Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Situation socio-politique : Ouattara mécontent de l’Onuci

le Samedi 15 Septembre 2012 à 03:31 | Lu 1261 fois

« Mirage sur la réconciliation nationale » ; c’est le titre d’un article publié, cette semaine par la « Lettre du continent » dans son édition N° 641 du 30 août 2012, actuellement sur le marché.



Situation socio-politique : Ouattara mécontent de l’Onuci
LC, fait état, notamment, d’épais brouillard dans le ciel des relations entre Alassane Ouattara et l’Onu, à travers l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire ( Onuci). Le « journal d’intelligence » de la « Rue Montmartre » à Paris, soutient, en effet, que « dépassé par les nombreuses violences ayant embrasé la Côte d’Ivoire, en particulier la banlieue d’Abidjan, Alassane Ouattara souhaite une grande implication de l’Onu. Mais, en vain. « La violence et les nouvelles attaques armées s’accompagnent d’un net refroidissement entre les autorités ivoiriennes et l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci) » apprend le journal. Qui ajoute que « lors d’une rencontre, le 12 août 2012, avec le patron de l’Onuci, le Néerlandais Bert Koenders, Alassane Ouattara a, selon nos sources, de nouveau déploré le faible engagement des troupes onusiennes sur le terrain, notamment, lors des attaques contre des agglomérations et des casernes ivoiriennes ».

Durant les évènements sanglants de juillet et août 2012, dans l’Ouest, l’Est et Abidjan, l’Onuci a assuré, selon certains officiels ivoiriens, « un service minimum », se contentant de prendre en charge la logistique, pour transporter, sur les lieux des attaques, les soldats des Forces républicaines de Côte d’Ivoire ( Frci). Ce qui n’est pas du goût d’Abidjan, qui souhaitait une implication directe des Casques bleus de l’Onuci. « Mais, conformément à leur mandat, les casques bleus ne peuvent intervenir directement que lorsque les populations civiles sont prises à partie ou en cas de légitime défense », aurait rappelé aux autorités ivoiriennes, Bert Koenders. Au cours du même entretien, Ado a déploré, toujours selon L.C, « la décision du conseil de sécurité de l’Onu, prise fin juillet à l’initiative de Paris, de proroger le mandat de l’Onuci jusqu’au 31 juillet 2013, mais en réduisant le nombre des Casques bleus présents dans le pays, de 11.000 à 8.800 ».

Déjà, fait remarquer le confrère, « depuis l’élection de François Hollande à l’Elysée, le dispositif « Licorne » se fait plus discret ». En réalité, poursuit le journal du groupe Indigo qui paraît depuis 1985, « la stratégie de l’Onu vise à pousser le président ivoirien à réactiver le processus de réconciliation nationale, aujourd’hui au point mort ». Aujourd’hui, L.C lève le voile sur le rendez-vous manqué, voire le voyage annulé que projetait d’effectuer Charles Konan Banny, président de la Cdvr à La Haye, pour y rencontrer Laurent Gbagbo. Le journal croit savoir que Banny a buté sur un refus ou l’absence de feu vert de la Présidence de la République de Côte d’Ivoire.

« A l’épreuve des faits, la Commission vérité, dialogue et réconciliation ( Cdvr) que dirige l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo, Charles Konan Banny, s’avère être une coquille vide, dépourvue de moyens financiers, sans autonomie politique ni décisionnelle » écrit ce journal qui paraît tous les quinze jours. « Désormais, l’ancien gouverneur de la Bceao ne se gêne plus pour interpeller, voire critiquer, le pouvoir, qui assure le strict minimum pour l’aider dans sa mission. Konan Banny, qui avait rendez-vous, mi-juin avec Laurent Gbagbo dans sa prison de La Haye, a dû annuler son déplacement à la dernière minute, faute d’avoir obtenu un feu vert explicite de la présidence de la République ».

Par ailleurs, L.C apprend que le chef de l’Etat, Alassane Ouattara devrait effectuer une visite, probablement, au mois de janvier 2013, à Bordeaux où il devrait rencontrer Alain Juppé, ancien chef de la diplomatie française sous Nicolas Sarkozy et maire de la ville de Bordeaux. Dans cette même publication, il fait état du retour « en trombe » de l’architecte franco-ivoiro-libanais, Pierre Fakhoury, l’homme des grands chantiers inachevés de Yamoussoukro et d’Abidjan. C’est surtout lui qui avait poussé Laurent Gbagbo « dans le tunnel des élections », après l’avoir fait illusionner, par des sondages pipés, une victoire écrasante sur tous ses adversaires aux présidentielles de 2010. « Il s’est fait attribuer, discrètement, le juteux contrat de la réhabilitation et de l’extension du siège de la Banque africaine de développement ( Bad) au Plateau. Le coût du chantier avoisine les 50 millions d’Euros, soit un peu plus 30 milliards de Fcfa.



Armand B. DEPEYLA
Soir Info

Samedi 15 Septembre 2012
Vu (s) 1261 fois



1.Posté par doriane le 15/09/2012 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frictions entre le mossi pantin et son bienfaiteur? On s'en fout. ça , c'est le chapeau de guerre du fils de balafrés. Qu'est-ce qu'on en a à cirer nous, si le chien mossi boude son maitre?

2.Posté par Rirabienkirira LEDERNIER le 15/09/2012 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
GAG a parfaitement raison de se fâcher contre l'ONUCI. Ce sont des gens pas bien du tout. Le travail fait ensemble est entrain de donner des fruits juteux et ce n'est pas le moment de regarder les droits de l'homme. "Ils ont tué en mars 2011 à Duekoué, ya rien eu! A babi on dit "on meurt ensemble" au sens figuré pour dire on est ensemble qouqu'il arrive. Là il faut le comprendre au sens propre." Nous nous noyerons ensemble" Terrible sera la fin

3.Posté par washiton le 16/09/2012 00:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca va nous fait quoi? Si ce MOSSI ne s'entend plus avec ses anges gardiens ,on s'enfout eperdument de ça.bôrôdjan!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !