Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Situation sociopolitique: Miaka chez Gbagbo à La Haye

le Lundi 17 Juin 2013 à 06:53 | Lu 1658 fois



Situation sociopolitique: Miaka chez Gbagbo à La Haye
Sylvain Miaka Ouretto, président par intérim du Fpi, s'est envolé hier soir pour La Haye aux Pays-Bas. Selon des sources concordantes, il part rencontrer le président Laurent Gbagbo, détenu injustement à la CPI depuis le 30 novembre 2011. Si l'on ne sait pas pour l'heure les raisons de ce déplacement, on imagine aisément, cependant, que les deux hommes parleront de l'actualité sociopolitique ivoirienne du moment.

Celle-ci étant dominée par la décision de la Cpi, lundi 3 juin dernier, de renvoyer le procureur et son bureau à leur copie dans l'affaire qui les oppose au président Laurent Gbagbo. Mais l'actualité nationale, c'est aussi l’enlèvement de Justin Koua et son incarcération à la Maca par le régime Ouattara et les décisions prises en conseil des ministres par Alassane Dramane Ouattara de donner la nationalité ivoirienne, sur simple déclaration, à de nombreux étrangers vivant sur les 322000 km².

La veille de son départ pour les Pays-Bas, le président par intérim du FPI a rendu une visite de courtoisie au vice-président du FPI, Abou Drahamane Sangaré, détenu à la Maca. Selon un observateur, Miaka est certainement allé rencontrer Sangaré pour prendre ses avis sur ces différentes questions sus-évoquées pour les confronter à ceux du fondateur du FPI à La Haye et revenir au pays avec la synthèse. Selon la même source, l'enlèvement, la séquestration de Justin Koua, le Secrétaire national par intérim de la JFPI, à la Maca devraient prendre une place de choix dans les échanges entre Miaka et Laurent Gbagbo.

« Miaka a-t-il été convoqué par Gbagbo ou va-t-il prendre des conseils auprès de son mentor? », s'interrogeait encore hier, en fin de soirée, notre interlocuteur. Son retour à Abidjan prévu en fin de semaine prochaine, est attendu dans les milieux politiques ivoiriens avec impatience, vu que Laurent Gbagbo, même très éloigné du pays, reste, pour des millions d'Ivoiriens, celui dont les points de vue comptent plus que ceux de quiconque.




Abdoulaye Villard Sanogo

Lundi 17 Juin 2013
Vu (s) 1658 fois



1.Posté par Ousman le 17/06/2013 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le président Gbagbo Laurent trouve qu'il est temps de passer à la vitesse supérieur. Quant on est un vrai homme politique de la famille politicienne, on ne prend jamais seul des décisions. Il faut que Sylvain Miaka Ouretto, président par intérim du Fpi soit au même titre d'information de la vision du fondateur du parti pour la nouvelle Côte d'ivoire. Aussi le fpi ne doit pas rester les bras croisés à regarder ce régime bananier, foudre le bordel. Il est temps aussi que la machine fpi sort de sa cachette; afin que ce régime moribond sache qu'il n'est pas le seul sur la piste de dance. Dans les villages Akan, quand l'on entend le son du tan-tan parleur, cela signifie qu'il y a une nouvelle : soit bonne ou mauvaise. Le chef du village fait appel à son peuple pour le tenir informer enfin qu'il soit pas en marge. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entend.

2.Posté par duval le 17/06/2013 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le GRIOT est sorti ; le Grand tam-tam a parlé ! Avez-vous entendu le message ? Dans tous les cas, le P.I. MIAKA arrive pour nous en livrer le contenu.
D'ici là, que ceux des vampires et sans village se commencent à débarrasser le plancher.
Il fera jour dans quelque peu de temps. Que la Grâce de DIEU nous comble.

3.Posté par WALACE le 17/06/2013 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tu as intérêt enfant bété fils de bété haineux , une racaille ethnie de côte d'ivoire
que vous lui rendez visite ou pas, jamais GBAGBO ne sortira de cette prison
sa carrière politique est finie, nous avons pris toutes les dispositions pour le nuire jusqu'à ce que mort s'en suit
car tout le mal fait au peuple ivoirien ne doit pas rester impuni , nous irons jusqu'au bout
il n'assistera plus jamais à l'enterrement de sa maman

4.Posté par THE QUESTION le 17/06/2013 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NE S'AGIT-IL PAS D'UN SIGNE PREMONITOIRE DE LA LIBERTE PROCHAINE DU WOODY DE MAMA? EN EFFET, COMMENT PEUT-ON ETRE EN PRISON ET CONTOLER LES ACTIVITES POLITIQUES DE SON PARTI?That's the question!!

5.Posté par Hermann N'da le 17/06/2013 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
THÉ QUESTION

Tu as vu juste. L' IVOIRIEN PLEIN PLEIN, le Woody, le fils du Peuple, est en route pour son SEUL pays, la CI

Les apatrides fraudeurs de CNI qui ont élu domicile dans des quartiers insalubres et précaires qu'ils appellent "Dioulabougou ", commencent à trembler comme des feuilles mortes.

C'est maintenant qu'ils trouvent le moyen de courir après des décrets de naturalisation, eux qui se disaient deja ivoiriens. Allez-y comprendre quelque chose.

Comment des ivoiriens peuvent-ils se naturaliser ENCORE ivoirien?

Tous ces faux papiers seront déchirés et puis nous les conduiront tous à la frontière pour leur apprendre à aimer leurs ORIGINES, à être des êtres dignes.

Dans la panique généralisée, ces immigrés qui ont endeuillé notre pays depuis 2002 jusqu'à ce jour, ont réuni une dizaine de plaisantins se présentant comme des victimes de je ne sais quoi, ce matin devant le palais de justice pendant que la CPI leur demande des PREUVES, rien que des PREUVES!

Bientôt, ils n'auront leurs yeux que pour pleurer. Si vous estimez qu'on vous tue chez nous, rentrez chez vous alors. À moins que vous soyez des masochistes.

6.Posté par Tchedjougou OUATTARA le 18/06/2013 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bien dit mon Général. On ne peut pas être ivoirien, et vouloir encore le devenir par " naturalisation".

Mais si, mon Général Hermann, tu as oublié. Mais cela se présente comme une nécessité impérieuse. Pourquoi ? Je sais que tu vas me dire tout à l'heure : AHAN ! AHAN ! Mon colonel, j'avais oublié.

Sinon, mon Général, as-tu décodé le "dernier français" que Dramane a parlé là en dehors de la C.I ? J'oublie maintenant le lieu, tellement, le papillon papillonne moins que lui.

Dramane OUATTARA disait, et ce, après avoir déclaré précipitamment sa candidature. Il disait ceci ;: " Je serai vraisemblablement candidat à l'élection de 2015...", répondant à un journaliste blanc.

Mon Général, cela veut dire quoi ? Cela veut dire qu'après avoir précipitamment annoncé sa candidature, DRAMANE OUATTARA s'est parfaitement rendu compte d'une corbeille de difficultés liée à sa nationalité.

Dramane OUATTARA s'est souvenu qu'une décision de la Cour Suprême a magistralement démontré que ni par son père, ni par sa mère, il n'est IVOIRIEN.

Dramane OUATTARA s'est également souvenu qu'aux termes des dispositions de l'article 98 de la Constitution de la C.I, cet arrêt rendu par la Cour Suprême est incontournable, insurmontable et irrésistible.

Dramane OUATTARA s'est dès lors souvenu que grâce à sa puissante rébellion confiée à son filston SORO Guillaume, et sous les auspices du respectable TABO M'BEKI, le Président GBAGBO qui voulait la paix pour son peuple, en fermant à jamais cette histoire de nationalité qui rend la vie de celui-ci invivable, le rendit, pour la seule élection de Octobre 2010 EXCEPTIONNELLEMENT ELIGIBLE.

Dramane OUATTARA s'est souvenu de ce que toutes les analyses de ses spécialistes en droit lui ont clairement démontré qu'ayant été candidat, A TITRE EXCEPTIONNEL SANS JUSTIFIER DE LA QUALITE D'IVOIRIEN, sa question d'éligibilité survivait beaucoup plus cruellement d'autant qu'il était déjà assis dans le fauteuil présidentiel, position qui ne procure pas la nationalité ivoirienne.

Dramane OUATTARA s'est souvenu qu'ayant interrogé ses hommes de l'art sur ce qu'il fallait faire, ils lui ont unanimement répondu : " PRESI, FAUT PAS SOULEVER UN TEL PROBLEME. DEPOSE SEULEMENT TA CANDIDATURE, ET ON PASSE LA-DESSUS. MAIS POUR PASSER LA-DESSUS, IL FAUDRA RESISTER A TOUTE PRESSION VOULANT T'AMENER A FAIRE REVENIR GBAGBO ICI EN COTE D'IVOIRE AVANT CETTE ELECTION. CAR, IL EST TON SEUL ANTIDOTE DANS TA PEINE. IL DIRA QU'IL T'AVAIT AUTORISE PERSONNELLEMENT POUR LA SEULE ELECTION DE 2010 AFIN D'AVOIR LA PAIX. QUE LA PAIX N'AYANT PAS ETE OBTENUE, IL TE FAUDRA JUSTIFIER DE TA NATIONALITE IVOIRIENNE. TOUTE CHOSE QUE TU NE PUIS AU REGARD DE LA DECISION DE LA COUR SUPREME PRESIDEE PAR TIA KONE. NOUS ALLONS TE CONSEILLER UNE CHOSE POLITIQUEMENT : DEMANDE A TIA KONE DE SE DEDIRE, DE SORTE QUE LE PASSAGE EN FORCE DE TA CANDIDATURE SOIT ACOMPAGNE PAR SON PARJURE....."

Dramane OUATTARA ayant pris acte de ces conseils de ses conseillers en droit connait les résultats de l'exercice difficile auquel sieur TIA KONE s'est soumis, à savoir qu'il n'avait jamais dit que DRAMANE OUATTARA n'est pas ivoirien.
Une clameur n'a pas tardé de demander à TIA KONE de rapporter les preuves du contraire de ce que le collège de magistrats qu'il n'avait fait que présider, avait éloquemment démontré, à savoir, le père de DRAMANE OUATTARA est né à Sindou, y est décédé et enterré. Or, le certificat de nationalité que ledit Dramane OUATTARA avait produit voulait faire croire qu'il était né à Dimbokro, où il serait mort et enterré. Que sa mère n'est pas NABINTOU CISSE. Que sa vraie mère, Nabintou OUATTARA est une pure burkinabè de Sindou, où elle est décédée et enterrée proprement. Depuis TIA KONE est devenu aphone, avec son ventre vide.

Dès lors, que peut faire DRAMANE OUATTARA, mon Général ? Comme vous le connaissez, si on voit bien, OUATTARA sortira un journal officiel de 1948 de nulle part pour attester de la naturalisation de son père. Ce journal sera en extrait unique gardé dans le tiroir de son lit.

Donc, sur la question des personnes se disant ivoiriennes et qui veulent encore se naturaliser, il faut d'abord contempler les gros soucis du Préfet de service pour en arriver à ceux qui convoitent tout simplement les terres ivoiriennes en se prévalant de la nationalité ivoirienne...

7.Posté par Tchedjougou OUATTARA le 18/06/2013 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Relativement au voyage de MIAKA en Europe, je n'entrerai pas dans les détails parce que ce n'est pas encore le moment, mais laissez-moi vous dire que c'est une fuite en avant de ce MIAKA.

GBAGBO n'a jamais appelé MIAKA à la Haye. Je suis tenté de vous en dire plus, mais je ne le ferai point.

MIAKA se livre à de la comédie, et je pèse mes mots. Chers combattants, resserrez vos ceintures, vous vérifierez ce que je suis en train d'écrire dans quelques semaines. MIAKA est en train de foutre dans la merde.

Qu'est-ce que MIAKA a à chercher à la Haye que AFFI et ABOUDRAMANE ne lui ont donné comme consignes claires pour conduire la lutte...

Je vais me limiter à un petit rappel pour vous laisser la latitude d'apprécier les évènements dans les jours à venir : On arrête le petit KOUA. Tous les ivoiriens se disent en chœur : " la ligne rouge est franchie. Car, c'est ce seul petit là qui conférait vie à la lutte. Une réunion de la Direction est immédiatement convoquée. Tous les membres disent en chœur : avec cette arrestation, on n'a plus de choix. AKOUN a été arrêté, on l'a remplacé au niveau des instances. Si on continue comme ça, AHMED BAKAYOKO aura la victoire finale. S'ils veulent nous tuer, sur le cas KOUA, qu'ils nous tuent. MIAKA suspend la réunion, sort, prend son téléphone et dit : " Ecoutez ! Attendez ! Le Chef m'appelle à la Haye. Nous allons aviser lorsque j'en reviendrai...".

Chers amis, je m'arrête là, de peur de rendre publics des détails beaucoup plus " secrets d'état".

Je termine donc pour vous dire que la lutte que nous menons portera à tout prix. Laissez cette histoire de MIAKA. Concernant cette histoire, je dis et assume : regardez, vous verrez dans les semaines qui arrivent. Je n'en dis pas plus.

Général Hermann, tous mes respects. Les combattantes DORI, FATI, je m'assujettis face toutes vos "forces". Aux combattants LaRédemption, Yuotam.....et aux autres, cela fait longtemps. Salut à vous. J'étais sur le terrain pratique. On et maintenant ensemble.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !