Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Situation sociopolitique: Arrestation de Blé Goudé, deal ou réalité ?

le Lundi 21 Janvier 2013 à 02:54 | Lu 1585 fois

Dans un texte intitulé ‘’Pourquoi l’extradition de Blé Goudé demeure suspecte (Acte1) ?’’, l’un des leaders de la galaxie patriotique en exil, Touré Zéguen, fait des révélations sur l’arrestation, jeudi dernier, du tout dernier ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo durant la crise post-électorale.



Situation sociopolitique: Arrestation de Blé Goudé, deal ou réalité ?
Loin de moi l’idée d’un quelconque règlement de compte, problème de leadership ou encore moins d’une quelconque jalousie mesquine, comme certains ont déjà commencé à le faire croire. Il s’agit de regarder une situation qui s’est déroulée sous nos yeux à tous et à en donner notre lecture froide sans passion, car il s’agit de l’avenir du combat des Ivoiriens et non de la carrière politique d’un individu. Il s’agit aussi de laver l'image des autorités ghanéennes qui ne doivent en aucun cas être doublement victimes de leur largesse envers des Ivoiriens qu’ils ont accueillis chez eux avec une hospitalité légendaire et remarquable. Pour comprendre cette histoire rocambolesque, il faut commencer par le commencement.


Lorsque nous avons été informés de son arrestation ce jeudi 17 janvier, il nous est apparu nécessaire de nous informer auprès de nos amis et connaissances. C’est ainsi que nous eu deux versions des faits. La première disait que Blé Goudé avait été cueilli à son domicile par les policiers de Interpol Ghana accompagnés de policiers ivoiriens. La deuxième version indique que Blé Goudé était en partance pour une interview avec France 24 et qu’il aurait été intercepté en route pour le lieu du rendez-vous avec les journalistes, par des individus en tenue civile qui l’auraient emporté vers une destination inconnue. Ainsi après cette interpellation, on nous dit que ce fut grâce aux différentes alertes des personnes proches de Blé Goudé que la Police ghanéenne a pu intercepter le cortège qui avait à son bord le ministre, pour les conduire tous au BNI (DST ghanéenne ).


Depuis lors, donc, tous les efforts des Ivoiriens du Ghana pour le voir ou se rassurer sont restés vains, car en vérité personne n’a pu le voir jusqu’à son départ précipité, pour avoir des informations et être situé. Nous nous efforçons de chercher les détails de cette affaire et nous nous rendons compte que beaucoup de choses restent floues. Non seulement personne à Accra ne peut dire qu’il a été capable de le voir à la BNI depuis son arrestation, mais en plus, nous serons informés que Blé Goudé n a jamais été détenu à la BNI et que s´il y était passé, c’était pour convaincre les autorités ghanéennes qu’il avait choisi de faire un retour volontaire et non une extradition.

Mieux, si les autorités ghanéennes étaient vraiment convaincu que Blé Goudé était en danger dans la main de ses ‘’ravisseurs’’, ils auraient à tous les coups opposé un refus à leur volonté d’extradition. A tout le moins, ce serait une juridiction ghanéenne qui l’aurait jugé et autorisé son extradition. En réalité le Ghana, qui a accordé une importance particulière aux droits de l’homme, ne peut laisser Blé Goudé aller à l’abattoir s’il n’avait pas été convaincu par le concerné lui-même, que sa vie n’était pas en danger. Parmi les inquiétudes, en voici quelques unes.

Pourquoi Blé Goudé n’a pas été aperçu par ses amis et même son avocat qui sont allés à la BNI ? On ne pouvait le voir à Accra, car dans leur plan, c’était un impératif afin que nous soyons tous dans le clair obscur. Quel est le cortège que Wattao a-t-il accueilli à Noé au petit matin du vendredi 18 janvier 2013 ?


En effet, au moment où nous nous fatiguions à Accra pour retrouver les traces de Blé Goudé, ils avaient déjà pris la route et leur cortège avait été clairement identifié tôt le matin à Elubo, à la frontière ivoirienne, où il y a un bon nombre de refugiés ivoiriens qui étaient intrigués par ce cortège de voitures aux vitres teintées. Pourquoi Ahmed Bakayoko n'était pas à la télévision ivoirienne pour faire la déclaration comme lors de l’arrivée de Séka Séka et Lida Kouassi?


Hamed BAKAYOKO qui mène une concurrence folle à SORO Guillaume (qui est resté au téléphone une heure durant avec Blé Goudé, la veille de son auto-arrestation) veut que son nouveau trophée lui jure fidélité et soumission. Il a tout mis en place depuis des semaines (et nous en étions avertis) pour assurer la sécurité de leur nouveau ‘’Joker’’. Il croit détenir ainsi l´homme de la situation afin de rassurer son patron que plus rien ne les empêchera de tourner en rond.


Pourquoi ce trophée n'a pas été exhibé ? Simplement parce qu’il est aujourd’hui leur complice et ils ont un plan ensemble que vous découvrirez bientôt. Ouattara est coincé et n’arrive pas à faire rentrer le FPI dans les rangs alors qu’il a les injonctions de ses bailleurs de fonds pour faire une politique inclusive en ayant surtout le FPI comme partie prenante des futures élections locales. Pour y arriver, Hamed BAKAYOKO qui a avoué depuis des mois qu’il est en négociations avec Blé Goudé, a tout fait pour convaincre ce dernier qui a mordu à l'hameçon. Nous savons aussi qu’un commandant de zone (Com’zone) très connu a même fait des appels téléphoniques à partir d’Abidjan pour rassurer certains amis que le retour de Blé Goudé ne devrait point nous inquiéter, car tout était bouclé. Nous savons aussi que depuis son retour volontaire, Blé Goudé n'est pas dans les locaux de la DST, contrairement à ce que disent les autorités du régime. Où est-il donc ?

Selon nos sources, Blé Goudé, qui est parti par la route, est dans les bonnes grâces de Hamed Bakayoko qui avait promis de régulariser son nouveau parti une fois créé et de financer une forte campagne de Réconciliation à travers le pays afin de consolider le régime de Ouattara. Ce deal avait déjà été refusé par la Première Dame, Simone Gbagbo, qui a refusé cette mascarade comme condition de sortie par une ‘’grâce présidentielle’’.
Pour comprendre la supercherie, sachez que si Blé Goudé ne voulait pas rentrer, il aurait eu la chance de se présenter devant un tribunal ghanéen pour contester son rapatriement, comme ce fut le cas pour le ministre KONE Katinan.


Malheureusement tout le monde se demande pourquoi si rapidement, notre frère a été extradé? La réponse est si simple. En effet, Blé Goudé voulait une action rapide, et d’ailleurs, il a eu le temps de bien faire ses bagages avant de prendre la route avec ses pseudo-ravisseurs. Les autorités ghanéennes qui ne sont pas, elles-mêmes, opposées à un retour volontaire, ne peuvent donc pas faire des commentaires désobligeants pour une affaire où le concerné part avec le sourire aux lèvres. C’est pourquoi nous demandons aux Ivoiriens de ne pas accabler le Ghana qui a toujours été correct envers nous. Ce qu’il faut aussi remarquer, c’est que les Ivoiriens se souviennent très bien déjà que Hamed BAKAYOKO et Blé Goudé ne sont pas à leur premier coup.

Souvenez-vous depuis la FESCI. Souvenez vous que Blé Goudé avait quitté le premier la Côte d’Ivoire en mars 2011, donc il peut rentrer le premier au pays pour respecter son rang et sa classe. Je vais pour l’instant épargner les uns et les autres de certains détails en attendant les répliques qui s’annoncent afin que nous donnions la chance à nos compagnons sur cette affaire qui tôt ou tard s’éclaircira d'elle-même aux yeux de tous.

Pour finir, j’invite tous nos amis à la sérénité et à comprendre que le ‘’Guide’’ Gbagbo est digne, Simone est digne, AFFI N´guessan, AKOUN Laurent, DOUATY Alphonse, les Forces de défense et de sécurité, sont dignes. Si le sujet n’avait pas son importance, je n’aurais pas parlé ainsi. Mais, j’ai apporté cette modeste contribution à un sujet d’ordre national. Je vous remercie pour une Côte d’Ivoire digne.

TOURE MOUSSA ZEGUEN
Refugié politique ivoirien au GHANA
L'Inter

Lundi 21 Janvier 2013
Vu (s) 1585 fois



1.Posté par gombo le 21/01/2013 08:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hum !!!??? Wait and see

2.Posté par Djamal le 21/01/2013 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Intriguant tout ça !

3.Posté par Halin Bebel le 21/01/2013 09:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La politique nous reserve toujours des surprises,elle est mesquine. Attendons de voir la suite.

4.Posté par lea le 22/01/2013 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on attend de voir hoooooooooooooooooooooo

5.Posté par saga po le 22/01/2013 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a vrai dire je partage pleinement l'avis de touré zéguen. j'ai toujours eu des apréhensions quant à la position de Blé goudé dans le combat patriotique

6.Posté par Lafouine le 23/01/2013 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA VERITE FINIT TOUJOURS PAR RATTRAPER LE MENSONGE....COMME A DIT L'AUTRE WAIT AND SEE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !