Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Sit-in reporté sine die : le Préfet d'Abidjan refuse la protection de l'Etat à la JFPI

le Jeudi 4 Octobre 2012 à 00:56 | Lu 600 fois



Sit-in reporté sine die : le Préfet d'Abidjan refuse la protection de l'Etat à la JFPI
Snacom – 03/10/12 – 18h30

Le mardi 2 octobre 2012, à 17h00, le Préfet d’Abidjan – s’exprimant au nom du ministre de l’Intérieur – a refusé d’assurer la protection et l’encadrement du ‘Sit-in’ de la Jeunesse du Front Populaire Ivoirien (JFPI), prévu pour se dérouler le jeudi 4 octobre 2012, à la Cathédrale d’Abidjan-Plateau.
Selon le Préfet d’Abidjan, « en raison de la réquisition des forces de l’ordre pour la défense du territoire national, l'Etat de Côte d'Ivoire n'aura pas les moyens physiques et matériels d'encadrer une manifestation de cette nature…je vous recommande donc de sursoir à votre manifestation… ».

C’est le 20 septembre 2012 que le Bureau national de la JFPI a adressé un courrier au ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur l’informant de la tenue de cette manifestation politique publique pour laquelle – comme l’indique la Loi – l’encadrement des forces de l’ordre lui est dû. Depuis cette date, les organisateurs ont eu de nombreuses séances de travail avec des représentants de l’Etat… et le clergé.

A en croire M. Nestor DOUHOURE, Secrétaire National à l’Organisation du bureau exécutif de la JFPI, « jusqu’ici tous nos interlocuteurs se sont montrés ouverts à la tenue de notre manifestation…cette sortie administrative du Préfet d’Abidjan nous surprend… »
Mis devant le fait accompli, le bureau national de la JFPI a immédiatement saisi la Direction du FPI. Celle-ci – en raison de la défection de dernière minute de l’Etat de Côte d’Ivoire a sollicité l’aide de l’ONUCI aux fins d’encadrement et de protection du ‘Sit-in’ du 4 octobre 2012. Diplomatiquement, cette dernière s’est déclarée incompétente.

Dans l’urgence, le président MIAKA Ouretto a désigné le ministre Michel AMANI N’GUESSAN, 3ème Vice-président chargé de la Sécurité pour discuter avec les autorités du ministère de l’Intérieur. L’envoyé spécial n’était pas encore revenu de sa mission quand – par voie de presse – un communiqué émanant de la Préfecture d’Abidjan a annoncé le report sine die du ‘Sit-in’ de la JFPI prévu pour le 4 octobre 2012.

La Direction du FPI en a pris acte et se propose d’animer une conférence de presse sous peu.

Jeudi 4 Octobre 2012
Vu (s) 600 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !