Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Simone Gbagbo Sort de son silence et parle: Voici ce qu’elle a dit avant de quitter Odienné

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Jeudi 4 Décembre 2014 à 09:13 | Lu 2092 fois



Le séjour de l’ex-Première dame, Simone Gbagbo, dans la capitale du Kabadougou (Odienné), a pris fin lundi dernier. Elle a été transférée ce jour-là à Abidjan.

Mettant ainsi fin à une résidence surveillée à Odienné depuis avril 2011, après la chute du pouvoir d’Etat de son époux Laurent Gbagbo. Avant ce transfèrement, qui s’est fait discrètement, en raison des émeutes qui ont secoué la semaine dernière le chef-lieu de région du Kabadougou, elle a livré un message aussi bien aux populations d’Odienné qu’à l’ensemble des Ivoiriens.

Si l’on en croit nos sources, qui ont été les témoins triés sur le volet, du départ d’Odienné de l’ex-dame, elle a d’emblée exprimé sa reconnaissance à la population, l’ancienne équipe municipale conduite par le ministre Diakité Coty, dont la mère lui faisait à manger, et aux agents des forces de l’ordre, notamment le Commandant de brigade de la gendarmerie et les éléments des Forces républicaines (Frci) commis à la garde de sa résidence. Et ce, pour le meilleur traitement dont elle a bénéficié. «Je vous remercie pour l’accueil, la fraternité et la sécurité dont j’ai bénéficié pendant mon séjour, merci à vous tous pour la bonne ambiance qui a prévalue pendant mon séjour.

Au-delà des liens de fraternité, j’ai trouvé ici, des amis. J’ai été traitée en sœur par beaucoup d’entre vous ici ce matin. Je voudrais vous en remercier infiniment. Au-delà de tout, nous sommes des frères et des sœurs. Redevenons ces frères et sœurs dont la politique ne déchire pas les liens de fraternité et d’amitié», a indiqué Simone Gbagbo, toute décontractée. Avant de faire de longues accolades à tous ceux qui étaient dans la résidence pour lui dire au revoir et qui comptent désormais, selon elle-même dans le cercle de ses amis.

Puis d’ajouter, relativement aux émeutes: «Je souhaite que le calme et la paix reviennent à Odienné. Mon appel est qu’il n’y ait plus de marche de protestation ni de casse des services publics», a-t-elle suggéré pour exhorter les Odiénnéka et partant les Ivoiriens sur toute l’étendue du territoire national à tourner le dos à la violence. Après ce message qui ému l’assistance restreinte, toute souriante, à en croire notre source, elle a pris place à bord d’un véhicule blanc de type 4×4 en direction de l’aéroport d’Odienné, à destination d’Abidjan.

Le député Konaté Ibrahim décrypte le message de Simone Gbagbo

Un des trois civils à avoir assisté au transfèrement à Abidjan de Mme Gbagbo, l’honorable Konaté Ibrahim, député d’Odienné commune, se prononce sur le message livré depuis la capitale du Kabadougou par Simone Gbagbo. «Je dois vous dire que Mme Gbagbo était heureuse de me voir. Elle m’a même surpris en m’appelant ‘’collègue’’, suscitant ainsi des rires parmi ceux qui l’avaient accompagnée à l’aéroport. J’y ai perçu une note fraternelle, une touche d’amitié et de sympathie.

Ici à Odienné, nous nous sommes inscrits dans le processus de réconciliation nationale pour que tous les enfants de Côte d’Ivoire se parlent et conduisent ensemble le pays à l’Emergence. Tout pas posé dans cette dynamique nous réjouit. C’est ainsi que j’apprécie le message que Simone Gbagbo a livré à l’aéroport, lundi dernier. Nous sommes tous Ivoiriens et chaque Ivoirien œuvre pour l’intérêt de la Côte d’Ivoire. Je pense que chacun joue son rôle pour la paix, pour le rassemblement, pour la cohésion. Et chacun doit jouer son rôle.

Et en partant d’Odienné où elle a été bien traitée, d’ailleurs elle-même l’a dit, elle laisse à Odienné et à la Côte d’Ivoire un message d’apaisement. Vous savez, notre pays a connu des moments difficiles. Une page sombre de son histoire a été tournée. Nous voulons que la Côte d’Ivoire reste debout. Chacun doit pouvoir jouer son rôle pour que cette page triste reste derrière nous. Et Simone Gbagbo nous montre avec ce message qu’elle est dans cet esprit, dans cette dynamique. Nous ne pouvons que l’en féliciter et l’encourager dans cette voie citoyenne».

Traoré Tié, envoyé spécial Odienné

linfodrome.com

Afrik53.com : Infos 7J/7
Jeudi 4 Décembre 2014
Vu (s) 2092 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !