Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Transport urbain à Abidjan: Les patrons de taxis compteur en colère

le Vendredi 21 Juin 2013 à 07:17 | Lu 467 fois

Les propriétaires de taxis compteur sont en colère. Ils menacent de stopper toute activité si une solution urgente et définitive n’est pas trouvée à leurs préoccupations. « Nous prendrons nos responsabilités, notre destin en main et nous arrêterons tout », a martelé Coulibaly Adama, président du Groupement des professionnels de taxis compteur (Gptc).



Transport urbain à Abidjan: Les patrons de taxis compteur en colère
Il a proféré ces menaces au cours du point-presse qu’il a animé le 19 juin 2013, au siège de son organisation, à Treichville. Ces acteurs du secteur du transport urbain ont en effet, élevé une vive protestation contre des « taxes illégales » que leur impose le District d’Abidjan.

Ils ont expliqué que la loi de finance leur fait obligation de payer à la Direction générale des impôts 100.000 FCFa (cent mille francs) par taxi et par an. « Cette somme d’argent englobe la taxe de stationnement. Cela veut dire que celui qui a payé les 100.000 francs, est autorisé à circuler librement et à mener ses activités sur toute l’étendue du District. Mais voilà que depuis quelque temps, le District d’Abidjan nous empêche de travailler correctement. Il nous exige de payer en plus de ce que nous versons aux Impôts, la somme de 18.000 francs comme taxe de stationnement. Nous pensons que c’est une arnaque pure et simple », a-t-il souligné.

Avant de faire cette réflexion : « C’est mieux que l’Etat perçoive cet argent plutôt que d’alimenter la caisse noire d’un groupe d’individus au District. Il est important que l’Etat prenne ses responsabilités pour ne pas laisser prospérer ce genre d’escroquerie. Nous, en tout cas, nous ne nous laisserons pas faire ». Joint par téléphone, le 19 juin, le responsable de la communication du District, Baba Coulibaly Nicolas a rejeté ces accusations. Il a expliqué que la taxe que perçoit cette Institution est légale.

Jonas BAIKEH
Soir Info

Vendredi 21 Juin 2013
Vu (s) 467 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !