Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Un an après la prise de pouvoir par Ouattara: RDR, la base grogne

le Mercredi 11 Juillet 2012 à 06:48 | Lu 781 fois

Il a fallu qu'il commencent des tournées de remobilisation pour que le RDR se rende compte qu'il y a des problèmes dans ses bases. Après l'une de ses réunions, la haute direction du RDR a entamé des tournées de sensibilisation dans ses bases en vue d'inviter ses militants à la mobilisation, dans le cadre de la prochaine audience de confirmation des charges de l'ex-président, Laurent Gbagbo, le 13 août 2012.



Amadou Soumahoro doit user de tact pour rassurer ses militants
Amadou Soumahoro doit user de tact pour rassurer ses militants
A Marcory, samedi dernier 7 juillet , la délégation du RDR, conduite par le Pr Lemassou Fofana et Adjé Dominique, a été obligée de gérer, pendant des minutes, la grogne des militants. A la question de savoir ce qu'ils ressentent depuis l'arrivée de Ouattara au pouvoir, les militants sont restés curieusement muets, à part quelques timides « rien », comme réponse.

Adjé Dominique, d'une voix tonitruante, a tenté de réveiller les « grenadiers voltigeurs », en leur demandant de dire ce qu'ils reprochent au pouvoir en place. « On a oublié la base », a lancé un militant, quand un autre, plus précis, indique : « la vie est chère ». Un secrétaire de section, regardant la délégation droit dans les yeux, martèle : « que la direction apprenne à nous respecter. On ne peut nous mettre là et nous contourner quand il s'agit de prendre des décisions nous concernant ». Bref, les militants se sont vidés, donnant l'occasion à la direction de mesurer leur degré de mécontentement.

Tout comme à Marcory, les militants de Treichville n'ont pas eu la langue de bois. Eux aussi ont asséné leurs vérités à la délégation du RDR, conduite pour la circonstance, par Jeanne Peuhmond. Comme s'ils s'étaient passé le mot, les militants de Treichville ont eu les mêmes griefs que leurs camarades de Marcory : ingratitude de la direction, cherté de la vie, égoïsme des cadres du RDR, manque de récompense, absence de volonté de promotion des cadres locaux.

A Port-Bouët, Koumassi, Abobo... les préoccupations des militants du RDR sont les mêmes. Ils estiment qu'ils n'ont pas été récompensés à la hauteur de leur engagement. A Marcory par exemple, un militant dans la salle a demandé à la délégation de dire au secrétaire général du RDR, sur la base de la liste des responsables qu'il détient, de faire un effort en leur faveur. « Nous ne demandons pas qu'on soit tous nommés. Nous voulons qu'on sente qu'on ne nous a pas oubliés.

Avant, quand ils étaient au Golf, ils nous appelaient régulièrement pour avoir le point de la situation sur le terrain. Mais aujourd'hui, quand tu les (les cadres) appelles, ils te disent qu'ils vont te rappeler, et plus rien », s'est-il plaint. La grogne des militants découle des promesses à eux faites par des députés, pendant les élections législatives ; promesses jusque-là restées lettre morte. « Pour les municipales, ils nous trouveront ici !», a prévenu un responsable de base du RDR de Marcory, le samedi 7 juillet dernier.

Les délégations pour leur part, tentent de calmer les militants. « Si chacun veut dire ce qu'il ressent, nous ne nous en sortirons pas. Nous savons tous dans quelles conditions Ouattara est arrivé au pouvoir. Aujourd'hui, il a réussi à mettre à niveau tout ce qui était détruit. Dans les prochains jours, vous sentirez ses actions. Vous savez bien qu'il tient ses promesses et il mettra tout en œuvre pour vous aider », a tenté de rassurer le Pr Lemassou Fofana à Marcory. A-t-il été compris ? On le saura le 13 août prochain.



Y.DOUMBIA
L'Inter

Mercredi 11 Juillet 2012
Vu (s) 781 fois



1.Posté par mèh le 11/07/2012 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et alors? Nanananinh!

2.Posté par Fatim le 12/07/2012 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N importe quoi...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !