Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Traque pro Gbagbo: Un proche de Charles Blé Goudé arrêté à Aboisso

le Mercredi 9 Novembre 2011 à 09:37 | Lu 656 fois





Le nouveau courrier

La traque aux partisans de l’ancien régime n’est pas prête de s’estomper. Un proche du président du Cojep en a fait les frais vendredi dernier à Aboisso au motif qu’il préparerait un coup d’Etat.

Angénor Youan Bi, numéro 2 du Congrès panafricain des jeunes et des patriotes (Cojep), organisation présidée par Charles Blé Goudé actuellement en exil, a été arrêté vendredi à 10 heures à Aboisso et est actuellement détenu au camp de gendarmerie d’Agban à Abidjan.

En effet, ce proche de Charles Blé Goudé avec qui il milité au sein de la galaxie patriotique est détenu au camp d’Agban depuis dimanche à 17 heures après avoir passé un séjour infernal à la brigade de gendarmerie d’Aboisso, puis un détour pour un interrogatoire musclé au commandement supérieur de la gendarmerie au Plateau. La raison de cette arrestation ? Il lui est reproché de collaborer avec ses camarades au Ghana et les officiers ayant fui le pays en vue de fomenter un coup d’Etat pour attenter à la sûreté de l’Etat et renverser le régime en place.

De fait, Angénor Youan Bi, ce proche du héraut des jeunes patriotes Charles Blé Goudé, après la chute du président Laurent Gbagbo le 11 avril dernier a quitté Yopougon où il était pour trouver refuge à Jacqueville où il vivait dans la discrétion vue la menace qui planait comme une épée de Damoclès sur la tête des pro-Gbagbo ou supposés tels. Après une relative normalisation encore précaire, il a décidé de rentrer à Aboisso où il est depuis trois mois pour poursuivre son travail à l’Agepe (Agence d’étude et de promotion de l’emploi). Sans histoire donc depuis lors jusqu’à... ce jour du 4 novembre 2011.

En effet, ce vendredi, il est sollicité par la jeunesse pour animer une manifestation culturelle et sportive dans le cadre du processus de paix et de réconciliation nationale à Aboisso. C’est ainsi que commence son calvaire. Tout juste avant de début de cette manifestation, il décide de faire un tour à la Banque atlantique de la ville pour y effectuer un retrait. Mais on lui fait savoir qu’il y a un problème de connexion rendant impossible toute opération. Il doit donc attendre. C’est donc en attendant devant la banque qu’il est accosté par individu en civil. « C’est vous monsieur Tra Bi », lui demande l’inconnu.

« Non, moi c’est Youan Bi ». Il n’a même pas le temps de finir sa phrase que l’individu lui intime l’ordre de monter manu militari dans un véhicule des Frci qui était déjà stationné là. Il est ensuite conduit à la brigade de gendarmerie d’Aboisso où il sera détenu pendant trois jours, c’est-à-dire de vendredi à dimanche. Trois jours d’enfer.

En effet, durant ces trois jours, il est enfermé dans une cellule très restreinte et n’aura droit ni à de l’eau encore moins à la nourriture. Et sera détenu littéralement nu. Et interrogé sans ménagement. «C’est vous qui êtes en contact avec les gens du Ghana pour fomenter un coup d’Etat ?», questionne ceux qui le détiennent. Non sans l’avoir dépouillé de tout ce qu’il avait sur lui comme pièces d’identité et portables notamment (tous ces effets ne lui ont encore été restitués). Aussi, sera-t-il informé de ce qu’il est espionné depuis trois mois en vue de lui tendre une embuscade à la moindre erreur.

Mais le jour de son arrestation, une perquisition est effectuée à son domicile à 19 heures. C’est ainsi que sa famille est informée de ce qu’il a maille à partir avec les autorités. C’est vers 13 heures ce dimanche qu’il a été transféré au commandement supérieur de la gendarmerie nationale puis ensuite vers 17 heures au plus grand camp de gendarmerie de Côte d’Ivoire, Agban, où il est détenu depuis au poste de police. Mais au commandement supérieur, c’est à un interrogatoire très musclé également dont il a eu droit. Il a été cuisiné de questions sur ses relations avec Charles Blé Goudé, les commandants Abéhi Jean-Noël et Séka Séka… L’objectif poursuivi serait de recueillir des informations sur un prétendu coup d’Etat préparé par ces derniers depuis leur lieu d’exil. La famille d’Angénor Youan Bi qui s’est rendue à Agban hier lundi en début de soirée pour s’enquérir de ses nouvelles a été purement et simplement refoulée.

Anderson Diédri

Mercredi 9 Novembre 2011
Vu (s) 656 fois



1.Posté par acabe le 16/11/2011 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est un pays de comedien

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !