Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Transfèrement ou non de Simone Gbagbo à la Cpi : Pourquoi la position du gouvernement tarde

le Lundi 14 Janvier 2013 à 08:23 | Lu 1117 fois

Ira ou n'ira pas à la Cour pénale internationale (Cpi) à la Haye en Hollande ? La question sur le sort de l'ex-Première dame de Côte d'Ivoire, Simone Ehivet Gbagbo en détention depuis avril 2011 au nord du pays, taraude les esprits.



Transfèrement ou non de Simone Gbagbo à la Cpi : Pourquoi la position du gouvernement tarde
C'est que le gouvernement ivoirien n'a jusque-là pas répondu à la requête de la Cpi qui, après avoir lancé un mandat d'arrêt contre l'épouse de l'ancien chef de l'Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, la réclame. ''Concernant le mandat d’arrêt contre Mme Simone Gbagbo, effectivement la Cpi a rendu public ce mandat d’arrêt, nous prenons acte de la décision. Le gouvernement aura le temps d’examiner la question et de se prononcer'', avait déclaré le Président de la République, Alassane Ouattara lors de la conférence de presse qu'il a animée, le 30 novembre 2012 à l'issue de sa visite d'Etat dans le Zanzan.

Cette position du numéro un ivoirien, a été appuyée plus tard par le Porte-parole du gouvernement, Koné Bruno qui a affirmé qu'''en temps opportun'', le gouvernement fera connaître sa position sur la question. Près de deux mois après, motus et bouche cousue du côté du Palais présidentiel du Plateau. Selon des sources concordantes, la réponse du gouvernement à la demande de la Cpi de voir Mme Simone Gbagbo transférée, tarde parce que les autorités ivoiriennes seraient en train de régler des problèmes aux plans diplomatique et sécuritaire.

Au niveau diplomatique, indiquent nos sources, le pouvoir d'Abidjan tentent de convaincre juridiquement la Cpi de ce que la justice ivoirienne est désormais opérationnelle et donc capable d'organiser un procès juste et impartial. Cette démarche est menée en conformité avec le souhait affiché du chef de l'Etat, de voir l'ex-première Dame de Côte d'Ivoire, être jugée sur le territoire ivoirien.

Au plan sécuritaire, a-t-on appris, les autorités gouvernementales et judiciaires de la Côte d'Ivoire, veulent prendre toutes les dispositions nécessaires pour sécuriser un éventuel procès de l'épouse de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire. Mais, toujours selon nos sources, les autorités ivoiriennes, ont dû se donner un temps de réflexion plus long après une série d'événements.

A savoir entre autres, l'attaque armée de la brigade de Gendarmerie des toîts rouges à Yopougon dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 décembre 2012, celle d'Agbaou non loin d'Adzopé au même moment, et surtout, la tentative de prise du camp Agban à Abidjan par des assaillants, le dimanche 23 décembre 2012. Ces actes auraient refroidi la volonté des gouvernants de tout mettre en œuvre pour faire juger Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire.

L'envie de remettre à la Cpi, la deuxième vice-présidente du Front populaire ivoirien (Fpi, ex-parti au pouvoir), aurait, par moment, effleuré l'esprit des dirigeants ivoiriens. L'analyse des différents points énumérés, serait aujourd'hui, la cause du silence du gouvernement dans le dossier de transfèrement de l'ancienne première Dame.

C'est le jeudi 22 novembre 2012, que la Cpi a levé les scellés sur le mandat d’arrêt émis contre Simone Gbagbo en février 2012. Quatre chefs d'accusation de crimes contre l’humanité commis durant les violences post-électorales en 2010, sont mentionnés sur le mandat. Il s'agit de ''meurtres, viols et autres formes de violences sexuelles, actes inhumains et actes de persécution''.



BAMBA Idrissa
Soir Info

Lundi 14 Janvier 2013
Vu (s) 1117 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 14/01/2013 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frère Bamba, il y a des sujets que la morale, la descence inclinent à ne pas évoquer comme ça. Ton papier soulève quand même une question : Ouattara a-t-il eu besoin de tes analyses, frère, pour faire partir précipitamment et nuitamment, sans le moindre vêtement, sans avoir mangé depuis le matin, GBAGBO, l'époux, à la Haye ? Dans le mandat contre GBAGBO, y avait-il été également écrit qu'il ne devait pas manger avant d'être déporté ? Y avait été écrit qu'il ne devait pas emporter ses biens personnels ? Même dans nos Commissariats, on observe qu'avant d'être déférés devant le paquet, les policiers ou gendarmes prennent soin de demander aux personnes arrêtées de s'habillers, de récupérer les biens gardés par les enquêteurs avant leur départ. Non frère, si tu n'as pas pitié, aie un peu honte. Cette affaire de déportation de Mme GBAGBO ne fait ni chaud, ni froid aux ivoiriens. C'est vous seuls qui avez le temps pour cela qui n'avez cesse d'évoquer cette question. OUATTARA a décidé de diriger la Côte d'Ivoire comme s'il était saoulé. Tout le monde le regarde. Qu'il déporte Mme GBAGBO ou non, frère, faites le sondage, vous verrez que les ivoiriens, dans leur écrasante majorité, n'en font pas le plus petit plat. Arrêtez vos conneries. OUATTARA doit faire partir Madame GBAGBO. Qui lui demande pardon de ne pas le faire ? Avait-il écouté plusieurs Chefs d'Etat africains lorsque ceux-ci lui déconseillaient vivement de faire déporter GBAGBO ? Si tu es un vrai journaliste, fais une enquête dans ce sens. Tu verras qu'à ce jour, personne n'est émue par cette question. D'ailleurs, de sources dignes de foi, Simonne, elle-même demande à être déportée à la Haye. Le débat n'est-il pas clos ? Le problème de Dramane se trouve dès lors à quel niveau. Ce que vous et Dramane avez avalé là sans vous apercevoir qu'il était recouvert d'écailles mortelles, vous rendre gorge à tout prix. Ce n'est plus loin..

2.Posté par De kartarin le 14/01/2013 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au plus fort de la crise, Alassane Dramane Ouattara avait promis déférer tous ceux dont l'implication serait avérée, dans la violence post-électorale de novembre 2010 qui a fait un peu plus de 15000 morts devant la COUR PENALE INTERNATIONALE.Donc si cette meme CPI demande le
transfèrement de SIMONE GBAGBO à la HAYE,ce dictateur de Ouattara devrait etre content de s'exécuter.Mais qu'il sache que le POUVOIR est une roue qui tourne.

3.Posté par Hermann N'da le 14/01/2013 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien dit cher @ De kartarin. Plus rien à ajouter, à mon humble avis.

Salut à toi Vaillant Combattant !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !