Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Tête-à-tête Banny-Gbagbo aujourd'hui à La Haye

le Mardi 12 Juin 2012 à 08:57 | Lu 1656 fois



Tête-à-tête Banny-Gbagbo aujourd'hui à La Haye
La nouvelle émane d'une source proche de la Cour pénale internationale (CPI). Charles Konan Banny rencontre ce mardi 12 juin 2012 dans l'après-midi, précisément à 16H30 locales (14H GMT), l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, au centre pénitentiaire de Scheveningen, à La Haye aux Pays-Bas.



Sans grand bruit, le président de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR) s'est envolé d'Abidjan pour l'aéroport d'Amsterdam via Roissy-Charles-De Gaule de Paris, dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 juin 2012. Avant de rallier Rotterdam puis la ville voisine de La Haye par la route. Les questions qu'on pourrait se poser sont les suivantes : pourquoi maintenant, à cinq (5) jours de l'audience de confirmation des charges contre Laurent Gbagbo ? Et pourquoi faire ? Aux termes de quatre mois de crise postélectorale aiguë, qui s'est soldée par la chute et l'arrestation de l'ex-chef de l’État ivoirien, Laurent Gbagbo a été transféré le 13 avril 2011 à Korhogo, au nord de la Côte d'Ivoire.

Après avoir transité par l'hôtel du Golf d'Abidjan, siège du gouvernement provisoire de son rival Alassane Ouattara. L'ancien homme fort d'Abidjan a passé plus de sept (07) mois en résidence surveillée au nord de la Côte d'Ivoire, avant son transfèrement à la Cour pénale internationale dans la nuit du 29 au 30 novembre 2011. Entre temps, le président Alassane Ouattara a nommé l'ancien Premier ministre Charles Konan Banny, en mai 2011, président de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR). Avec pour objectif clairement affiché, de ressouder la cohésion sociale mise à mal par une décennie de conflit armé accentué par une crise postélectorale particulièrement meurtrière.

Durant son « séjour » en terre ivoirienne à Korhogo, à seulement 637 kilomètres d'Abidjan, Laurent Gbagbo n'a pas reçu la moindre visite du président de la CDVR. Là où le groupe des « Elders » composé du Révérend sud-africain Desmond Tutu, de l'ancien Secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan, et de l'ex-présidente irlandaise et Prix Nobel de la Paix Mary Robinson, sont allés voir l'ex-président ivoirien et s'enquérir de son état de santé et des conditions de son assignation à résidence surveillée.

Alors, qu'est-ce qui motive aujourd'hui, près de sept (07) mois après le transfèrement de l'ex-numéro un ivoirien à La Haye, ce long déplacement de plus de huit (08) mille kilomètres de Charles Konan Banny pour aller rencontrer Laurent Gbagbo ? Serait-on tenté de s'interroger. Surtout qu'à l'époque, le porte-parole de l'ex-président ivoirien, Koné Katinan Justin, lui-même en exil dans un pays de la sous-région, avait écrit à Banny pour l'inviter à se rendre à Korhogo pour voir son « frère et ami » Laurent Gbagbo. En vue de donner une chance de réussite à la « mission de salut public », comme il la qualifie lui-même, dont le président de la CDVR a été mandaté.

Un coup de pouce à la réconciliation

Il est clair que ce voyage du président de la CDVR aux Pays-Bas a un lien direct avec le processus de réconciliation nationale, presque totalement plombé depuis un an qu'il a été lancé. En effet, les partisans de Laurent Gbagbo assujettissent leur participation audit processus à la libération de leur leader écroué à La Haye, et à divers autres préalables. Notamment la relaxe de tous les détenus politiques et militaires, le retour au pays des exilés, le dégel des avoirs financiers des personnalités et cadres de l'ex-Majorité présidentielle (Lmp), etc. Assurément que Banny veut booster la réconciliation nationale, en allant non seulement prendre des conseils auprès de son « frère aîné » Laurent Gbagbo.

Mais aussi et surtout pour solliciter l'adhésion de l'ex-chef de l’État ivoirien, et par ricochet, celle de ses partisans et sympathisants à ce processus en panne sèche. Il y a aussi la lecture des plus optimistes, qui perçoivent dans cette visite de Banny à Gbagbo à cinq (05) jours de son procès qui s'ouvre le 18 juin, le signe annonciateur d'une bonne nouvelle qui se profile à l'horizon, à l'issue de l'audience de confirmation des charges. Joint hier au téléphone en fin de soirée pour en savoir davantage, le porte-parole du président de la CDVR ne nie pas l'information du voyage de Banny à La Haye.

Toutefois, ce proche de l'ex-Premier ministre a indiqué avec assurance, que Charles Konan Banny n'est pas en voyage et qu'il est bel et bien chez lui à la maison. « Il s'agit d'un projet sur lequel nous travaillons en ce moment. Les deux personnalités se sont accordées sur le principe de cette rencontre ; il reste à déterminer les modalités pratiques de cette mission du président (de la CDVR) à La Haye. Sinon je vous assure que le président (Banny) n'est pas sorti d'Abidjan encore moins du pays », s'est voulu très clair le porte-parole du président de la CDVR.



ANASSE ANASSE
L'Inter

Mardi 12 Juin 2012
Vu (s) 1656 fois



1.Posté par alasko zoum le 12/06/2012 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on retient quoi finalement de cette information. vous soutenez que Banny rencontre Gbagbo aujourd'hui alors que son porte-parole dit qu'il n'a pas bougé.
Pauvre CI !!!!

2.Posté par Crouzet Jean-pierre le 12/06/2012 23:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ont ne sais plus ou nous sommes au juste dans ce pays

3.Posté par Andore le 13/06/2012 00:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle honte pour notre nation?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !