Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Sur les traces des militants Fpi en prison à Bouna : La nouvelle vie des membres du gouvernement Aké-N`gbo et des barons Lmp à Boundiali

le Mercredi 20 Juillet 2011 à 08:32 | Lu 632 fois



Nouveau Réveil- 19/7/2011

La prison civile sous haute surveillance militaire

C`est dans une prison civile, réhabilitée que les ex pensionnaires de la Pergola, à savoir Gilbert Marie Aké N`gbo, Alcide Djédjé, Danielle Boni Claverie, Désiré Dallo, Christine Adjobi, Philippe Henri Dacoury Tabley, Franck Anderson Kouassi, Simone Hué Lou, Joseph Kata Kété, Maurice Kyo Lorougnon, Adèle Deby, Jean Henri Dassé, Raphael Dogbo, Parfait Asté Acho, Chantal Leba, Ettien Amoakon, etc se trouvent désormais dans la cité du Ténéhouré, Boundiali, ville située au Nord-ouest et à environ 100 Km de la ville de Korhogo. La prison civile située au nord-ouest de la ville de Boundiali, accueille depuis le samedi 9 juillet dernier, les ex barons de l`ancien régime dictatorial. Le dimanche 17 juillet dernier, lorsque nous avons pris la direction de la prison civile, nous nous sommes dirigés vers le nord de la ville et quelques temps après, nous sommes tombés sur des militaires des Forces républicaines sillonnant dans le secteur de la prison civile.

Nous avançons et deux minutes après, nous voici face au lieu de détention des 24 ex-pensionnaires de la Pergola. Plusieurs militaires en armes sont postés à l`entrée dudit grand bâtiment, ainsi qu`à chaque coté, tout autour du bâtiment. Egalement, deux grands miradors dressés à l`intérieur, au niveau desquels se trouvent des militaires qui depuis leur place, observent tous mouvements suspects dans les environs. Il faut cependant rappeler que, selon notre source, cinq (5) gardes pénitenciers sont venus de la capitale économique, Abidjan, pour renforcer le dispositif de sécurité et la gestion quotidienne de la prison civile de Boundiali.

Chaque pensionnaire a sa cellule

Transféré à Boundiali, chaque pensionnaire a eu droit à une cellule. Et, ils sont bien logés dans des cellules confortables avec beaucoup de commodités, bien nourris et bien traités. Ils sont au total 24 détenus dont 19 hommes et 5 femmes. Les cellules des femme à droites et celles des hommes à gauche. Selon notre source, chaque matin, aux environs de 8 heures, ils sortent de leur cellule pour rejoindre le centre de la prison ou ils prennent des bains de soleil, se promènent à longueur de journée dans l`enceinte de la prison. A part leurs avocats, personne d`autre n`a accès audit établissement pénitencier.

Les 24 détenus bien nourris et bien traités

S`agissant des conditions de détention, notre informateur précise qu`ils sont très bien nourris et bien traités. Pour preuve, d`autres source dans le centre ville, nous ont confirmé avoir vu convoyer vers la prison des vivres, des caisses de poulets et autres affaires pour les occuper. Ils ont droit au petit déjeuner, au déjeuner, au diner et autres desserts. Un personnel de 5 personnes dont trois (3) hommes et deux (femmes) se tiennent à leur disposition.

Leurs passes temps, le scrabble, le lido, le damier et les revues de jeux de mots

Pendant qu`ils sont dans l`enceinte de la prison, hors de leurs cellules respectives, afin de passer leur temps, ils s`installent sous des arbres et jouent au scrabble, au lihdo, etc. Qui d`ailleurs, nos sources indiquent que Aké N’gbo, l`ex premier ministre de Laurent Gbagbo, est le champion de toutes les parties du scrabble. Tandis que, Philippe Henri Dacoury Tabley, l`ex gouverneur de la Bceao, est champion de Dame. Danielle Boni Claverie, surnommé la solitaire, puisque tout le temps reste seule, certainement dépassée par les évènements demeurent la seule, qui passe sont temps à cocher les cases des mots croisés des revues et autres. Alcide Djédjé, quant à lui, est plongé dans la lecture de revue au quotidien. Chacun d`entre eux, a demandé et obtenu des bibles.

Beaucoup de personne ne sont pas informées

de la présence de ces détenus à Boundiali
Les informations sur la détention des 24 ex-barons de l`ancien régime sont considérées dans la ville de Boundiali comme des rumeurs. D`autres chefs de services ou autres intellectuels friands des infos possédants l`internet ou qui lisent les journaux et les mieux informés de la ville, sont quant à eux informés qu`ils se trouvent bel et bien à Boundiali. A part eux, personne ne sait précisément où ils sont détenus.
DELMAS ABIB

Envoyé spécial à Boundiali

Mercredi 20 Juillet 2011
Vu (s) 632 fois



1.Posté par lablonde le 20/07/2011 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est ce qu'on peux me dire en quoi est ce que l'ancien regime a été dictatorial ?
sinon épargnez nous ce genre de mensonge

2.Posté par JACQUELINE le 20/07/2011 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne crois pas un mot de tout ce qui est écrit.Nous voulons les voir à la télévision.Si ce n'est pas possible s'il vous plait épargnez nous ce genre de mensonge.

3.Posté par yeli le 20/07/2011 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comment comprendre que l'ex régime traité de diictatorial n'ai jamais eu de priisonniers politiques pendant dix ans de règne alors que l'actuel régime dit démocrate maiintient ses adversaires politiques en détention et en tiorture. Soiit le joiurnal qui a publié cet article ne connait pas le sens des mots, soit il donne dans la mauvaise foi!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !