Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Tra Yolande Aimée (fédérale adjointe OFFPI ) : « Oumé attend toujours les 78 milliards promis par Ouattara »

le Vendredi 27 Septembre 2013 à 08:11 | Lu 549 fois



Tra Yolande Aimée (fédérale adjointe OFFPI ) : « Oumé attend toujours les 78 milliards promis par Ouattara »
Tra Yolande Aimée est la 2ème fédérale adjointe de l’OFFPI d’Oumé. Dans cet entretien, elle porte critique la gouvernance de Ouattara et réitère sa foi pour le retour de Laurent Gbagbo.

Notre Voie : Comment se porte l’organisation des femmes du FPI à Oumé ?

T.Y.A. : L’OFFPI se porte très bien à Oumé. Et le Front populaire ivoirien se porte à merveille. Omé est un bastion du FPI. On nous a arraché le pouvoir par les armes. Les armes ont causé des morts et installé la peur. Mais nous avons vaincu cette peur. Ce serait rendre service à nos adversaires si nous nous taisons devant la loi des armes. Nous avons repris le combat. Je peux donc vous assurer que toutes les structures du FPI sont restées intactes. Le FPI reste toujours le parti le plus implanté. Je suis fière d’appartenir à une telle famille.

N.V. : La santé d’un parti se mesure par son animation et son occupation du terrain. Alors que fait concrètement l’OFFPI ?

T.Y.A.: La fédération OFFPI tient ses réunions. Le 10 août dernier, nous avons tenu notre assemblée fédérale. Actuellement la fédération OFFPI d’Oumé a deux rendez-vous importants. Nous nous apprêtons à aller à Mama, le village natal du président Laurent Gbagbo pour nettoyer sa maison. Parce que nous sommes confiants que Gbagbo Laurent va rentrer au pays. Gbagbo est une victime et non un bourreau. Ce n’est pas lui qui a attaqué. Mais c’est lui qui a été attaqué. Je peux même dire qu’il ne s’est pas défendu. Il n’a donc pas sa place en prison.
Après l’étape de Mama, nous irons à Abidjan pour saluer tous nos ex-prisonniers politiques. Cela ne saurait tarder.

N.V.: Comment avez-vous vaincu la peur quand on sait que les Frci sont toujours présents à Oumé ?

T.Y.A.: Nous avons vaincu la peur parce que nous sommes dans la vérité. Nous sommes à la lumière. Quand on est à la lumière, on n’a pas peur. Moi qui vous parle, je porte tous mes vêtements à l’effigie du président Laurent Gbagbo. C’est un choix, je l’assume pleinement.

N.V.: Vous soutenez que Oumé est le bastion du FPI. Mais expliquez-vous le fait que le RDR et le PDCI aient remporté les dernières législatives et municipales ?

T.Y.A.: Ce n’est un secret pour personne. A la présidentielle de 2010, ces partis que vous citez ont fait la magouille. Et malgré la fraude, Laurent Gbagbo a gagné les élections. Dans plus de la majorité des régions, Gbagbo a gagné au deuxième tour alors que Bédié avait appelé le PDCI à voter pour Ouattara. Les quatre alliés mis ensemble au deuxième, Gbagbo les a battus au deuxième tour.

Le FPI n’a pas pris part aux dernières législatives et municipales dont vous parlez. Comme le FPI n’était pas dans la course, c’est normal que les partis que vous citez s’estiment heureux. Ils ont des élus, mais Oumé reste le bastion imprenable du FPI.

N.V.: Alassane Dramane Ouattara a fait des promesses de milliards à chaque département lors de sa campagne. Est-ce que vous avez les premiers signes de ces promesses ?

T.Y.A.: La vérité triomphe toujours. Il a promis 78 milliards au département d’Oumé. Pour le moment, on n’a même pas encore la moitié d’un milliard, c’est à dire 500 millions. C’est pour vous dire que Oumé attend les fameux 78 milliards. Mais je constate qu’avec Ouattara c’est le rêve et l’illusion. Les Ivoirien, les militants du RDR doivent sortir du rêve. Nous voulons du concret et non vivre dans l’illusion. On nous a annoncé des soins gratuits. Je vais toujours à l’hôpital et je ne vois rien d’autre que les ordonnances.

La vie est devenue plus insupportable qu’avant. Quand on le dénonce, il y a des gens qui répondent que sous Gbagbo la vie était chère. Mais Alassane Dramane Ouattara a fait la promesse de faire mieux que Gbagbo. Donc logiquement, sous Ouattara, l’Ivoirien devrait se sentir plus heureux qu’avant. On ne devrait pas vivre plus misérable qu’avant. C’est de cela qu’il s’agit. Ouattara ironisait en disant que ce n’est pas son problème si le président Gbagbo ne comprend rien en économie. Avec ce que nous vivons, l’historien Gbagbo a fait est mieux que l’économiste Ouattara. Nous préférons un historien à un économiste.

Source : Notrevoie

Vendredi 27 Septembre 2013
Vu (s) 549 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !