Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Statut de Koné Katinan: Le communiqué de l'Etat ghanéen qui rétablit la vérité

le Lundi 1 Octobre 2012 à 04:30 | Lu 1326 fois



« Katinan n’a pas le statut de refugié », c’est la manchette hier d’un confrère proche du régime Ouattara qui milite ardemment pour l’extradition d’Accra à Abidjan du porte-parole de Laurent Gbagbo.



Le Nouveau Réveil, puisque c’est de lui qu’il s’agit, soutient détenir son « scoop » des juristes que le régime Ouattara aurait envoyés au Ghana dans le cadre de la demande d’extradition de Justin Koné Katinan qu’il a introduit auprès des autorités ghanéennes. Selon eux, l’ex-ministre du budget du gouvernement Aké N’Gbo ne bénéficie pas du statut de refugié du Haut commissariat pour les réfugiés (Hcr). En sus, le journal a prêté des écrits au site ghanéen www.myjoyonline.com, qui aurait affirmé, poursuit-il, que Koné Katinan, selon bureau des refugiés du Ghana, n’a pas le statut de refugié politique au Ghana.

Et que toutefois, une demande serait en cours d’examen. La meilleure des réponses qu’on pourrait apporter à la presse pro-Ouattara, c’est de la renvoyer au communiqué du gouvernement ghanéen qui informait officiellement l’opinion publique de l’arrestation de Koné Katinan. En effet, ce communiqué du ministère ghanéen de l’Information repris par une dépêche de l’AFP, le dimanche 26 août dernier, affirme ceci : « M. Koné est porteur d’une carte de réfugié du Bureau ghanéen des réfugiés, reconnu par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés ». En outre, le texte rappelle que Justin Koné Katinan est un « ancien ministre ivoirien du Budget ». Ce qui veut dire que le gouvernement ghanéen reconnait la légalité du gouvernement Aké N’Gbo.

C’est à ce titre que M. Katinan a grâce à un décret signé par le président de la république d’alors, Laurent Gbagbo, réquisitionné l’agence de la Bceao à Abidjan en présence du Commissaire Divisionnaire Major Sami Bi Irié, ex-Directeur Général Adjoint de la police chargé de la Sécurité Publique, représentant monsieur le Ministre de l`Intérieur, accompagné du Commissaire Divisionnaire Djéhanin Bi Tra Benoît, ex-Préfet de Police d` Abidjan, d’huissiers, de responsables de la Bceao, selon le rapport d’investigation de la police établit sur la période du 26/01/2011 au 02/02/2011. C'est la preuve que l'arrivée de Koné Katinan à la Bceao n'a pas été faite dans la clandestinité. Le point de l'argent retrouvé à la Bceao a été fait. Ainsi, selon le rapport dressé par la police, les autorités de l’époque ont trouvé un « total des billets (valeur): 68.809.364.000 (soixante huit milliards huit cent neuf millions trois cent soixante quatre millions francs CFA).
Total des monnaies (valeur): 89.384.587 (quatre vingt neuf millions trois cent quatre vingt quatre mille cinq cent quatre vingt sept francs CFA)

Total des billets et des monnaies (valeur) :68.898.748.587 FCFA (soixante huit milliards huit cent quatre vingt dix huit millions sept cent quarante huit mille cinq cent quatre vingt sept francs CFA). Ces chiffres représentent la situation de la caisse au 26 Janvier 2011. Nous avons aussi le solde des billets et monnaies neufs non émis c`est-à-dire pas encore en circulation: Total des billets non émis (valeur) : 60.100.000.000 (soixante milliards cent millions). Total des monnaies non émises (valeur): 619.340.000F (six cent dix neuf millions trois cent quarante mille francs CFA). Total des billets et des monnaies non émis (valeur): 60.719.340.000F (soixante milliards sept cent dix neuf millions trois cent quarante mille francs CFA). Total devises étrangères : 892.540 Euros en différentes coupures 10.000 livre sterling (Grande Bretagne)

Il faut préciser qu`en plus de ces différentes sommes, il y a les billets dits « fatigués » qui sont en instance de retrait et de destruction. Le montant de ces billets et monnaies est évalué à près de cinq cent milliards (500 milliards de francs CFA). Il importe de noter aussi qu`il y a des caisses d`argent en transit (billets externes) à destination des sept autres pays de l`Union (Sénégal, Burkina, Mali, Togo, Bénin, Niger et Guinée Bissau) ». Question de bon sens. Quand on va braquer une banque, on n’y va pas avec toutes ces personnes suscitées. On agit comme ceux qui ont fait le casse des agences Bceao de Bouaké, Man et Korhogo. Des individus qui sont aujourd’hui des pontes du nouveau régime et qui roulent carrosse en toute impunité.

Après les premières rencontres à la Bceao, où le point de l'argent avait été fait, le ministre Koné Katinan n'y est plus allé. Ce sont tous ces éléments que la justice ghanéenne prendra en compte pour trancher en mettant à nu, espèrent les proches de Koné Katinan, le maquillage politique de l’extradition demandée par le régime Ouattara.


Lundi 1 Octobre 2012
Vu (s) 1326 fois



1.Posté par Woody de mama le 01/10/2012 07:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C est ça qui est votre programme de gouvernement oh ya pas autre chose que tué bande de bouché magelan ko and ko lui il est toujour dans avion il est devenu pilote oubien il est hotesse de l air il me faire pitié tu na encore rien vu ya un adage qui dit celui qui couche avec les chiens ne doit etre supris de se reveil avec des puces

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !