Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Simone Gbagbo ramenée de force à Odienné: Les dessous d’un enlèvement honteux

le Samedi 11 Mai 2013 à 08:26 | Lu 753 fois



Simone Gbagbo ramenée de force à Odienné: Les dessous d’un enlèvement honteux
Mme Simone Gbagbo a été ramenée, manu militari, le mercredi 8 avril, à Odienné. L’épouse du président Laurent Gbagbo, qui venait de subir un examen de fibroscopie à la Pisam, était encore faible, en blouse de malade et sous anesthésie.

Six jours après son transfèrement à la Polyclinique Sainte Anne-Marie (Pisam) d’Abidjan pour des examens médicaux, selon Alassane Dramane Ouattara, Mme Simone Ehivet Gbagbo a été ramenée manu militari, le mercredi 8 avril, à Odienné, nord du pays. Où elle est détenue au secret depuis avril 2011. Selon des sources concordantes, l’épouse du président Laurent Gbagbo était encore dans la blouse de malade et sous anesthésie quand des hommes en armes ont fait irruption dans sa chambre, au 2ème étage de la Pisam, pour l’embarquer à la surprise générale du corps médical des urgences de ladite polyclinique.

De sorte que l’ex-Première dame, qui n’avait pas encore retrouvé ses esprits, a faiblement demandé : «Où vous m’emmenez ? ». Evidemment, elle n’a reçu aucune réponse. Elle a été conduite dans l’ascenseur sur un brancard. A la sortie du bâtiment, se trouvait un véhicule fortement escorté par des hommes en armes qui a aussitôt pris la direction de l’aéroport. C’était aux environs de 13 h sous un soleil de plomb. C’est plus tard à Odienné que la 2ème vice-présidente du Fpi a retrouvé totalement ses esprits. A-t-on appris de sources judiciaires.

Toujours selon nos sources, la direction de la Pisam s’est opposée à ce que Simone Gbagbo soit retirée de leur établissement dans un état d’inconscience, mais le commissaire Kouyaté qui conduisait le contingent venu la transférer aurait rétorqué qu’il avait des ordres à exécuter. Et qu’en dehors de ses patrons, il ne reçoit d’ordre de personne d’autre.

Pourquoi est-on arrivé à une telle situation alors qu’Alassane Ouattara avait soutenu devant la presse à Man que l’épouse du président Gbagbo avait été «transférée à la Pisam pour des examens médicaux» ? Pourquoi, alors qu’elle était en plein examen, est-on venu l’arracher aux médecins pour la ramener manu militari à Odienné ?

Selon des sources crédibles, quand Mme Simone Gbagbo a été transférée à la Pisam, elle a demandé à voir, son fils, Michel Gbagbo qui se trouve, lui aussi, interné à la Pisam depuis un moment. Après plusieurs tractations, elle a été autorisée à le voir. C’est ainsi que celui-ci s’est rendu, le mardi 7 avril, dans la chambre de sa mère pour s’entretenir avec elle.

C’est cette rencontre qui aurait mis le régime Ouattara dans tous ses états. Le lendemain, nous a-t-on dit, les hommes en armes qui gardaient la Pisam ont menacée de la ramener à Odienné. Elle leur aurait fait savoir qu’elle ne retournerait plus à Odienné. En effet, quand Simone Gbagbo a été transférée à la Pisam, ses affaires ont été rangées et devraient lui être ramenées à Abidjan. C’est dire donc qu’elle ne devrait plus retourner à Odienné. Et elle le savait certainement. Elle avait même déjà été annoncée à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Notre correspondant à Odienné soutient même que les populations de la localité ont été surprises d’apprendre que Mme Simone Gbagbo a été ramenée, « en prison », dans leur ville.

Par ailleurs, les mêmes sources indiquent que la rencontre Simone Gbagbo-Michel Gbagbo n’est en réalité qu’un prétexte. La vraie raison est à rechercher du côté de la visite que le Fpi a rendue à Sangaré Abou Drahamane, lundi dernier, à la Maca. Nos sources indiquent que l’engouement que cette visite a suscité chez les militants du Fpi a effrayé le régime Ouattara. De sorte que les tenants du pouvoir se sont dit s’ils envoient aussi Mme Gbagbo à la Maca, ce serait un lieu de pèlerinage pour les militants du parti de Gbagbo. Comme on le voit le régime Ouattara est englué dans la dictature.


Boga Sivori bogasivo@yahoo.fr
Notrevoie

Samedi 11 Mai 2013
Vu (s) 753 fois



1.Posté par zoumana alassane le 11/05/2013 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Question: pourquoi tant de peur de la part de watra. le FPI n'est plus au pouvoir, alors ses militants ne sont plus que de simples instruments inoffensifs. Désolant tout ça

2.Posté par Sily Camara le 11/05/2013 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que vienne le jour du "jugement dernier ". Ouattara, tu vas connaître une fin pire que les Hitler, Pol pot, Pinochet... Tu as introduit dans notre pays plus que la méchanceté: la cruauté, le vampirisme, l'extermination de personnes innocentes sur la base tribale, religieuse.
Le seul régime auquel on peut comparer le tien est celui des Khmers Rouges au Cambodge ( 1975-1979). Le jugement dernier ne sera peut-être pas un coup d'état, comme tu affectionnes. Accomplis un pouvoir à vie. Mais, même mort, tu seras jugé. Tes complices aussi: Assita Ouattara, Rokia Ouattara, Bouréima Ouattara, qui, sachant tout de votre filiation ( ascendance) Burkinabé ont pris le risque de te suivre dans le mensonge, l'imposture. Je n'oublie pas tous ces apatrides, ces miséreux venus de la canicule du désert pour échapper à une mort précoce par "grillade". Pour exprimer leur gratitude aux ivoiriens, ils ont choisi de les exterminer. Quand le monde découvrira que tu n'es pas ivoirien, que tu n'as pas gagné d'élection ici et qu'en plus, tu as entretenu une rébellion qui a fait des milliers de morts pour usurper d'un pouvoir, même mort, tes restes seront flagellés. On te crachera dessus. On te traînera dans la vase.
Ouattara, le monde saura la vérité. Triste sera la fin. Médite.

3.Posté par LABEL le 12/05/2013 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
WALACE
Je me suis rendu compte que mon commentaire sur les prisonniers politiques du WAT-TANAMO (sur le site" ivorian.net ") t'a intéressé au point où tu en as pondu une réplique. Mais saches que je maintiens ce que j'ai dis ; à savoir que les prisonniers politiques du RAT-TRAPPEUR ne constituent pour lui en fait que des otages. Il a voulu ainsi créer la peur et la psychose chez les patriotes pro-Gbagbo qui sont de loin plus nombreux que ses ado-boys et girls, afin de s'assurer de gouverner la Côte d'Ivoire jusqu'en 2015. Car il est conscient qu'il a usurpé ce mandat puisque issu d'un coup d'état orchestré par la France alors dirigée par son copain et témoin de mariage sarkozy. Mais le RAT-TRAPPEUR est conscient qu'il va falloir qu'il libère ces otages avant les échéances électorales de 2015 pour ne pas hypothéquer son éventuelle réélection. En effet son adversaire lors du très probable 2è tour que ces futurs élections vont nécessiter va absolument vouloir attirer l'électorat majoritaire pro-Gbagbo ( d'après les résulats du 1er tour des élections de 2010 : Gbagbo : 38 % , ADO : 32 % , Bédié:: 25 % malgré les fraudes perpétrées par les partisans du RAT-TRAPPEUR dans les 60 % du territoire ivoirien appelé zone CNO). Son adversaire en question n'aura qu'à promettre la libération de tous les otages politiques s'il est élu. Et le travail sera fait proprement sans besoin de fraudes ni de l'intervention d'une quelconque armée extérieure comme cela a été le cas en 2010 pour que l'usurpateur Wat-le-rat aidé par le poltron Bédié vienne au pouvoir dans des conditions apocalyptiques. Et si par malheur l'un des otages arrivait à mourir dans ces prisons du WAT-TANAMO, quelles qu'en soient les circonstances et les raisons, alors ce sera la fin immédiate du mandat usurpé de ce RAT-TRAPPEUR. Raison pour laquelle il s'emprese de les envoyer à la PISAM chaque fois que nécessaire, afin de les maintenir en vie bien que les maltraitant au quotidien dans le but de les affaiblir physiquement et moralement en bon dictateur francmaçon. A bon entendeur, SALUT !

4.Posté par coulibaly sory le 13/05/2013 03:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on s'en fou c'est la trouille qu'ils ont et une manière de tuer la première dame la vraie madame la président ne t'occupe telle que je te connais si tu vois que ça ne t'arrange pas dit leur non qu'ils te mangent Dieu seul sait ce qu'il a affaire .Que le tout Puissant te protège maman

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !