Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Un dirigeant du FPI, Président de la Côte d'Ivoire pour la libération de Laurent Gbagbo

L'Afrique en mouvement - G.OURA Kouakou le Lundi 20 Octobre 2014 à 06:25 | Lu 800 fois



Un dirigeant du FPI, Président de la Côte d'Ivoire pour la libération de Laurent Gbagbo
UN DIRIGEANT DU FPI, PRESIDENT DE LA CÔTE-D’IVOIRE POUR LA LIBERATION DE LAURENT GBAGBO
La situation politique après l’arrestation de Laurent Gbagbo est très délicate et la gestion du Front Populaire Ivoirien(FPI) est plus que délicate. Il est temps de nous remettre de nos émotions et regarder avec lucidité le monde nouveau dans lequel nous sommes. L’indépendance à part entière des pays africains n’est qu’un leurre.

C’est par stratégie, par sagesse et par ruse que nous parviendrons à remonter la pente. Le rapport de force en ce moment n’est pas en notre faveur. La preuve, en dépit de la volonté du président Laurent Gbagbo de nous sortir de la pauvreté et du sous-développement, nous sommes redescendus au sous-sol du sous-développement. Et cela par le bon vouloir de la France et des forces négatives qui dirigent ce monde. Faut-il continuer le combat sur cette même voie, les yeux bandés ? Nous sommes englobés dans un traquenard politique conçu par ces forces occultes qui ont intérêt à nous voir diviser pour régner. Pour eux, il faut garder tous les pays africains sous contrôle en les mettant dans la misère.

C’est à nous de comprendre cela et rentrer au plus profond de nous même, en mettant nos égos, nos intérêts égoïstes de côté, en vue de trouver la solution idoine. Dans le feu de l’action, chacun pense détenir la vérité et avoir la science infuse. Mais en fait, il n’en est rien. Un diagnostic de la situation s’impose pour qu’on se parle franchement, sans faux fuyant. Le régime Ouattara n’a que faire de nos jérémiades. Tant qu’il aura le soutien de la France, la démocratie n’aura aucun sens pour lui, les sentiments non plus. Une conscience corrompue n’a peur de rien. Ouattara maintient la pression sur les pro-gbagbo pour les amener à plier.

A défaut de se soumettre, c’est la mort à petit feu. Les morts des proches de Gbagbo sont légion. Le décès tout dernièrement de Gado Marguerite, mère du président Gbagbo en dit long. L’objectif de Ouattara est de décapiter le FPI. Ne lui donnons pas l’occasion.

A l’heure actuelle, la Côte-d’Ivoire est sous occupation étrangère. L’armée onusienne et française paradent dans le pays. Alassane Ouattara est parachuté au poste de chef d’Etat pour permettre à ces forces de faire main basse sur les richesses de cet Etat qui n’appartient à personne, dit-on. Il faut reconquérir notre pays. Et pour le faire, nous devons aller unis, forts et déterminés.Notre détermination et notre volonté de récupérer ce qui nous appartient feront reculer les forces rétrogrades (France, ONU).Le défaitisme, la politique de tout ou rien et le laisser faire ne résoudront pas le problème de la Côte-d’Ivoire.

Nous étions tous peinés de voir Affi N’guessan en prison et maltraiter par les FRCI de Ouattara. Sorti de prison et le voir sillonner tout le pays pour remobiliser les militants du FPI désemparés, nous avons applaudi. Est- ce qu’en ce moment précis, nous nous sommes posés la question de savoir qui a fait sortirAffi et qui lui donner les moyens pour parcourir toute la Côte-d’Ivoire ? Maintenant qu’il doit appliquer ce pourquoi il est sorti, on trouve des esprits malins pour dire, Affi N’guessan veut tourner la page de GBAGBO. Voyez vous, le serpent ne fait pas sa mue devant les gens.

En période de crise, les textes ne peuvent pas tout expliquer. Ne nous ridiculisons pas devant cette horde d’Hyènes. Dans la situation actuelle, nous n’avons pas le droit de nous diviser. Le président Affi sait ce qui est arrivé à Mamadou Koulibaly lorsqu’il a voulu se servir du FPI de Laurent Gbagbo pour se faire une place au soleil. Il a beaucoup appris auprès de Gbagbo. Il ne s’amusera pas à vendre le FPI, un parti cher aux ivoiriens, à des parvenus qui n’ont qu’un temps d’hirondelles.

La Côte-d’Ivoire est dans une confusion totale. Les soutiens de Ouattara se sont rendus compte de l’erreur commise en le plaçant de force à la tête de ce pays. La ‘’démocrature ‘’, c'est-à-dire, la démocratie teintée de dictature des occidentaux, avec tête de proue, la France, les USA et l’Angleterre, est dénoncée dans le monde entier. Avec le temps, les ‘’placeurs’’ de président dans le monde se sont aperçus de la popularité du Président Gbagbo et de l’injustice faite à son égard. Mais, il leur est difficile de revenir en arrière sans qu’une force politique ne leur facilite la tâche en titillant Ouattara. Il faut donc oser en créant un effet de choc afin que ses soutiens le lâchent totalement. Si nous restons dans cette situation d’attentisme, Ouattara, prêt à tout brader, sera encore soutenu par la France socialiste.

Apprêtons Affi N’guessan ou un autre responsable capable de sauvegarder les intérêts du Front Populaire Ivoirien (FPI). Que cette personne choisie de commun accord soit aux aguets. Les choses évoluent très vite dans ce monde infesté de requins. En même temps, ce monde est en train de se redéfinir grâce à d’autres puissances. Œuvrons en sorte que dans un laps de temps le FPI revienne au pouvoir pour mettre fin à l’imposture. C’est de cette façon que notre bien-aimé Laurent Gbagbo sera libéré sans vexer les puissances à la base de sa déchéance.

G. OURA Kouakou
Ourandrin@yahoo.fr

G.OURA Kouakou
Lundi 20 Octobre 2014
Vu (s) 800 fois



1.Posté par Hermann nda le 20/10/2014 01:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
""C'EST DEUXIEME GAOU QUI EST GNATA"

Toute cette littérature est certes bien conçue. Mais personne n'est dupe. Et nous ne cesseront de le dire. Ce piege est trop visible pour s'y laisser prendre.

Les militants du FPI et le peuple de CI n'accompagneront pas OUATTARA dans la quête de légitimation de son pouvoir usurpé. C'est une question de survie pour le FPI.

Celui qui veut aller aux élections peut y aller TOUT SEUL, A TITRE INDIVIDUEL, SANS LE FPI ET SES MILITANTS.

Il n'est point question que le Parti de Laurent GBAGBO donne l'occasion à OUATTARA de le décapiter définitivement en arguant plus tard un discours comme celui-ci:

"Tout le monde est allé aux élections. C'était des élections ouvertes et démocratiques. Les 3% ( pourcentage déjà programmé et annoncé par AHOUSSOU KOFFI) récoltés par le FPI n'est que le reflet de la réalité que représente ce parti sur l'échiquier politique national, eu égard au traumatisme que ce parti a causé aux ivoiriens ....".

C'EST CELA QUI VA LIBÉRER GBAGBO ?

Assurément NON, Bien au contraire cela va ajouter de l'eau au moulin de OUATTARA et BENSOUDA qui n'hésiteront pas à déclarer que GBAGBO ne représente rien en CI. Et qu'en 2010 GBAGBO avait effectivement tenté de confisquer le pouvoir...

2.Posté par duval le 20/10/2014 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour mon frère Hermann ! Comme dirait un ami, laisse-les souffrir... Diantre ! Pourquoi Affi s'entête t-il à aller aux élections avec le FPI de GBAGBO ? Affi ne sait pas comment on crée un Parti Politique ? Si tant est qu'il compte, qu'il se libère du FPI de GBAGBO et rejoigne le PDCI-RDR... Nous n'avons pas besoin d'Affi aujourd'hui ni demain. D'ailleurs, le CONGRES le lui signifiera et il sortira par la petite porte. Comme il n'est pas assez courageux, nous allons l'humilier proprement. Dites à Affi de ne point envoyer ses mercenaires chez nous ici pour battre sa campagne... A bon entendeur, salut !

3.Posté par toblo titi le 20/10/2014 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que de haine dans nos propos chers camarades! Et si nous essayons de comprendre le sens profonde des phrases et mots prononcés (debriefing) par nos leaders politiques? Soyons politiques et non simplistes puisque nous sommes sur le terrain politique. Il est reconnu que le jeu en politique, puisque c'est de cela qu'il s'agit, il faut titiller son adversaire pour l'amener à baisser la garde, puis.... Alors que vous soyez "AFFIISTES" ou de Bouaké, je vous invite à la modération et à essayer de mettre en commun nos forces pour les jours difficiles qui s'annoncent.

4.Posté par Ggbagbotoujours le 20/10/2014 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"L’indépendance à part entière des pays africains n’est qu’un leurre." Voilá ce que ecrit G .OURA.KOUAKOU l'auteur de ce chiffon juste dans son l'indrotuction-Sait- il au moins que dans des pays des présidents ont réussi á faire plier ces multinationales pour donner l'indépendance á leur peuple.Á titre d'exemple quand le président bolivien EVO MORALES est arrivé au pouvoir les multinationales recevaient 82% des revenus des matières premières de la bolivie.et aujourd'hui ces multinationales n'en recoivent que 18%.C'est déjá un très grand pas ,il a même dit qu'il ira plus loin MORALES,donc cher ami OURA .KOUAKOU revise ton article car l'indépendance totale peut s'obstenir.Il suffit d'y croire et faire le travail qu'il faut pour y arriver.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 07:28 Côte d'Ivoire : Ils nous ont dit...

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !