Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Sondage Très intéressant (Lu pour vous sur la page facebook de Bertrand Côte d'Ivoire)

le Mercredi 4 Avril 2012 à 00:15 | Lu 1071 fois



Un sondage a été effectué dans la commune de Cocody sur la situation politique de la Côte d’Ivoire
Echantillon : 1000 personnes
Caractéristiques de l’échantillon.
Femme : 350/1000 Soit 35%
Homme : 650/ 1000 Soit 65 %
Jeunes : 850/1000 Soit 85%
Adultes : 150 /1000 Soit 15%
Travailleurs : 450/1000 Soit 45%
Sans emplois : 550/1000 Soit 55%

Le seuil de confiance : 0, 95
La marge d’erreur : 2,4 points

LES CONSTATS DU TERRAIN

La peur (liée au climat politique : la bipolarisation de la Côte d’Ivoire LMP-RHDP), l’insécurité.
Les gens arrivent très peu à se départir de leurs appartenances politiques (Beaucoup de subjectivités)
Le tribalisme politique gagne du terrain. (les clichés ethnies en politique sont vérifiés à 78%, même dans le milieu intellectuel)

A-/ L’INSECURITE

995 / 1000 soit 99,5% Des personnes interrogées estiment que l’insécurité est toujours présente et persistante en CI.

5 / 1000 soit 0,5 % Des personnes interrogées estiment que la situation sécuritaire s’est nettement améliorée en CI.

Le problème de l’insécurité n’est pas lié aux bandits, selon les personnes interrogées. Elle serait liée plutôt aux personnes susceptibles d’assurer la sécurité c'est-à-dire aux personnes en arme notamment les FRCI.
Sous l’ère Gbagbo après la tentative de coup d’état avortée de Septembre 2002, la sécurité avait été rétablie par le CECOS (qui sont des forces régulières, instruites, rompues au métier des armes, entrainées, disciplinées et payés par le contribuable). Contrairement aux FRCI qui sont des forces indisciplinées, non instruites, mal formées etc...) Qui ne sont pas non plus payées et qui ont pour seul gagne pain les armes en leur possession. Dans ces conditions l’insécurité ne peut que croitre et elle menace toute la société dans sa composition (nordiste, sudiste, centriste etc...)
Pour remédier à cette situation de plus en plus préoccupante
Il faut former le FRCI au maintien de l’ordre,

Il faut les discipliner
Il faut surtout les payer pour ceux qui sont encore en arme
Il faut trouver des activités à ceux qui ont déposé les armes.
le fait de prendre des gens sans véritables instructions et les placer aux postes de commandement y est pour beaucoup dans la désorganisation de l'outil sécuritaire.

Sur quelle base Shériff Ouaman ou Koné Zakari élaborent-ils des stratégies sécuriatires?

En somme l'insécurié en Côte d'Ivoire est plus le fait des FRCI que des bandits, en fait ils sont tout en même temps forces de l'ordre et bandits.

B-/ LES MUNICIPALES AVENIRS

875/1000 soit 87,5% Des personnes interrogées disent s’abstenir de voter au cours de l’élection municipale avenir.

125/1000 soit 12 ,5% Des personnes interrogées disent participer à l’élection municipale avenir.

Le taux de participation de l’élection municipale avenir risque d’être très faible.

LES RAISONS EVOQUEES

Le manque de sécurité (les violences ayant émaillées les élections législatives passées)

Le manque d’engouement dû à la situation économique et politique de plus en plus difficile que connaissent nos compatriotes.

La cherté du coût de la vie
La hausse du taux de chômage
Les exilés
L’absence de la LMP (une des forces majeures de la politique ivoirienne)

Le plus important pour les différents candidats ce serait de trouver la formule idéale pour mobiliser et motiver les électeurs en vue de faire baisser le taux d’abstention. Chose qui ne serait pas du tout aisée.

Les électeurs pourraient être motivés par :

L’argent c'est-à-dire le vote intéressé ou alimentaire
Par un bon projet de société qui tient compte des réalités du moment
Par une campagne électorale dynamique et de proximité.

Tout cela pourrait sensiblement faire croitre le taux de participation de 7 à 8 points.

C-/ LE BILAN DES LEGISLATIVES

834 /1000 soit 83,4% Des personnes interrogées estiment que le bilan des dernières législatives est désastreux.

166/1000 soit 16,6% % Des personnes interrogées estiment que le bilan est bon.

Le taux de participation annoncé par la CEI ne reflète pas la réalité observée sur le terrain.
La CEI annonce un taux de participation de plus de 30%
L’opposition en taux de participation de près de 14%

Ce qui est évident c’est qu’il y a eu un net recul du taux de participation ce qui pourrait s’expliquer par deux raisons principales.

L’absence de la LMP(Le parti du président Laurent Gbagbo a boycotté le scrutin)

L’état de grâce est fini pour Ouattara son gouvernement peine à convaincre les ivoiriens. Mathématiquement le RHDP représentait plus de 50% les militants du RHDP sont restés chez eux également Ouattara a été lâché par les siens, ils trouvent que son bilan est négatif.

L’insécurité (beaucoup de vols et braquage à l’arme lourde)
La fermeture des universités (la jeunesse est sacrifiée elle ne va plus à l’école)
Les mauvaises performances économiques (
L’inflation , le chômage ; la croissance

Le népotisme, le clientélisme (des gens sans réelle qualification occupent des postes de décision sur des bases purement tribales)
La corruption et les détournements de deniers publics sont encore monnaie courante.
Le gouvernement de technocrates annoncé a fini par accoucher d’un gouvernement de reconnaissance qui n’a pas pris la pleine mesure des problèmes de la Côte d’Ivoire.

Le dialogue avec l’opposition piétine (mettant en doute ses qualités de rassembleur)
La réconciliation nationale est devenue plus un mythe qu’une réalité
Les licenciements abusifs
La chasse aux opposants

Les décisions unilatérales du gouvernement qui causent des destructions massives d’emplois qui s’apparente à une dictature.
Les exilés ne sont toujours pas de retour.

L’état de droit peine à se mettre en place (des violations massives des droits de l’homme)
La violation de la constitution (la loi fondamentale est sans cesse violée)
Il y a eu en un mot beaucoup de morts pour très peu de résultats concluants. Toutes ses difficultés affectent aussi bien les gens du Sud, du Nord, du Centre, de L’Est, et de l’Ouest. Aucune ethnie ou aucune région n’est épargnée par les difficultés liées à la mauvaise performance du Gouvernement. En un mot son bilan est mitigé mais il est plus négatif que positif.
Plusieurs de nos compatriotes ont appelé ces élections législatives les élections de la honte.

D-/ SUR LES RELATIONS DU REGIME AVEC L’OPPOSITION

947/1000 soit 94,7% Des personnes interrogées estiment que les relations sont exécrables .Ouattara ne donne aucun signal fort pour rassurer l’opposition et les ivoiriens en exil. Il y a trop de prisonniers politiques encore des les régions du nord de la Côte d’Ivoire. Son régime est trop autocratique, il n’est pas en mesure de décrisper le climat politique. Il ne donne aucun signal fort à l’opposition, ses capacités de démocrate et d’homme de consensus sont remises en cause. Le bras de fer dans lequel il s’est engagé avec l’opposition ne fait pas de lui le président de tous les ivoiriens et est préjudiciable à la cohésion et à la réconciliation nationale.

53/1000 soit 5,3 % Des personnes interrogées estiment que les relations du régime avec l’opposition sont bonnes. Nous sortons d’une crise politico-militaire et il est normal que le chef de l’état face preuve de fermeté et d’autorité pour rassurer ces compatriotes.
En somme l’opposition est bâillonnée par le régime de Ouattara, aucun dialogue républicain n’est en cours.
E-/ SUR LES RELATIONS L’OPPOSITION AVEC LE REGIME

947/1000 soit 94,7% Des personnes interrogées n’estiment que les rapports de l’opposition avec le régime sont assez bons, qu’il faille maintenir le dialogue sans pour autant coopérer avec ce régime qui ne donne pas des signaux positifs .Le bilan de ce régime est si désastreux que toute collaboration pourrait à long terme compromettre l’opposition ( qui pourrait expliquer à la jeunesse les raisons de la fermeture des universités, aux wês les raisons du génocide qu’ils ont connu, qui pourrait expliquer à ses milliers d’ivoiriens et ivoiriennes les raisons pour lesquelles ils ont perdu leurs emplois etc..).L’opposition doit exiger des préalables aux discussions :

La libération de tous les prisonniers politiques
Le retour des exilés
Le dédommagement de tous ceux qui ont perdu leurs biens
Suspendre leur participation au processus de réconciliation nationale
La recomposition de la CEI sur des bases nouvelles (Avant de prendre part à d’éventuelles échéances électorales)

53/1000 soit 5,3 % Des personnes interrogées estiment les rapports de l’opposition avec le régime ne sont pas bons. Le climat politique doit être décrispé et l’opposition doit collaborer avec le régime pour consolider la paix. La survie de la nation est à ce prix.

F-/ SUR LES RELATIONS ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LE PEUPLE

795 /1000 soit 79,5 % Des personnes interrogées estiment que les relations entre le gouvernement et le peuple ne sont pas bonnes, l’actuel gouvernement fait preuve d’unilatéralisme dans la prise des décisions, c’est une véritable (dictature), ils ne sont pas du tout à l’écoute du peuple. Le peuple n’est pas réellement pris en considération sur plusieurs questions essentielles. Il y a un net recul de la démocratie et une bonne partie du peuple (c'est-à-dire les populations du sud sont marginalisées), c'est-à-dire brimées parce qu’ils ne répondent pas à la politique de rattrapage prônée par Ouattara Alassane.

Plusieurs villes et villages du sud sont occupés par les forces pro-Ouattara qui commettent beaucoup d’exactions sur les pauvres populations rurales, plus de 350 à 500 personnes ont été victimes de ces forces d’occupations qui font régner un climat de terreur au sein des populations sous le regard passif des forces onusiennes. L’état est violent envers son propre peuple c’est une nouvelle forme de démocratie qui est condamnée sous d’autres cieux notamment en Syrie et qui est tolérée en Côte d’Ivoire.

205/1000 soit 20,5 % Des personnes interrogées estiment que les relations entre le gouvernement et le peuple sont bonnes que les dirigeants font preuve de fermeté. Même s’ils ne comprennent toujours pas certaines décisions nous sortons de crise et il faut comprendre que ce n’est pas du tout facile et que le gouvernement travaille pour le bien être du peuple.

G-/ SUR LES RELATIONS ENTRE L’OPPOSITION ET LE PEUPLE

579/1000 soit 57,9% Des personnes interrogées estiment que les relations entre le l’opposition et le peuple sont bonnes. L’opposition dénonce avec la dernière énergie les dérives du régime de Ouattara Alassane qui peine à convaincre de plus en plus les ivoiriens et qui use de violence pour ses faire entendre.

421/1000 soit 42,1% Des personnes interrogées estiment que les relations entre le l’opposition et le peuple ne sont pas bonnes. L’opposition ne fait que dénoncer les dérives du régime Ouattara sans véritablement agir. Il est plus que temps pour l’opposition de repenser sa stratégie d’approche et de plus se rapprocher des populations en détresse.

Dénoncer les dérives du régime auprès des organisations internationales des droits de l’homme,
Rédiger des rapports qu’ils mettront à la disposition des populations et de tout sachant,
Assister les populations en exil par des actions concrètes en sollicitant l’aide des institutions spécialisées,
Entreprendre, organiser et coordonner la résistance sur le plan international ;
Organiser des conférences de presse pour informer sur la situation qui prévaut en Côte d’ Ivoire,
Créer des chaines de radios, de télévisions et d’investir le net pour passer le message de l’opposition ivoirienne au reste du monde.
Mettre sur pied des délégations pour organiser des campagnes de communication et d’informations sur les positions de l’opposition ivoirienne.

Plus que jamais ils doivent mettre fin aux conflits de personnes ou de leadership pour coordonner leurs actions en vue de venir en aide au peuple. Ils doivent être plus que jamais actif et ingénieux pour se repositionner face aux dérives et à l’incompétence du régime Ouattara. (Il faut surtout mettre fin aux querelles de personnes, c'est-à-dire de leadership et s’organiser pour rétablir la souveraineté et la démocratie en Côte d’Ivoire).

H-/ SUR LE PLAN POLITIQUE

146/1000 soit 14,6% Des personnes interrogées estiment que le climat politique actuel est relativement bon.

854/1000 soit 85,4 % Des personnes interrogées estiment que le climat politique actuel est volatile et très tendu.

L’opposition est bâillonnée, (les prisonniers politiques, l’absence de dialogue constructif.)
La presse de l’opposition est muselée, (Plusieurs journaux sont sanctionnés etc.)
Les médias publics sont pris en otage par le régime de Ouattara (La RTI est devenue le lieu de one man show du régime),
Les alliés vainqueurs de la guerre présidentielle ce sont partagés le pouvoir :

Ouattara et le RDR ce sont taillés la part du lion avec la Présidence,
Soro et les FN (MPCI, FRCI, Rebelles etc...) ont eu le perchoir de l’Assemblée Nationale,
Bédié et le PDCI ont eu la Primature,

Wodié Francis pour le compte du PIT a eu la Présidence du Conseil Constitutionnel,
Nicolas Sarkozy et la France ont eu des contrats pétroliers juteux, nos banques nationales, une présence militaire définitive en Côte d’Ivoire qui reste leur zone d’influence et il garde le Franc CFA comme monnaie dans la sous-région.
L’ONU a eu une présence définitive en Côte d’Ivoire et va se faire le maximum de sous.

La réconciliation nationale annoncée à grands bruits a fini par accoucher d’une souris, l’opposition s’est retirée du processus et la réconciliation nationale aujourd’hui s’apparente à un monologue (c’est-à-dire qu’Alassane Ouattara se réconcilie avec lui-même et sa Côte d’Ivoire avec laquelle il était fâché parce qu’il n’avait pas le portefeuille présidentiel).

Les ivoiriens sont plus que jamais divisés, Ouattara prône une politique de rattrapage pour les nordistes, lorsque la question lui avait été posée par France 24 sur le fait de promouvoir les nordistes plusieurs de ses militants auraient souhaité qu’il nie l’évidence. En sa qualité de chef de l’état garant de la cohésion sociale et de l’unité nationale, notre constitution la loi fondamentale interdit de faire la promotion d’une ethnie ou d’une région au détriment d’une autre. Nous n’avons eu aucune réaction de la part des autres nordistes pour démentir ces allégations même si les statistiques (sous Houphouët, Bédié, Guéi et Gbagbo) contredisent Ouattara. C’est une rhétorique chez l’homme il fait toujours référence à l’ethnie et à la religion pour pouvoir exister politiquement. Il est aujourd’hui au pouvoir là où on l’attend au pied du mur, il sort encore son arme fatale en politique l’ethnie.

C’est vrai que le terme (ethnie) est fédérateur et évoque immédiatement chez les individus du même groupe qui ne sont mêmes pas concernés par le sujet de se sentir immédiatement concernés parce qu’appartenant au groupe en question et doivent malgré eux prendre position. Le bilan de Ouattara est tellement désastreux que c’est seulement à ce terme qu’il peut s’accrocher. Aujourd’hui et plus que jamais les ivoiriens et les ivoiriennes doivent comprendre que les universités fermées, l’insécurité, la cherté du coût de la vie, la pauvreté concernent les ivoiriens du sud, du nord, de l’est, de l’ouest et du centre nul n’est épargné par la politique médiocre de l’actuel gouvernement. Nous sommes tous embarqués dans le même navire.

Aujourd’hui nos frères du nord sont appelés : les rattrapés.

SOUS GBAGBO

Seydou Elimane Diarra Premier Ministre
Soro Kigbafori Guillaume Premier Ministre
Mamadou Koulibaly Président de l’Assemblée Nationale
Augustin Laurent Dona Fologo Président du Conseil Economique et Social
Aboudramane Sangaré Inspecteur Général
Le Gl Yssouf Koné Grand chancelier
Yssouf Bakayoko Président de la CEI
Fadiga à Petroci
Silué N à la BNI
Feu SARATA O à la présidence
Coulibaly Gervais Porte parole du Pr
Etc......

Les propos de Ouattara sont déplacés et sont incendiaires, Houphouët, Bédié et Guéi ont également travaillé avec des nordistes. Quand nous savons que c’est Houphouët qui a formé la plus part des nordistes et Ouattara lui-même est un pur produit de Félix Houphouët
On est en droit de se demander que vise Ouattara avec de tels propos ?

Un gouvernement de technocrates annoncé à grands cris a fini par accoucher d’un gouvernement de reconnaissance et de rattrapage, incapable de cerner tous les problèmes de la Côte d’Ivoire et d’y apporter les solutions idoines,
La démocratie et les libertés connaissent un net recul en Côte d’Ivoire,
La constitution la loi fondamentale est constamment violée,
La sécurité, l’économie sont à peine normalisées,
Notre outil de défense n’existe plus.
Il n’y a plus de transparence dans l’organisation des élections, la CEI n’est plus crédible.

En somme nous ne sommes plus dans un état de droit mais bien au far West où c’est le plus fort qui fait la pluie et le beau temps et non le droit.

H-/ SUR LE PLAN ECONOMIQUE

275/1000 soit 27,5 % Des personnes interrogées estiment que le bilan économique de l’actuel gouvernement est positif eu égard à la situation dans laquelle se trouvait la Côte d’ivoire à leur prise de fonction. La situation économique s’est normalisée(les banques, les ivoiriens, les entreprises travaillent), mais la relance économique n’est pas encore véritablement en marche.

725 /1000 soit 72,5 % Des personnes interrogées estiment que le bilan économique de l’actuel gouvernement n’est pas du tout satisfaisant. Les indicateurs économiques sont inquiétants :

Le chômage croit (Tous les secteurs : le privé, le public et l’informel)
L’inflation croit (la cherté du coût de la vie est aujourd’hui autour de 9 %)
La croissance n’est pas du tout positive
L’austérité est drastique
L’état est en cessation de paiement vis-à vis de ses créanciers intérieurs
Les investissements étrangers sont en baisse (la Côte d’Ivoire n’est plus une destination sûr)
Les couches les plus faibles vivent avec moins de 1 Dollar Us ($) par jour.
L’état peine à atteindre le point d’achèvement du PPTE.
La dette intérieure et extérieure est en hausse

L’indice de développement Humain (IDH donné par le PNUD) est très faible
Le prix des matières premières Café, Cacao est faible(le travail des paysans n’est pas bien rémunéré)
Le train de vie du Gouvernement est élevé (la création de nouveaux postes ministériels, une équipe ministériel pléthorique, des représentations diplomatiques inutiles à travers le monde, les dépenses publiques ne sont pas maitrisées etc...)
Les postes stratégiques ne se font pas par appel à candidature.

L’entrepreneuriat n’est pas du tout encouragé (Aucun fond n’existe pour encourager l’entrepreneuriat)
La libéralisation n’est pas du tout à l’ordre du jour (il existe des situations de quasi monopoles dans plusieurs secteurs de l’économie)
La corruption gangrène toujours notre économie (les raquettes, les pots de vin, les détournements de deniers publics s’érigent toujours en mode de gestion)
Les activités portuaires sont en net recul, notre port (PAA) a été abandonné au profit du Port Autonome de Dakar (il faut réagir et lancer l’Opération reconquête des pays de l’Hinterland ou opération séduction des pays de l’hinterland).

En somme la situation économique s’est un tout petit peu normalisée avec la reprise des activités économiques, mais elle n’est pas du tout reluisante, des efforts significatives doivent être entrepris pour relancer véritablement note économie. C’est sur cette question que plusieurs ivoiriens et ivoiriennes attendent Alassane Ouattara car tous sont convaincus qu’il est plus économiste qu’homme politique et sur ce sujet il n’est pas encore convainquant.

Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont donné matière à rédiger ce travail, par leurs : disponibilités, réflexions et remarques, puissent-ils trouver ici l’expression de toute notre gratitude.


Mercredi 4 Avril 2012
Vu (s) 1071 fois



1.Posté par Xerces le grand le 04/04/2012 02:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce sondage est intéresant, il donne l'heure juste sur le contexte socioéconomique et sociopolitique du pays et entant qu'investisseur, cela n'est véritablement pas encourageant pour la bonne marche des affaires en CI. Honte a vous Dramane le boucher

2.Posté par Xerces le grand le 04/04/2012 02:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce sondage est intéresant, il donne l''heure juste sur le contexte socioéconomique et sociopolitique du pays et entant qu''investisseur, cela n''est véritablement pas encourageant pour la bonne marche des affaires en CI. Honte a vous Dramane le boucher

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !