition pour la fin des réseaux affairistes et mafieux qui, trop souvent, dictent les relations entre la France et ses anciennes colonies d’Afrique noire : la Françafrique.



Si certains dirigeants des anciennes colonies françaises d’Afrique clament tirer leur pouvoir du soutien de Paris et particulièrement de certains réseaux affairistes, le père Ludovic Lado entend mettre fin à cet état de fait. Il vient d’initier une pétition pour sortir son peuple de cette situation asphyxiante.

La pétition

Destinée aux chefs d’État et Parlements des anciennes colonies françaises, aux organisations sous-régionales (UEMOA et CEMAC), aux ambassades françaises installées dans ces pays et au chef de l’État français, cette invite qui fait suite aux promesses grandiloquentes de Nicolas Sarkozy et de François Hollande, contribuera selon son instigateur, «à la résignation d’un système perfide qui depuis des décennies torpille les aspirations légitimes à la liberté et à la prospérité des Africains francophones».

«La France fait ce qu’elle veut dans ses anciennes colonies à cause de notre indifférence inconsciente et de nos divisions. Elle sait qu’elle trouvera toujours quelques nègres prêts à trahir la cause africaine pour quelques avantages égoïstes. Ainsi se perpétue notre servitude. Les Africains doivent encore faire des sacrifices pour mériter la liberté et la justice», a déclaré le père Jésuite Ludovic Lado, sur le site des pétitions citoyennes www.secure.avaaz.org/fr/petition.

«Nous devons l’y contraindre. C’est aux Africains qu’il revient d’abolir la Françafrique une fois pour toutes à travers un mouvement d’ensemble aux dimensions régionale et continentale. Les anciennes colonies de la France peuvent et doivent se passer de la France pour accéder à la vraie indépendance, s’ils veulent qu’un jour leurs enfants goutent à la liberté et à la justice.

Vous êtes invité à signer cette pétition pour que les pays concernés initient le processus qui mettra un terme à toute coopération entre la France et ses anciennes colonies, le temps que ces dernières reprennent leur destin en main», a-t-il poursuivi avant de préciser ne rien avoir contre la France et d’inviter les Français qui partagent ce combat à signer cette pétition pour dire non à une prospérité faite avec le sang des Africains. «C’est un combat pour le droit des peuples africains à la souveraineté politique et économique, condition de leur liberté et de leur prospérité. Le premier pas vers cette souveraineté est l’abolition du FCFA, ce simulacre de monnaie qui est l’incarnation par excellence de notre servitude», a conclu Ludovic Lado.

Le concept

Détournement de l’expression France-Afrique inventée en 1955 par le premier président de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny, pour définir les bonnes relations qu’il entendait établir avec la France, le vocable Françafrique a été forgé et vulgarisé par l’un des fondateurs de l’association Survie, François-Xavier Verschave, auteur de plusieurs livres sur le sujet. Celui-ci décrivait la Françafrique comme «une nébuleuse d’acteurs économiques, politiques et militaires, en France et en Afrique, organisée en réseaux et lobbies, et polarisé sur l’accaparement de deux rentes : les matières premières et l’Aide publique au développement.

La logique de cette ponction est d’interdire l’initiative hors du cercle des initiés. Le système autodégradant se recycle dans la criminalisation. Il est naturellement hostile à la démocratie». Pour François-Xavier Verschave, aujourd’hui décédé, les origines de ce système politico-mafieux remontent aux indépendances accordées, en 1960, aux colonies françaises d’Afrique noire par le général De Gaulle, non sans créer les «réseaux Foccart» pour la préservation des intérêts de la France dans les pays «libérés».

Au Gabon, l’opinion publique, et même une bonne frange de la classe politique, est persuadée que ce lobby est à l’origine du maintient au pouvoir d’Omar Bongo pendant plus de quarante ans et que son fils et successeur, Ali Bongo, en a bénéficié, par l’entremise de Nicolas Sarkozy, Robert Bourgi et autres, pour accéder au pouvoir.

Une idée confortée d’une certaine manière par le film documentaire du réalisateur Patrick Benquet «Françafrique, 50 années sous le sceau du secret» dans lequel «des hommes en charge des plus hautes responsabilités officielles ou officieuses durant ces cinquante dernières années, révèlent l’histoire tumultueuse d’un monde secret, où en dehors de tout contrôle parlementaire ou gouvernemental, tous les coups sont permis.»

L’on note que l’expression Françafrique s’applique avant tout aux anciennes colonies de la France situées au sud du Sahara et ne concerne pas les anciennes possessions françaises du Maghreb.

Info en temps réel & Utile 7J/7
Jeudi 26 Juin 2014
Vu (s) 845 fois



1.Posté par Sily Camara le 26/06/2014 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'abord la Diaspora africaine en France doit etre organisée et puissante comme le lobby juif aux USA pour mettre la pression, par des actions de rue, quand la France intervient abusivement en Afrique. Ensuite il faut conscientiser les populations africaines par la formation et l'information vraie. Ces populations conscientisées vont mener la lutte ultime: bouter hors de nos terres, et France, et tous les colabos, les harkis, les traitres locaux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Tribune Ivoirienne | Débat / Reflexion | Blog Marc Micael | Tribune Libre | G.Mboumba | Farid Mnebhi | Blog Mondelibre




Bien Vivre en Bonne Santé



Les Articles les plus lus

Côte d'Ivoire : Étudiantes le jour, prostituées la nuit

0 Commentaire - 11/05/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Mauvaise nouvelle pour ceux qui se rasent les poils pubiens

1 Commentaire - 08/07/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Mine d’or d’Ity : Voici ce que gagne Didier Drogba

0 Commentaire - 24/03/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Le stealthing, pratique sexuelle risquée qui se multiplie

0 Commentaire - 30/04/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Aidez-moi, je suis devenue la maîtresse de mon mari

0 Commentaire - 18/06/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Si vous avez du wifi à la maison ou au travail, lisez ceci !

0 Commentaire - 13/05/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7


Incroyable !