Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Soubré : Crise au Front Populaire Ivoirien (Fpi), Le fédéral Gogui démissionne

le Lundi 4 Novembre 2013 à 07:27 | Lu 688 fois

Info, intox ou simple rumeur ? L’empêchement, de Michel Gbagbo de sortir du territoire ivoirien, par les services de sécurité transfrontalière a fait le tour des réseaux socio et la « manchette » de certains sites d’informations générales en ligne.



« Démission constatée du fédéral Gogui Théophile, des membres du parti n’ayant pas respecté les mots d’ordre de boycott actif des récentes élections chassés de la salle de réunion avant le début des travaux, des militants qui peinent à s’accorder sur le choix du secrétaire de la fédération de Soubré commune et sous-préfecture », telle est la situation qui a été donnée de voir lors de l’Assemblée générale extraordinaire (Age) du Fpi tenue le samedi 2 novembre 2013 au foyer des jeunes sous la présidence des secrétaires nationaux chargés des fédérations du Bas-Sassandra, Libi Koata Vincent et Wayou Claude.

Une AGE qui avait pour objectif principal, la restructuration et la ré dynamisation de l’ancienne fédération de l’ex-grand département de Soubré. « Un nouveau cadrage qui a donné au département huit (8) nouvelles fédérations dans le cadre du rapprochement des directions du parti avec les bases de l’encadrement de proximité », a justifié le 1er secrétaire national chargé des fédérations du Bas-sassandra, Libi K. Vincent qui présidait la rencontre.

A savoir les fédérations des deux départements de Méagui et Buyo découpés, chacun en deux fédérations et l’ex-grand département de Soubré en quatre (4) fédérations. Sur ces 8 fédérations, 7 ont pu être pourvues en dirigeants sauf la fédération de Soubré commune et sous-préfecture ou les membres ne s’accordent pas encore sur le choix du successeur de Gogui Théophile. Le dossier a été donc confié, séance tenante, au député Tina Zabouo, membre résident du secrétariat national chargé des fédérations du Bas-Sassandra pour le régler avant la fin du mois de novembre 2013, afin de préparer, selon les envoyés de la direction du parti, des prochaines visites du secrétaire général, Akoun Laurent, et du président Affi N’Guessan dans le Bas-Sassandra. « A Soubré, depuis 2011, il n’y a pas eu d’Assemblée générale de fédération.

En plus, en 2013 nous avons reçu une lettre de démission du fédéral Gogui Théophile », a précisé Libi Vincent, avant de faire savoir que c’est le comité de veille créé à cet effet et présidé par le professeur Gnaoulé Oupoh, secrétaire général adjoint du Fpi, qui a accepté, dans l’intérêt du parti, de mener cette réflexion de restructuration. Ensuite, les secrétaires nationaux chargés des fédérations de la région convoquent une Assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle ils prennent acte de la restructuration et des noms des intérimaires qui vont gérer ces fédérations jusqu'au congrès du parti. Mais avant la présentation des nouveaux fédéraux, le fédéral sortant, Gogui Théophile a tenu à donner les raisons douloureuses et pathétiques de sa démission. « Chers militants, vous avez entendu dire ces temps-ci que le fédéral a démissionné de la fédération. On vous l'a même présenté comme un acte de lâcheté, de fuite, de trahison. C’est vrai, la démission a existé, mais les raisons, vous ne les savez pas. Nous avons connu des exactions diverses.

Après que j'aie échappé à la mort, j’ai été conduit à l’hôtel « Pergola » où j’ai été sérieusement battu, ce qui a occasionné une paralysie de mes deux membres supérieurs assortie aussi d’une prostate. Donc malade et poursuivi par la justice (en tant que ancien Dg de la Sogepie), je suis allé voir la direction pour le lui signifier et souhaiter nommer un intérimaire. Il m’a été répondu que si je ne suis pas capable de diriger la fédération de démissionner. Voilà ce qui s’est véritablement passé », a-t-il fait savoir, avant de souligner que ne voulant pas, aujourd’hui encore, être un obstacle à l’avancement du parti à Soubré, et en attendant de se rétablir et de voir sa situation sécuritaire s’améliorer, il a décidé de démissionner.

A l’entendre, après la libération du président Afii N’Guessan et qu’il s’est senti mieux, il aurait réécrit à la direction pour revenir sur sa décision. « Sur les deux cas, la direction du parti ne m’a jamais répondu. Même quand on dit que Gogui a démissionné, il faut aussi dire qu’il était revenu sur sa démission. Je n’ai jamais été un lâche, un traître ni un fuyard » a-t-il relevé. Pour lui, il ne faut pas se tromper de combat. L’adversaire du Fpi, ce n’est pas Gogui, ni un tel. Aujourd’hui, notre adversaire, ce sont ceux qui nous ont enlevés du pouvoir et qui sont au pouvoir. Hier, nous avions été divisés et affaiblis.

Aujourd’hui, il faut que nous tirions des leçons de cette division et que nous fassions en sorte pour être ensemble pour être plus forts. Aux nouveaux fédéraux intérimaires, il leur a conseillé de ne pas détruire ce qui a été déjà construit, mais plutôt de chercher à poursuivre ce qui a été bâti. « Faites donc mieux que moi », a-t-il conclu.

A noter que les nouveaux secrétaires des fédérations désignés sont : Buyo commune et sous-préfecture, Dafra Lagba Jean – Dapéoua, Mambo Etienne- Méagui commune et sous-préfecture, Djiro Otto Bruno- Oupoyo, Boua Wawa Thérèse- Okrouyo, Anoi Bruno Mesmin- Liliyo, Lia Dayoro Georges- Grand-Zattry, Lago Gnaoré Nicolas. Quant à Soubré commune et sous-préfecture, depuis une semaine les concertations se poursuivent, selon les secrétaires nationaux chargés des fédérations du Bas-Sassandra. Il est aussi bon de signaler qu’en prélude à cette première réunion du Fpi dans le département, après la crise postélectorale, la délégation a visité les localités de Okrouyo, Mambéri et Koudouyo, les plus sinistrées lors de cette crise pour apporter sa compassion, sa solidarité aux familles qui ont vécu plus le martyre.



Ambroise Gina

Correspondant régional
Soir Info

Lundi 4 Novembre 2013
Vu (s) 688 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !