Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Situation sécuritaire : 50 mille hommes menacent le régime Ouattara

le Jeudi 13 Juin 2013 à 05:48 | Lu 1272 fois

Ils ne sont pas à leur premier mouvement d’humeur. Révoltés, les ex-combattants de la guerre militaro-politique se font régulièrement entendre.



Situation sécuritaire : 50 mille hommes menacent le régime Ouattara
Plusieurs fois à Bouaké, ces supplétifs des Forces républicaines de Côte d’Ivoire sont descendus dans la rue pour bruyamment manifester contre leur condition de vie qui, selon eux, tarde à s’améliorer. On se rappelle qu’en avril 2013, ces hommes avaient bloqué le corridor sud de la ville de Bouaké, paralysant ainsi l’activité économique et le trafic routier. Ils avaient exigé aux autorités ivoiriennes la somme de 50 millions de Fcfa en guise d’indemnité à leur recasement.

Le lundi 10 juin 2013, ce sont ceux de la ville de Man qui ont battu le pavé, réclamant eux-aussi une enveloppe de plusieurs millions de Fcfa pour se prendre en charge, vu que l’Etat, à leurs yeux, fait des difficultés quant à leur insertion dans l'armée. Pour l’instant, les autorités ivoiriennes arrivent à contenir la colère de ces anciens soldats en les invitant, dès qu’ils donnent de la voix, au dialogue afin de trouver un dénouement qui arrangerait chacune des parties. Mais, jusqu’à quand ces ex-combattants, dont le nombre est estimé à environ 50 mille hommes, à travers les zones Cno (centre, nord, ouest) resteront-ils disposés au dialogue ? Il y a à craindre que, si les promesses à eux faites ne sont pas tenues, la situation dégénère et explose entre les mains du pouvoir.

La menace contre le régime Ouattara est donc réelle. Lui sera-t-il possible de contenir un corps d’armée de 50 mille hommes rebellés contre lui, dans un contexte où les armes légères et de petit calibre circulent à une vitesse inquiétante ? Le danger parait donc permanent d’autant plus que la ‘’ sortie’’ de ces ex-soldats a toujours provoqué des situations désagréables. En effet, nombreux de ces ex-combattant gardent encore, peut-être, des armes par devers eux et peuvent être, pour une raison ou pour autre, s’en servir. Et bien futé qui pourrait évaluer les dégâts que cela pourrait éventuellement causer. Il est vrai qu’en mettant sur pied l’Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réinsertion (Addr), le régime du président Ouattara fait de la question de ces ex-combattants une priorité dans sa gouvernance.

Mais, il est important d’accélérer ce programme d’insertion de ces jeunes qui, en réalité, n’ont plus cette force morale de supporter encore longtemps la galère qu’ils vivent. Surtout qu’ils ont le sentiment que l’Etat, bien qu’ayant les moyens de les sortir de là, ‘’ triche’’ avec eux. Ces anciens bidasses, en effet, ont encore en mémoire la mission dépêchée auprès d’eux par l’état major des armées en mars 2012, afin de les rassurer sur l’engagement du ministère de la Défense, et du gouvernement par ricochet, à se pencher rapidement sur leur situation.

Dans le même mois, à Abidjan, le colonel Bamoro Coulibaly, chef de la division Organisation et ressources humaines (Dorh), rassurait les ex-combattants des trois sites de Yopougon en ces termes : « Le chef d’état-major général des armées me charge de vous exprimer toute sa gratitude et de vous rassurer qu’il s’engage à mener à bien sa mission vaille que vaille. Il considère que son devoir ne sera accompli que lorsque le dernier d’entre vous sera intégré dans le tissu socio-économique ». Ces propos pleins d’assurance et de conviction, tardent à être concrètement traduits en actes et c’est là que la colère des ex-combattants tire toute sa sève.

A.BOUABRE
Soir Info

Jeudi 13 Juin 2013
Vu (s) 1272 fois



1.Posté par Ernest Azigbo le 13/06/2013 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En vérité, en vérité c'est ce qu'il ont semé. Comment comprendre que des gens, pour des raisons "politiques", appellent à l'insubordination, à l'incivisme, au désordre pendant près de 20 ans! Cela ne pouvait donner que ce résultat. Figurez-vous qu'il n'y a plus de feux tricolores à Abobo-gare! Certainement pour les indisciplinés de la Zone. On fume la drogue dans la rue, devant les parents etc. Que dire de la bande aux machettes? Une centaine de volontaire de leur armée qui font une razzia quartier par quartier sans que le CCDO ne bronche. Ah, ce sont les mêmes! Même père même mère?! Ah, OK !!!!!!!!!!!

2.Posté par Yuotam le 13/06/2013 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Watt Rat l’Apatride MOSSI à perdu un de ses GRIOTS hier, en la personne de ce Gros-niquer, pardon Chroniquer BAKARY NIMAGA, de leur torchon qu’il appel journal, « LE PATRIOTE » pour ne pas le nommé, qui passe le plus de son temps à faire des appels a la haine du Rassemblement des Dioula Révoltés «RDR ».

Voici encore un qui ne verra pas la fin du film, Les lecteurs de ''Le Patriote'' ne liront plus « Motus » sous la plume de Bakary Nimaga.

Ils vont tous crever un à un pour avoir Assassiner, Trucider, Génocider, Torturer, Electrocuter, Spolier, par suffocation en plongeant leur tête dans des barriques d’eaux de lagune, les IVOIRIENS.

Ce que les IVOIRIENS préparent à leur NIGOT, qui se fait appeler président par USURPATION de notre fauteuil présidentiel, quelqu’un peut dire à ce clown que le vrai propriétaire de notre fauteuil présidentiel arrive bientôt, pour prendre son dû à cette espèce de Bâtard là.


« Et c'est aux environs de 18 heures que l'auteur de la chronique « Motus » de ''Le Patriote'' a piqué une crise. Ses collègues, accourus à son chevet, ont réussi à le réanimer. Envoyé ensuite dans une clinique à Marcory, Bakary Nimaga est décédé aux environs de 19 heures ».

3.Posté par doriane le 13/06/2013 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
franchement on s'en fout! TChrrrrrrrrrrrr!
signé: doriane, la vraie

4.Posté par LABEL le 13/06/2013 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le crime parfait n'est pas de ce monde. Wattara le rattrapeur ne peut faire mentir ce dicton. Tôt où tard il va récolter ce qu'il a semé : quand on "mélange" le pays pour empêcher un président élu de gouverner dans la paix et que l'on parvient au pouvoir par coup d'état dans des conditions infernales comme cela a été le cas pour ce collabo du colon francais, il faut inéluctablement s'attendre au retour du bâton. tic tac tic tac ... le compte à rebours est en marche contre le régime illégale et illégitime des rattrapeurs....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !