Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Situation sociopolitique : Comment le Fpi compromet la libération de ses cadres

le Lundi 17 Juin 2013 à 06:49 | Lu 898 fois

L'ex-parti au pouvoir en Côte d'Ivoire, le Front populaire ivoirien (Fpi) ne cesse d'exiger la libération de ses cadres, militants et sympathisants incarcérés dans des prisons à Abidjan et à l'intérieur du pays.



Situation sociopolitique : Comment le Fpi compromet la libération de ses cadres
Certains ont été placés en détention peu après l'arrestation de l'ex-président Laurent Gbagbo le 11 avril 2011, d'autres l'ont été plus tard, soit après des attaques armées contre les Forces armées ivoiriennes, soit après des propos tenus, jugés par le régime en place, de subversifs, d'offense au Chef de l'Etat ou d'appel à l'insurection.

Les appels des dirigeants de l'ex-parti au pouvoir, appuyés par ceux de la société civile, d'autres partis politiques, et même de la Communauté internationale, avaient, apparemment, fini par toucher le cœur des autorités politiques ivoiriennes, et surtout celui des autorités judiciaires qui ont posé des actes forts dans la décrispation du climat sociopolitique : 20 prisonniers pro-Gbagbo ont été d'abord mis en liberté provisoire le 10 novembre 2011, parmi lesquels, Danielle Boni Claverie, Koné Boubacar, Diabaté Bê, Dogbo Rapahaël et Niamien Yao. Ensuite, 8 autres pro-Gbagbo dont l'ancien premier ministre Aké N'Gbo, les ex-ministres Désiré Dallo, Christine Adjobi, Jean-Jacques Béchio, et le syndicaliste Mahan Gahé, ont recouvré la liberté.

Ces actions ont été perçues par les Ivoiriens et la Communauté internationale, comme des points significatifs dans le sens de la décrispation et de la réconciliation nationale.Le Président Alassane Ouattara et son gouvernement, avaient instruit la Justice pour qu'elle accélère les procédures à l'encontre des prisonniers proches de l'ancien régime. Les choses semblaient aller sur la bonne voie.

Mais, selon nos sources , ''les discours musclés'' des responsables du Fpi, et les dernières incursions d'individus armés à l'ouest, notamment l'attaque de petit-Guiglo qui a fait six tués dont deux civils, en mars 2013, ont amené les autorités ivoiriennes à revoir leur copie. Elles ont recommencé à suspecter le parti de l'ex-président Laurent Gbagbo, d'être de mèche avec les assaillants, donc, de vouloir déstabiliser le régime en place. Les déclarations musclées de la direction du Fpi en avril et mai 2013 notamment, ont, semble-t-il compliqué les choses pour cette formation politique.

Entre autres propos, on peut citer par exemple, la déclaration du parti à la rose suite au rapport des experts de l'Onu, le 15 mai 2013. ''Aujourd’hui la Côte d’Ivoire politique est coupée en deux. Le tissu social est déstructuré. La pauvreté et le chômage galopants, la réconciliation au point mort, le front social instable, avec le feu du mécontentement qui couve, l’insécurité rapprochée devenue chronique, la démocratie en panne. Les citoyens étouffent sous l’arbitraire, la répression au quotidien et les discriminations ethno-tribales érigés en système de gouvernance'', mentionnait la déclaration signée du secrétaire général intérimaire du Fpi, Kodjo Richard. Bien avant, le Président par intérim du Fpi, Miaka Oureto ne manquait aucune occasion pour décocher des flèches empoisonnées à l'endroit du chef de l'Etat ivoirien.

A cela, il faut ajouter, les constantes déclarations ''violentes'' du secrétaire national à la jeunesse par intérim, Koua Justin qui a même été mis aux arrêts, le vendredi 7 juin 2013. « Tant que Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo, Aboudramane Sangaré, Affi N'Guessan, Bro Grébé, Alphonse Douaty et tous les autres seront en prison, la Côte d'Ivoire s'en portera mal.

Le pays restera bloqué et rien ne marchera et rien ne réussira à Ouattara, il ne connaîtra aucun succès...C'est notre détermination et notre mobilisation qui feront partir Ouattara », martelait Koua Justin le samedi 25 mai 2013 lors de sa tournée dans les villages de la Sous préfecture d'Alépé dans le cadre de ''l'opération éveil des conscience''. Ces discours ''guerriers'' non exhaustifs, on pourrait le penser, ont dû conduire le pouvoir Ouattara à marquer le pas dans sa volonté d'ouvrir des portes au Fpi.

On peut bien comprendre qu'il s'agit d'une stratégie de lutte politique. Mais son revers pourrait être bien fatal aux prisonniers du Fpi. Toujours selon nos sources, la Justice ivoirienne qui tient compte de l'environnement, serait aujourd'hui à s'interroger sur ce à quoi va ressembler l'atmosphère politique si elle venait à élargir les prisonniers pro-Gbagbo alors que les discours des responsables du Fpi, ne sont pas apaisants. Selon des analystes, effectivement, le Fpi joue contre ses cadres et les pro-Gbagbo en prison.

Là où l'ex-parti présidentiel devrait jouer l'âne pour avoir le foin, il bande les muscles pour se retrouver coincé. A cette allure, Miaka Oureto et ses camarades risquent de se retrouver totalement affaiblis après le coup qu'ils ont pris suite à l'arrestation de leur ''champion'' Laurent Gbagbo, le 11 avril 2011. Pis, ils risquent de faire face à un désamour de leurs militants et sympathisants.



BAMBA Idrissa
Soir Info

Lundi 17 Juin 2013
Vu (s) 898 fois



1.Posté par Ernest Azigbo le 17/06/2013 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand tu fais l'âne pour avoir le foin et qu'on ne te le donne pas mais que tu continues à faire l'âne, c'est tu l'es RÉELLEMENT !!!!!!!

2.Posté par WALACE le 17/06/2013 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
laisse les
cette racaille minorité bété se croit au dessus des autres ethnies en côte d'ivoire
qu'ils continuent de taper leur poitrine comme des gorilles en guise de contestation contre le pouvoir de OUATTARA car nous savons qu'avec le régime de MUSSOLONI GBAGBO il n'y a jamais eu de prisonnier politique en côte d'ivoire , tous étaient tué sur place sans procès , et qui pouvait parler????????????? mon viéééééééééééé
ils oublient qu'aucun ivoirien n'est disponible pour voter un Bété de GAGNOA OU DE MAMA pour être son président , ça c'est fini
que cela soit clair pour eux

3.Posté par SAHAPANADE le 18/06/2013 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CAMARADES LMP
il n'y a pas longtemps que je vous disais que SOIR INFO , L'INTER sont des journaux qui sont très dangereux; ils prétendent être neutres alors que ces journaux sont rhdp.
comment quelqu'un qui prétend être journaliste peut écrire que le FPI compromet la libération de ses cadres parce qu'il refuse de faire allégence à ouattara. ce Bamba Idrissa qui surement militant du rdr ne connait pas l'histoire politique de la Côte d'ivoire, soit il écrit en tant que militant donc partisan. Houphouet Boigny au moment ou il crachait du feu, le FPI avec Gbagbo a sa tête l'a combattu. les résultats sont le multipartisme, le vote à 18 ans, l'urne transparente..... Guéi le FPI lui a arraché son pouvoir qu'il voulait confisqué. Gbagbo sous les bombes françaises pendant la crise post électorale n'a pas sauté de cloture, il est resté un digne combattant . le FPI est un parti de combat et de lutte .

4.Posté par SAHAPANADE le 18/06/2013 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le combat nous allons l'engager contre ouattara et il le sait . voici pour quoi il a arrêter Blé Goudé pensant que c'est lui le catalyseur de la lutte patriotique donc du combat qui sera engagé. ouattara se trompe, quand nous combattions Houphouet Blé n'était pas présent , avec Guéi le général Blé Goudé n'était pas là non plus. le FPI est un esprit , ceux qui font de la politique le savent. les frci toujours entrain d'appeler du renfort ; auront ils le temps de le faire ? le semblant de paix qui prévaut actuellement sur le pays n'est pas le fait de ouattara qui détient le pouvoir par la volonté de la france, mais de Gbagbo qui est en prison. il suffit qu'il donne un mot d'ordre pour que la Côte d'Ivoire devienne autre chose. la chance que nous avons est que Gbagbo aime son pays et les ivoiriens. Gbagbo n'a pas deux pays comme la plupart des responsables et militants du rdr comme certains ignares du rdr dont je n'ose pas prononcer leur nom au risque d'infecter ma bouche. nous attendons avec beaucoup d'impatience le verdict de la cpi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !