Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Transports en Côte d'Ivoire : Le feu couve sous la cendre

le Jeudi 2 Mai 2013 à 07:33 | Lu 775 fois

Le secteur des Transports en Côte d'Ivoire en général et particulièrement dans le district d'Abidjan, est sujet, en ce moment, à des problèmes entre des syndicalistes.



Transports en Côte d'Ivoire : Le feu couve sous la cendre
Lesquels problèmes, si l'on n'y prend garde, peuvent être porteurs de germes de fracture de la cohésion sociale. En effet, selon des informations de sources concordantes, les deux groupes de syndicalistes (Union et Collectif des transporteurs) se regardent, aujourd'hui, en chien de faïence. Et les raisons se trouvent, à en croire nos sources, dans la gestion des différentes gares. « Nous reprochons à l'autre groupe de vouloir s’accaparer de la gestion des gares en désignant seulement leurs membres sur le terrain. C'est donc eux qui encaissent les droits qui sont évalués à 1 million de Fcfa par jour. Ils nous obligent à nous contenter des miettes, puisque c'est eux qui sont tout le temps sur le terrain », ont confié des responsables, du groupe Union, dans nos locaux, le mercredi 24 avril 2013.

Adama Kamagaté, le porte parole des intervenants n'a pas manqué de révéler que ces gros sous que leurs collègues récupèrent sont envoyés à l'un de leurs chefs en exil. « C'est pourquoi, nous pensons qu'ils préparent un coup » a-t-il confié.

De leur côté, le collectif des transporteurs, par la voix de son président, Diakité Yacou, s'est inscrit en faux. « Nous ne nous reconnaissons pas dans ce qu'ils disent. Pour travailler avec nous, il faut avoir une fédération composée d'au moins 5 à 10 syndicats. Nous avons créé ensemble le collectif mais nous avons constaté que certains veulent monter sur le terrain, pour collecter l'argent, sans défendre les intérêts des chauffeurs. Nous ne pouvons pas accepter cela », s'est défendu.

Concernant l'argent collecté qui serait acheminé à un chef hors du pays, Diakité Yacou a confié ne pas se mêler des problèmes qui relèvent de la politique. Car pour lui, ce volet est un volet politique. Cette affaire qui traîne depuis le mois de mai 2012, à en croire nos informateurs, est à prendre au sérieux afin d'éviter d'éventuels troubles dans le secteur des Transports, dans le district d'Abidjan et partant, à travers le pays tout entier.

Soir Info

Jeudi 2 Mai 2013
Vu (s) 775 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !