Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Soro Guillaume sur RFI : une interview-torture qui révéla le dindon de la farce !

le Jeudi 12 Juillet 2012 à 19:57 | Lu 1490 fois



Dur, dur de se faire passer pour une personne bien quand tout le monde connait ton histoire.
C’est à cette conclusion que nous parvenons tous, lorsque nous écoutons le supplice de Soro Guillaume se faisant massacrer par l’expérimenté Alain Foka, journaliste de RFI (Radio France Internationale), cette radio qui devient de plus en plus pour le camp Ouattara, un instrument d’étude du comportement et de la personnalité des futurs pensionnaires de la très controversée Cour Pénale Internationale (CPI).

Alors nous sommes en plein dans "le ballet des dindons". Et l’expression « dindon de la farce » trouve tout son sens avec Soro Guillaume, le chef de guerre, le rebelle, et l’inculte, se prenant pour une personnalité, un démocrate, un combattant de la liberté, se comparant au général De Gaulle. Comme le dirait l’autre «Safroulaï ! » Quel sacrilège !

Pour la petite leçon de culture générale qu’il faut tirer du spectacle auquel vous avez assisté durant ces 40 minutes d’une "interview torture", servie par la France diplomatiquement redoutable à Soro Guillaume qui en est sorti déprimé totalement, il est bon que je vous présente l’explication originelle de l’expression « Dindon de la farce ».

Au fait, on dit d’une personne qu’elle a été dindon de la farce, lorsque cette personne s’est fait duper, je dirai, d’une façon pitoyable.
Mais, selon le Dictionnaire Expressio, « Il existe deux principales explications pour l'origine de cette expression :
La première se situe au Moyen Âge où les farces étaient des intermèdes comiques dans des spectacles. Parmi les personnages récurrents de ces pièces, on trouvait des pères crédules, bafoués par des fils peu respectueux. Ces pères étaient surnommés les pères dindons. Un tel personnage, souvent dupé par sa progéniture, était donc le dindon de la farce. »
« Une autre explication, donnée par Claude Duneton, viendrait d'un spectacle forain "Le ballet des dindons" qui a existé à Paris entre 1739 et 1844.

Dans ce spectacle, des dindons [des volailles] étaient posés sur une plaque métallique progressivement chauffée par dessous au point que les pauvres volailles finissaient par 'danser' pour tenter d'éviter de se brûler les pattes.
Bien entendu cette 'farce' faisait beaucoup rire les spectateurs de l'époque qui appréciaient les cruautés animalières comme les combats d'animaux… »

Comme on le voit, c’est cette deuxième explication qui passe plus facilement dans le cas de Soro Guillaume sur RFI. Il est arrivé gaillardement pour s’installer sur le plateau de la radio française en s’affublant de ses titres farfelus (Ministre d’Etat, Premier Ministre et Ministre de la Défense, Président d’Assemblée Nation).

Mais progressivement, le plateau de RFI a commencé à chauffer, à surchauffer et à brûler, parce qu’il y avait du feu, un feu dévorant en dessous de toutes ces questions bien choisies qui étaient posées à cet ouvrier du crime qu’Alain Foka dépeignait de façon ironique comme « un invité très, très spécial. »

Si ce bouvier n’était pas un inculte des procédures judiciaires, il aurait dû comprendre que cette invitation à parler de sa misérable vie, n’était qu’un piège dans lequel il avait été attiré pour subir une cruauté animalière, une cruauté comme celle que subissaient les dindons posées sur les plaques métalliques surchauffées, qui sautillaient dans un désordre non artistique qui arrachait des rires et clameurs aux Français du XVIIIe siècle, lesquels aimaient ce genre de spectacle.

S’il ne se prenait pas pour un homme comme les autres, respectable en ses rangs et qualités de Chef de guerre récompensé par son employeur, il se serait souvenu de cette fameuse phrase « Vous avez le droit de garder le silence car tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous ».

Mais non. Il était le dindon de la farce. Donc, il n’y a vu que du feu. Alors, il s’est étalé et a aussi étalé le vrai propriétaire de la rébellion qui a défiguré la Côte d’Ivoire depuis le 19 septembre 2002.

Et pourtant, c’était cela, le but de la manœuvre. Tirer les vers du nez du futur pensionnaire de la CPI, évoquer les grands chefs d’accusation, découvrir son système de défense, apprécier la pertinence de son argumentaire, juger sa capacité à subir un interrogatoire musclé et, jauger son tempérament s’il est mis sous pression.

Pauvre de lui. Il s’est livré mains et pieds joints. L’étude de sa personnalité en tant que sujet judicaire très attendu à la CPI, a été d’une facilité déconcertante. Alain Foka était si heureux qu’il en riait.

Mais le bougre, il n’a rien compris. Il allait dans tous les sens et se dénonçait à chaque phrase. Il vantait le mérite et l’impartialité de la CPI. Du coup, demain, il ne pourra plus contester le sort que lui réserve cette cour.

Eh oui. Un ADO-sapien reste un ADO-sapien quel que soit le titre qu’il porte.


A Très bientôt.

Hassane Magued

Jeudi 12 Juillet 2012
Vu (s) 1490 fois



1.Posté par Christian le 13/07/2012 17:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez raison 1 ado_sapien reste 1 ado_sapien

2.Posté par Pour MOI C EST LA FIN POUR SORO SA BANDE ET LE CHEF DES REBELLES MOSSI DRAMANE le 13/07/2012 18:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !