Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Tentative d’infiltration des camps de refugiés ivoiriens au Ghana Deux espions du régime Ouattara aux arrêts

le Dimanche 8 Avril 2012 à 05:57 | Lu 802 fois



Tentative d’infiltration des camps de refugiés ivoiriens au Ghana Deux espions du régime Ouattara aux arrêts
La réconciliation nationale
tant prônée par le nouveau
régime et pour laquelle la
Commission dialogue vérité
et réconciliation (Cdvr) a
été mise sur pied, n’est rien
d’autre qu’un simple axe de
communication. Surtout pour
polir l’image imbibée de sang du
régime actuel.

Qui appelle les
exilés à rentrer au pays natal
pour les arrêter ou pour les assassiner
par la suite. Et ceux des
réfugiés et exilés qui refuseraient
de faire amende honorable
se voient traqués jusque dans
leurs derniers retranchements.

C’est ce qui s’est passé, hier
jeudi 5 avril au matin, dans le
camp de réfugié ivoiriens situé à
Elubo. Malheureusement le sale
coup préparé contre les infortunés
réfugiés a foiré au dernier
moment.

En effet, indique une source au
sein de ce camp, la police ghanéenne
a procédé aux arrêts de
deux individus illégalement entrés
sur le territoire ghanéen.

Ces derniers selon une source policière
qui a requis l’anonymat,
étaient en mission d’espionnage,
pour le compte du régime ivoirien,
dans le camp de réfugiés
ivoiriens d'Elubo. Conduits au
commissariat, les envoyés du
pouvoir ivoirien devraient être
déférés aujourd’hui vendredi 6
avril 2012.

Si du moins, la procédure
ne coince pas entre temps,
indique notre source. La police
ghanéenne a retrouvé sur les
deux espions du camp Elubo, des
documents qui attesteraient
qu’ils sont de nationalités burkinabé
pour l’un et malienne pour
l’autre. Le procédé est commun
aux services des renseignements,
mais dans les faits, ces deux espions
sont bel et bien de nationalité
ivoirienne, selon la source
policière.

Qui indique que des
tractations, pour libérer les deux
espions ivoiriens, auraient déjà
commencé entre les autorités
ghanéennes et un responsable
des Forces républicaines de Côte
d’Ivoire (Frci) à la frontière
d’Elubo. Aux dernières nouvelles,
les négociations auraient
achoppé sur un certain nombre
d’éléments dont la nature ne
nous a pas été révélée. Celles-ci
ayant échoué, les deux espions
en mission au Ghana pour suivre
les faits et gestes des réfugiés et
autres exilés pro-Gbagbo, seront
déférés.

S. Allard
le temps

Dimanche 8 Avril 2012
Vu (s) 802 fois



1.Posté par la vie le 08/04/2012 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ah le mossi dramane kan va tu arreter de faire couler la sang?

2.Posté par mèh le 08/04/2012 23:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vraiment, que la loi soit appliquée. Un poit (.) barre (/)

3.Posté par stel le 10/04/2012 08:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qu'es ce qu on a ta fait vraiment apres de avoir arracher tous tu nous traque encore mais c pa possible

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !