Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Tête-à-tête Hollande-Affi: Le sens d’une rencontre inédite

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mardi 22 Juillet 2014 à 08:25 | Lu 1005 fois



Le jeudi 17 juillet 2014, le président français, François Hollande, en visite officielle en Côte d’Ivoire, a accordé une audience de plus d’une quarantaine de minutes à l’opposition ivoirienne. C’était à la résidence de France, à Abidjan- Cocody, de 17h à 17h 45mn. Les leaders de l’opposition, avec à leur tête le président du Fpi, Pascal Affi N’Guessan, ont saisi cette occasion pour égrener devant l’hôte du jour, les problèmes qui minent l’environnement sociopolitique du pays.

Au terme de la rencontre avec l’ensemble de l’opposition, François Hollande a accordé un tête-à-tête d’un quart d’heure à Pascal Affi N’Guessan, leader du principal parti de l’opposition, le FPI. Au-delà de la qualité et de la pertinence des sujets qui ont pu être abordés au cours de cet entretien, il apparaît indéniable que cette rencontre, loin des caméras et des oreilles indiscrètes, nous renseigne sur certaines réalités que les laudateurs du régime Ouattara et les abonnés au scepticisme dans les rangs de l’opposition se refusent à voir.

Un tête-à-tête entre le leader de l’opposition et un chef d’Etat étranger en visite officielle est, en soi, un fait rarissime dans les annales des relations diplomatiques qu’il convient de noter. Car le programme officiel établi dans un tel cadre ne se limite, en général, qu’à l’institutionnel ; en dehors, bien entendu, des rencontres que l’hôte de marque peut s’autoriser avec les ressortissants de son pays qui vivent sur la terre étrangère qu’il visite. François Hollande n’a pas dérogé à cette règle, en recevant en fin d’après midi de ce même jeudi, les français vivant en Côte d’ivoire.

L’inhabituel, c’est quand le chef de l’Etat français décide de discuter avec l’opposition au régime d’Abidjan ; bien plus, quand il accorde un tête-à-tête au président du FPI, comme il en a fait avec son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, quelques heures plus tôt.

Le premier décryptage que l’on peut faire de cette rencontre chargé de symboles, c’est qu’elle constitue le meilleur démenti à toutes les propagandes du pouvoir qui tente de faire croire que le FPI est un parti marginal qui n’aurait aucune emprise sur la marche de la vie politique nationale. Ce qui va sans dire que l’avis et les prises de position du Front Populaire ivoirien sur les questions d’intérêt national impactent nécessairement l’environnement sociopolitique.

Et le succès du récent mot d’ordre de boycott du Recensement Général de la Population et de l’Habitat(RGPH) dont Hollande a certainement entendu parler en témoigne éloquemment. La portée de ce tête-à-tête accordé au président Pascal Affi N’Guessan peut donc apparaître comme un message politique adressé au régime Ouattara afin qu’il tienne compte désormais de son opposition significative dans la gestion des questions qui relèvent de l’intérêt national. Le FPI est donc un parti qu’on ne saurait ignorer ou mépriser.

Le second décryptage de cette rencontre, c’est qu’elle vient administrer la preuve que la seule version du pouvoir sur la réalité de la situation sociopolitique nationale ne suffit plus. Sans doute parce que cette version prend trop de liberté avec la vérité. D’où la nécessité pour le président français de comprendre la lecture de l’opposition de la crise politique et de la crispation de l’environnement sociale. Notamment, les questions relatives aux droits de l’homme, à la sécurité et au jeu politique.

Le troisième décryptage que l’on peut faire, c’est la leçon politique que Hollande a voulu faire aux tenants du pouvoir en leur rappelant, par ses échanges avec l’opposition, que le dialogue et la négociation demeurent les seuls moyens de résolution des problèmes. D’autant plus que cet entretien est intervenu dans un contexte où le dialogue politique est bloqué du fait des tergiversations du régime Ouattara et le processus de réconciliation nationale est toujours dans l’impasse.

Le président français, François Hollande, en faisant volontairement une entorse à la tradition diplomatique, aurait voulu dénoncer le mépris et l’arrogance du pouvoir ivoirien à l’égard de son opposition qu’il ne s’y prendrait pas autrement.

En définitive, l’acte posé par l’hôte de marque traduit éloquemment le déficit de démocratie et des droits de l’homme auquel le régime Ouattara nous a habitué depuis le 11 avril 2011 et qui s’est notamment traduit par la déportation du président Laurent Gbagbo à La Haye, le harcèlement judiciaire des opposants, la répression ou l’interdiction des manifestations, la détention arbitraire de centaines de prisonniers politiques, la contrainte en exil de milliers d’Ivoiriens et la confiscation illégale des biens d’une catégorie de citoyens qui ont eu le tort d’être des partisans du président Gbagbo.

Bamba Franck Mamadou
Notrevoie

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mardi 22 Juillet 2014
Vu (s) 1005 fois



1.Posté par ALLEHAHIN le 22/07/2014 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur le journaliste; arrêtons les interprétations et jugeons les choses telles que le commun des ivoiriens les vit. Hollande est champion dans d'autre chose que la diplomatie; Suivez mon regard. e coureur de jupons.
Le vrai Ivoirien n'attend rien de cette visite éclair d'un français, en plus socialiste qui a déclaré, LG infréquentable et vient faire des compliments à gens qui son arrivent au pouvoir par des armes, une bandes de tueurs sans coeur.
Moi je suis Thomas et je peux rien attendre de lui.
Seulement que le PR AFFI soit humble. Il est trop tôt pour qu'il se prenne comme l'homme de la situation car l'ombre de LG continue de planer sur son parti et que les prouesses qu'AFFI réalise ne sont que les résultats de la popularité de LG.
S'écarter de ce chemin est pratiquement sûr que la chute est irréversible.
Monsieur le PR AFFI laisse l'organisation en place et continue ta mobilisation des troupes. La situation n'est pas propice à 'aménagement que tu suggère.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !