Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Tentative de déstabilisation de la cote d'ivoire:Le Ghana met en garde les pro-Gbagbo

le Mercredi 26 Septembre 2012 à 08:00 | Lu 1064 fois

Près de 72h après la fermeture des frontières ivoiro-ghanéennes, le Ghana a réagi hier mardi 25 septembre par un communiqué lu par son vice-ministre des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale, Chris Kpodo.



John Dramani Mahama montre patte blanche aux autorités ivoiriennes
John Dramani Mahama montre patte blanche aux autorités ivoiriennes
Celui-ci a en effet mis en garde les proches de l'ancien président ivoirien réfugiés au Ghana, contre une quelconque action visant à déstabiliser la Côte d'Ivoire. « Nous tenons à souligner que le Ghana ne permettra pas que l'hospitalité que nous offrons aux réfugiés de Côte d'Ivoire soit interprétée comme une occasion de planifier et de mettre à exécution des actions visant à porter atteinte à la souveraineté, à la paix et aux efforts de réconciliation déployés par le gouvernement ivoirien sous la direction du président Alassane Ouattara », a déclaré Chris Kpodo, dont les propos ont été repris par l'agence de presse chinoise Xinhua.

Il a exprimé sa préoccupation quant aux allégations émanant de la Côte d'Ivoire voisine, selon lesquelles des assaillants armés en provenance du Ghana auraient mené une attaque contre un poste de police dans la zone de Noé, localité située côté ivoirien de la frontière, à quelques kilomètres d'Elubo, ville ghanéenne frontalière qui a accueilli une large population de réfugiés ivoiriens. La Côte d'Ivoire, faut-il le rappeler, a fermé ses frontières avec le Ghana suite à l'attaque, par des hommes armés, le vendredi dernier 21 septembre, d'une position des FRCI à Noé, ville frontalière avec l'Etat ghanéen, faisant près d'une dizaine de morts. Le gouvernement ivoirien a affirmé que les assaillants sont venus du Ghana, mettant implicitement en cause les autorités sécuritaires ghanéennes.

Le président de la République, Alassane Ouattara a lâché du lest en ouvrant la frontière aérienne, et temporairement la frontière terrestre. Mais cette situation embarrasse les autorités ghanéennes, d'autant plus qu'elles ont toujours rassuré leurs homologues ivoiriennes sur leur volonté de ne tolérer aucune opération militaire visant à déstabiliser la Côte d'Ivoire à partir du Ghana. Elles l'ont encore réitéré hier par la voix de Chris Kpodo, qui a annoncé que « le gouvernement ghanéen réaffirme que nos services de sécurité restent disposés à collaborer pleinement avec leurs homologues ivoiriens et à intensifier la coopération par le dialogue et le partage efficace d'informations afin de faire respecter les lois nationales et internationales ».

Le Ghana exprime ainsi son engagement à collaborer avec les services ivoiriens pour mener conjointement une enquête sur les attaques.

Y.DOUMBIA

Source : L'Inter

Mercredi 26 Septembre 2012
Vu (s) 1064 fois



1.Posté par Fatim le 27/09/2012 01:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca c est reaction diplomatique.si ca peut soulager le Mossi c est tant mieux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !