Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Tentative d’empêchement du meeting du Fpi à Oumé: La grosse colère d’Affi N’Guessan

le Vendredi 8 Novembre 2013 à 08:59 | Lu 908 fois



«Ceux qui croyaient que le Fpi ne parlerait pas à Oumé voient bien que le meeting se tient. Certes il se tient en un lieu autre que là où il avait été programmé. A la lisière de la ville. Ce lieu est à l’image du pays. Un pays où le pouvoir se comporte comme des opposants indisciplinés. On est tenté de dire : Etait-ce pour ça qu’ils ont fait tout ça ?»

Le président du Fpi, l’ex-Premier ministre Pascal Affi N’Guessan, qui s’exprimait ainsi, a piqué une grosse colère, le mardi 5 novembre 2015, à Oumé. Une fois encore, les militants du Rdr, armés d’armes à feu et d’armes blanches, ont tenté de s’opposer à la tenue du meeting du Fpi. Affi N’Guessan était écoeuré de voir qu’au lieu de travailler à la cohésion sociale pour donner une chance de réussite à ses activités gouvernementales, le parti au pouvoir en Côte d’Ivoire est celui-là même qui sème des troubles dans le pays.

La colère du président Affi était également dirigée contre l’administration préfectorale d’Oumé, qui s’est avouée impuissante face aux loubards du Rdr qui étaient pourtant bien connus du préfet. Celui-ci avait, dans la matinée, tenu une réunion avec les activistes pour les supplier de laisser se tenir le meeting du Fpi. Et pourtant, le préfet n’a pas pu leur imposer l’autorité de l’Etat. Il a plutôt affirmé sans honte bue qu’il ne pouvait rien contre les activistes du Rdr. «Ils sont incontournables ici. Je ne peux rien contre eux. Je ne peux surtout pas les mettre aux arrêts, sinon la situation va devenir plus grave», a reconnu le préfet Dogbo Labé François.

Voilà ce à quoi est réduit l’Etat de Côte d’Ivoire. Un pays où les préfets qui sont les représentants de l’Etat sont à la solde des milices du parti au pouvoir, le Rdr. Il est évident qu’un tel Etat ne peut pas attirer les investisseurs. Et c’est bien dommage.


Boga Sivori Envoyé spécial à Oumé
Notrevoie

Vendredi 8 Novembre 2013
Vu (s) 908 fois



1.Posté par Kisslaure lepetrolier le 08/11/2013 09:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne reconnais plus ma côte divoire de 1969 à 2010

2.Posté par DAVID le 08/11/2013 10:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'EST ÇA LA CÔTE D'IVOIRE EMERGENTE. AVEC DES CLOONS AU POUVOIR.

3.Posté par bogui le 08/11/2013 23:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quelle onte ?????

4.Posté par ADEDE le 10/11/2013 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Où est cette communauté internationale, ces radios terroristes ONUCI et RFI et ces Télévisions TV5, France 24, Africa et j'en passe qui ont distillé dans le monde des mensonges et qui aujourd'hui sont devenues subitement muettes et aveugles. Vous allez tous payer pour vos comportements partisans. Bandes d'assoiffés de sang.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !