Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Situation sécuritaire en côte d’ivoire: Un soldat de Licorne recherché par les gendarmes français

le Jeudi 20 Juin 2013 à 07:24 | Lu 1390 fois

Kidnapping, désertion, fugue, enlèvement suivi de séquestration ? Les soldats de l’opération Licorne, par ces temps de menaces Djihadistes en Côte d’Ivoire, sont sur le qui-vive en ce moment.



Le soldat français, activement recherché, aurait été retrouvé, selon une source policière ivoirienne…
Le soldat français, activement recherché, aurait été retrouvé, selon une source policière ivoirienne…
Pris de craintes, face à la disparition du caporal-chef Maecha Mouzaoir, un élément de la Force Licorne, ils ont lancé une opération de recherche active. Le caporal-chef n’a plus donné signe de vie, depuis qu’il a quitté la base du 43ème Bima, le samedi 15 juin 2013, en début de soirée.

Depuis, des opérations de patrouille mixte, composées, notamment, de policiers ivoiriens et de gendarmes français, recherchent, activement ce militaire. Hier, l’inquiétude était à son comble… Nous sommes en début de soirée (20 h), ce samedi 15 juin 2013, lorsque le caporal-chef, en compagnie de quatre de ses frères d’armes dont nous n‘avons pu avoir les identités, sortent du camp du 43 ème Bima à Port-Bouet. Ils mettent le cap sur le bouillant quartier de la Zone 4, dans la zone de Bietry, où à Abidjan, « le soleil ne se couche jamais ».

Selon des informations dont nous disposons de première main, ce soldat s’est laissé enfoncer dans un profond état d’ébriété, après avoir passé, quelques heures, en compagnie d’une « belle de nuit » qui serait, en même temps, une serveuse au bar dénommé « le Kin-Kin ». Des témoins racontent avoir aperçu, dans son état idyllique avancé, le soldat français aux bras de la jeune fille de 29 ans, qui s’appellerait K. A. Céline, pour une destination inconnue.

Depuis, il est porté disparu. Cet état de fait n’est pas sans donner des sueurs froides à sa hiérarchie, qui a aussitôt sonné l’alerte. Depuis donc samedi, un équipage de l’armée française, dirigé par le lieutenant-colonel Piedebout, commandant du détachement de la gendarmerie prévotale de Port-Bouet, aidé des policiers ivoiriens, fouillent les quartiers de Koumassi, Port-Bouet, Vridi et autres en vue de retrouver le soldat porté disparu.

Après avoir parcouru plusieurs hôtels, leurs recherches sont restées incrusteuses jusqu’à hier. Dans leurs recherches, ils sont allés aussi chez la jeune fille à Koumassi-Rda, qui, selon les parents, ne serait pas encore rentrée depuis la nuit du samedi 15 juin 2013. Aucune information du soldat et sa compagne pour l’heure n’était disponible, toutefois, les recherches se poursuivaient et l’anxiété grandissait dans les rangs de ses camarades.

La police ivoirienne a ouvert une information. Mais, selon des informations de dernières heures, de sources policières, le caporal-chef Maecha Mouzaoir, serait rentré en caserne. L’information aurait été donnée par le colonel- Duvignac, chargé de discipline du contingent de la Licorne basé au 43 ème BIMA.

Armand B. DEPEYLA
Soir Info

Jeudi 20 Juin 2013
Vu (s) 1390 fois



1.Posté par Sily Camara le 20/06/2013 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Affaire Guy André Kieffer bis, avec moins de tapage médiatique parce qu'on ne veut pas nuire à un allié ( Ouattara ). N'a-t-il pas été enlevé avec la complicité du gendre de Dominique Nouvian Folloroux Ouattara ? N'a-t-il pas été séquestré au sous-sol de la Présidence ? N'a-t-il pas été exécuté et enterré dans une broussaille près de Sindou, au Burkina Faso ?
Honte à tous ! Ils culpabilisaient avant de mener des enquêtes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !