Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Situation sécuritaire: Frayeur à Tiapoum, hier

le Jeudi 23 Août 2012 à 01:23 | Lu 2082 fois

Des tirs ont été entendus, mercredi 22 août 2012, en début de soirée, à Tiapoum (à une cinquantaine de Km d’Aboisso), créant la panique et la psychose au sein de la population.



Situation sécuritaire: Frayeur à Tiapoum, hier
Des sources dans la région indiquent que des éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) y ont fait une descente. Ils étaient dans cette ville, frontalière du Ghana, à la recherche, a-t-on appris, de caches d’armes. Et les fouilles qu’ils ont faites, précise notre source, au commissariat, au domicile du commissaire de Police du nom de Kakosso ainsi que dans d’autres lieux, n’auraient rien donné. Mais les soldats des Frci auraient arrêté le commissaire ainsi que trois de ses éléments.

Présents aux abords de la lagune, qui fait frontière avec le Ghana, certains soldats n’ont pas hésité à « rafaler » à la vue d’une vedette. Nous n’avons pu savoir s’il y a eu des victimes. Toutefois, ces bruits de fusil ont amené certains à penser à un affrontement. Des sources faisaient cas d’une prise de certains sites de Tiapoum par les assaillants. Finalement, le commissaire Kakosso, qui aurait été blessé au front et à la main, a été libéré. Tout comme ses collaborateurs.

SYLLA A.

Jeudi 23 Août 2012
Vu (s) 2082 fois



1.Posté par Hermann N'da le 23/08/2012 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans quel pays sommes-nous donc? Des vagabonds font la loi, la pluie et le beau temps. Pourvu que cela perdure.

2.Posté par cool le 23/08/2012 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis sur que c'est encore des dioula qui se promène chez des gens allez chez vous pour faire ça ? vous avez peur de quoi? C'est malheureux quand on est nomade

3.Posté par sery bagnon le 23/08/2012 11:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Atto mets de l'eau de ton vin, toi tu es plus vagabond ke ces braves soldats toi tu as su faire koi de tes 10 doigts sai vs comme çà ki avez induit koudou en erreur vaut rien , au lieu de geuler va te battre, lâche

4.Posté par gaou le 23/08/2012 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai lu une autre version de cette affaire sur Ivoirebusiness. Selon cette version les frci ont découvert des cachent d'armes et ont accusé le commissaire qu'ils sont venus saisir. Les collegues du commissaires voulant empecher cela ont tiré sur les frci. Mais rien n'y fait les frci ont embarqué tout le monde.
Une version romancée peu crédible !
Que s'est -il réellement passé ? Qui croire ?
Une chose est sur, les frci arrivent toujours trop tard !!! Donc la version de Afrik53 est plus proche de la vérité.

5.Posté par gaou le 23/08/2012 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Autre version ( encore ! ) de L'Intelligent d'Abidjan : les FRCI ont trouvé une cache d'armes au domicile du commissaire qu'ils sont partis cueillir à son bureau, et les coups de feu ne seraient que de la dissuasion !

Mon avis est que tout cela est de la foutaise, une nouvelle stratégie des médias collabos pour éviter désormais de faire de la pub aux Guerriers Invisibles. En fond de toile de cette histoire : les GUERRIERS INVISIBLES ont frappé dans le coin et ont disparu. Le reste c'est du brouhaha pour camoufler la nullité des FRCI, chacun ici ( dans ces journaux ) s'efforçant de les montrer actifs et déterminés.
" Quand le tonnerre a grondé, il est trop tard pour se boucher les oreilles ", dit un proverbe africain.
Moi je donne un nom à ces Guerriers de l'invisible : EGUNGUN : initiés africains qui sortaient la nuit pour punir les sorciers et tous les êtres qui s'etaient rendu coupable de crime contre la société, des crimes contre l'humanité. Nul n'avait le droit de les voir et chacun devait chez soi sous peine d'être foudroyé. Ils connaissaient la ou les cibles.
EGUNGUN, c'est l'appelation connu au Nigeria, au Cameroun ils sont appelé NGWEGWÉ, sans doute en CI ils doivent exister et avoir aussi un nom, car l'Afrique possède une unité culturelle.
Soyons fière de notre culture et puisons y pour inventer ! La décolonisation c'est cela aussi !!!

6.Posté par tochianla le 24/08/2012 00:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sery bagnon! je paris que tu ne sais même pas de quoi tu parles. Tu ne sais pas ce que c'est que la bravoure. Car si compter sur ces connards de français et ces bengladeshi de l'onuci pour combattre avec des armes lourdes qu'on empêche les autres d'en user ou aller séquestrer tout un village désarmé (Alépé)avec des kalash c'est de la bravoure alors je comprends que djoul c'est djoul il n'y a rien à faire. Mais sachez que le mot d'ordre de soro le vampire d'exterminer le peuple ivoirien ne passera pas car nous ne feront pas comme les Rwandais. Nous, nous allons nous défendre.
Vive la CI et son peuple vaillant et fier. Que Dieu TP bénisse les ivoiriens

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !