Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Simone Gbagbo de nouveau devant la justice ivoirienne, la CPI prise de court

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Lundi 30 Mai 2016 à 08:05 | Lu 453 fois

Déjà condamnée par la justice de son pays à 20 ans de prison pour "atteinte à la sureté de l'Etat", l'ex-Première dame de Côte d'Ivoire, Simone Gbagbo, va comparaître mardi à Abidjan, dans un nouveau procès court-circuitant la Cour pénale internationale (CPI) qui la réclame.



L'épouse de l'ancien président Laurent Gbagbo actuellement incarcérée à Abidjan est accusée de "crime contre l'humanité", "crime contre les prisonniers de guerre" et "crimes contre les populations civiles", commis lors de la crise postélectorale de 2010-2011, selon les termes de l’ordonnance de renvoi devant les assises d'Abidjan dont l'AFP a obtenu copie.

La crise qui a fait plus de 3.000 morts en cinq mois a été provoquée par le refus de M. Gbagbo de reconnaître la victoire de son rival Alassane Ouattara à la présidentielle de novembre 2010.

Simone Gbagbo, 66 ans, est également poursuivie pour "crimes contre l'humanité" par la CPI. Mais Abidjan refuse son transfèrement à La Haye, affirmant être en mesure d'assurer une justice exemplaire sur le sol ivoirien.

"Ces accusations sont crées de toute pièce pour faire plaisir à une certaine communauté internationale. C'est dommage! Trop c'est trop!", s'est emporté un de ses avocats, Me Mathurin Dirabou, en dénonçant des accusations "fantaisistes" formulées contre sa cliente.

Ténor du barreau ivoirien, Me Dirabou affirme attendre les "éléments de preuves" apportés par ce procès qui verra la participation "de 25 témoins de l'accusation" et devrait durer tout le mois de juin.

- La CPI hors jeu -

Joël N'Guessan, porte-parole du Rassemblement des républicains (RDR), le parti du président Ouattara, assure de son côté que ce deuxième jugement "n'est pas un procès de trop".

"Comment se fait-il que le nom de cette dame est cité dans des affaires de crimes de guerres, etc.., quel rôle a-t-elle a joué auprès de son mari", a demandé M. N'Guessan.

Pour lui, "Mme Gbagbo s'était introduite de façon maladroite dans le milieu de la Défense et de la Sécurité où elle avait une emprise sur les personnes soupçonnées de crimes".

Cheveux grisonnants et rasés court, robe marron, Mme Gbagbo, était apparue le 9 mai à l'ouverture de la session d'assises, quelque peu amaigrie.

Acclamée à son arrivée dans la salle par ses partisans, elle les avait salués de la main en gagnant sa place dans le box. A la fin de l'audience, elle avait même embrassé de nombreux visiteurs, mais refusé de s'exprimer devant la presse.

Ce procès de Mme Gbagbo, une des protagonistes majeures de la crise postélectorale, va s'ouvrir cinq jours après le rejet par la Cour suprême de Côte d'Ivoire de son pourvoi en cassation, rendant ainsi définitive sa condamnation à 20 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’État.

La tenue de ce procès va également prendre de court la CPI. Car le tribunal international qui juge actuellement son époux Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, ex-ministre de la Jeunesse, a toujours réclamé l'ex-première dame, sans succès.

Le président Ouattara a affirmé début février qu'il "n'enverrait plus d'Ivoiriens" à la CPI, estimant que son pays avait désormais une "justice opérationnelle".

"Les infractions pour lesquelles elle est poursuivie à Abidjan sont les mêmes que celles de la CPI. Or le principe de la CPI est ceci: ou vous jugez la personne ou vous nous la remettez", avait expliqué un magistrat de la cour d'appel.

Si les deux camps se sont montrés coupables d'exactions pendant la crise de 2010-2011, aucun responsable pro-Ouattara n'a à ce jour été inquiété, ce qui nourrit les accusations par l'opposition de "justice des vainqueurs".

Afrik53.com : Infos 7J/7
Lundi 30 Mai 2016
Vu (s) 453 fois



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 07:43 Hommage à une Femme Digne d’Afrique

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !