Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Un Libanais et une envoyée du RDR dans la résistance à Paris

le Mercredi 1 Janvier 2014 à 13:13 | Lu 3081 fois



Willy Bla le Libanais déstabilisateur, manipulateur et illusionniste

Tout comment lorsque le Libanais décide de quitter un des pays scandinave où il vivait, pour s’installer en France à Paris. Anciennement PDCI, le libanais, n’ayant pas trouvé de place dans ce parti, décide d’entrer au COJEP aux cotés de Monsieur Zap Krasso.

Dans ce mouvement, le libanais va opérer sa première frappe de déstabilisation et va chercher à casser le COJEP en mettant en opposition Guinan François et Zap Krasso. Cette première tentative échoue et le libanais va se mettre à suivre le FPI alors dirigé par madame Brigitte Kuyo, toujours à la recherche de se faire un nom. Mais l’ex-représentante du FPI va très vite s’en rendre compte et va prendre ses distances vis-à-vis du libanais lorsque ce dernier à tout mis en œuvre pour faciliter l’occupation de la résidence de l’ambassadeur Pierre Kipré par le RDR.

Lorsque la crise de novembre 2010 éclate, le libanais Willy Bla se retrouve subitement au CRI-Panafricain. Là encore, il va jouer sa carte de déstabilisation et procéder en vain à la cassure de ce grand mouvement. Il va même aller plus loin pour prendre une forte somme d’argent avec Monsieur Dona Fologo, lors d’une rencontre secrète dans un hôtel parisien sur les Champs-Elysées. C’était la période où Alassane Ouattara l’avait envoyé à Paris pour étouffer la résistance. Le libanais l’a fait, trompant ainsi ses camarades de lutte. Cette affaire qui n’a jamais été démenti par le libanais jusqu’aujourd’hui va entrainer un séisme au sein du CRI-Panafricain et aboutir à une division.

Le libanais Willy Bla va essayer de manipuler les autres membres du mouvement, mais finalement il va se retrouver tout seul avec quelques vieillards dont le plus borné est Tali Gaston. Dans sa quête de vouloir exister à tout prix, il va faire la rencontre d’une envoyée du RDR du nom de madame Coulibaly née Zadi Agoh Marthe.

Selon nos sources, le 29 Novembre 2011, à l’arrivée de l’ex-Président ivoirien à La Haye, ses partisans à Paris vont constituer une plate forme. C'est-à-dire la mise ensemble de tous les mouvements et associations disent-ils de la résistance pour mettre en place une dynamique unitaire. Là encore le libanais va sortir sa carte de déstabilisation et va diviser cette plate forme. Il va convaincre certains responsables de mouvements de sortir de cette plate forme pour créer la Coalition.

Mais le libanais ne s’arrête pas là. Dans cette même Coalition il va encore opérer pour la faire disparaitre définitivement. Il n’est plus seul dans sa mission car Il est maintenant avec l’envoyée du RDR, madame Coulibaly, une pharmacienne venue d’Abidjan.

L’union entre le libanais et madame Coulibaly, l’envoyée du RDR

Cette dame arrive à Paris courant Aout 2011. Sans tarder, elle contacte le libanais pour lui proposer de financer ses manifestations. Ce que le libanais accepte sans hésitation. Mariée légalement à monsieur Coulibaly, un baron du RDR, madame Zadi Marthe a pour mission de transmettre à son mari monsieur Coulibaly toutes les informations sur la résistance à paris. Elle ne passe pas par quatre chemins.

Sa première stratégie est de séduire le libanais pour ensuite sortir avec lui. Sauf que le libanais vivait déjà avec une femme, la mère de ses enfants. Elle va même aller plus loin pour financer le mariage du libanais et sa compagne. Comme quoi elle est prête à tout, pourvu qu’elle puisse avoir ce qu’elle recherche : les informations sur la vie de chaque leader, chaque responsable de mouvement de résistance.

Selon la même source, cette dame à pour mission de faire agir le libanais à contre courant de tout ce qui se fait parmi les partisans de Laurent Gbagbo, pour que règne la désunion : placer des manifestations tous azimuts sans préparation aucune, occuper tous les week end pour empêcher que de grande mobilisations se fassent pour l’ex-président ivoirien, peu importe le nombre de personnes qu’ils (le libanais et madame Coulibaly) mettrons dans les rues pourvu que cela n’ai pas d’impact. Ils sont capables de se rendre à la Haye même à 15 personnes pour montrer à l’opinion internationale que Gbagbo n’a plus de soutien.

En effet, selon notre même source, madame Zadi Coulibaly Marthe serait en cavale en France après un meurtre qu’elle aurait commis en Côte d’Ivoire, soit disant qu’elle faisait un sacrifice pour devenir riche. Généralement après ce genre de sacrifice diabolique, pour ne pas que son auteur soit poursuivi par l’esprit de la victime, il faut faire un rituel qui consiste à payer des devins qui irons nuitamment dans la tombe de la victime pour faire des sacrifices.

Les personnes qui ont été envoyées par madame Zadi Coulibaly auraient été interpelées par les policiers ivoiriens sur la tombe de la victime. Ces derniers ont donc dénoncé madame Zadi Coulibaly à qui son mari, un baron du RDR à demander de venir en France en espionnage parmi les partisans de Laurent Gbagbo pour que sa peine soit annulée par le pouvoir d’Abidjan. Voici, selon notre source comment madame Zadi Agoh Marthe épouse Coulibaly s’est retrouvée en France. Elle est prête à sortir de l’argent pour les cars, les manifestations et autres, mais en réalité cet argent ne vient pas d’elle, il vient directement du pouvoir d’Abidjan pour service rendu à la nation.

Aujourd’hui, selon toujours notre source, le duo (le libanais Willy Bla-Zadi Marthe Agoh épouse Coulibaly) ont pour grande mission de casser le CRD-CI, la dernière plate forme créée par les partisans de Laurent gbagbo, d’où la polémique selon laquelle le libanais veut faire croire que le CDR-CI serait une alternative au FPI.

En cette fin d’année 2013, nous avons voulu donner toutes ces informations pour que l’année 2014 soit une année de libération du Président Laurent Gbagbo, des prisonniers politiques et de la Côte d’Ivoire en vue d’une vraie réconciliation de tous les ivoiriens.

Moussa koné
journaliste indépendant

Mercredi 1 Janvier 2014
Vu (s) 3081 fois



1.Posté par Adje le 01/01/2014 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur, avant de publier un tel article, on prend soin de vérifier la véracité du contenu on ne se base pas sur un informateur anonyme pour accuser, salir les gens sans preuves vous manquez de courage si vous n'êtes pas capable d'affronter Willy Bla sur le terrain politique ce n'est pas la peine de descendre dans les poubelles par ce comportement abjecte et immonde vous venez de prouver votre immaturité politique.Le CDRCI ne saurait et ne sera jamais une alternative au FPI , vous êtes vaincu

2.Posté par LACROIX le 01/01/2014 21:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c est vraiment petit bandes de cons

3.Posté par okohi le 02/01/2014 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arik53 fait un sale boulot en publiant ce torchon, et se decredibilise. Et pourtant le site a affiche sur sa page-forum ce message.

"...Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données..."

4.Posté par cayapoyo le 03/01/2014 13:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Afrik53 vous même qui vous finance? N''importe quoi ce zap krasso il etait ou avant de rejoindre lmp au 2ém tour des p
résidentielles de 2010 posez vous la question. Arrêter de salir l''image de willy bla c''est le seul qui mobilise tout les jours les

5.Posté par cayapoyo le 03/01/2014 13:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Zap krasso et ce moussa kone qui se journaliste indépendant sont en mission pour ouatara sa saute le même qui vilipende damana pikas et autres. Au lieu de passer votre temps a dénigrer les autres qui prouvent tou les jours leurs détermination pour la

6.Posté par cayapoyo le 03/01/2014 13:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous prenez les gens pour bête quoi entre votre site et les sois disant zap krasso qui passent leurs temps a vilipendé les résistants .sincèrement j''avais de l''estime pour ce site mè avec ce que je vien devoir c''est plus la peine moi je vais plus jam

7.Posté par jolina le 21/02/2014 00:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce site n'a jamais rien publié qui soit vrai dejà en 2010-2011 il annonçait la mort de dramane... bande de divseur. cest tellement petit d'esprit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !