Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Séri Gouagnon, chargé des droits et libertés au Fpi : Nous ne sommes pas surpris par cette décision

le Mercredi 26 Septembre 2012 à 08:21 | Lu 576 fois



Séri Gouagnon, chargé des droits et libertés au Fpi : Nous ne sommes pas surpris par cette décision
La libération par la justice ghanéenne de l’ex-ministre Justin Koné Katinan est naturellement accueillie avec soulagement par le Front populaire ivoirien (Fpi). Formation politique dont est issu le porte-parole du Président Laurent Gbagbo.



Le chargé des droits et des libertés au Fpi, Séri Gouagnon, a exprimé hier ce sentiment en ces termes : «Nous ne sommes pas surpris par cette décision.

Parce que d’entrée de jeu, le Ghana a affiché une position de droit, une position légaliste. L’issue de cette affaire nous paraît donc normale. Nous retenons qu’en plus de la leçon de démocratie, le Ghana fait une leçon de l’application des normes juridiques. Lorsqu’on applique le droit, les décisions ne sont pas guidées par l’émotion. Le Ghana peut tirer l’Afrique vers le haut, car ce pays a compris qu’il n’était pas bien indiqué d’extrader Koné Katinan vers la Côte d’Ivoire pour les faits qu’on lui reproche.

Un ministre ne peut pas braquer une banque. L’argent, en question, a servi à payer les salaires des fonctionnaires ivoiriens et le gouvernement Ouattara ne l’a pas reversé. Il n’y avait donc pas objet à extradition. Nous sommes heureux et saluons le Ghana et sa justice».

Mercredi 26 Septembre 2012
Vu (s) 576 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 26/09/2012 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Laissez ceux qui se masturbent l'esprit pour dire " gnin gnin gnin...c'est pas encore fini...patati patata...". J'ai déjà dit que cette affaire est finie et bien finie. Celui qui veut me prendre à défaut est respectueusement prié de dire si les motivations de la décision du juge Ghanéen ne n'ont pas abordé la question de la non extradition d'un refugié au regard des normes supra nationales et constitutionnelles applicables au Ghana ? Le reste ? Un " avocat des dirigeants du Fpi...." ..." Un ange du Fpi disait, dit et dira que la mise en liberté n'équivaut pas à l'innocence..." et gnin gnin gnin... n'est que de vaines tentatives de pansement de leur conscience pour accuser le coup en douceur. Mais le coup est très très costaud. De quels détournements parlent Ouattara ? 300 milliards de francs pris à la BCEAO ? Gny. nin.porte. koi ? Gny.NIN. refuse de porter le mensonge et la mort imminente de Dramane. Tant que Dramane n'a pas dit pourquoi il avait brandit des atteintes à la sûreté de l'Etat contre LIDA qui venait tout juste d'être à la UNE du quoitidien " LE NOUVEAU COURRIER" et qu'au finish, après l'avoir fait extrader de façon spectaculaire et dans le non droit, grâce un fils coupable de parricide pour recevoir un minuscule Togo, en géo-pavé, en héritage, et que les togolais s'activent actuellement à réhabiter avec détermination, ces pseudo atteintes à la sûreté de l'Etat n'ont-ils pas prestement cédé leur place aux tous faits délits économiques, avec une justice nauséabonde, poubelle, corrompue, incapable d'appliquer les règles de l'art. Une justice mibable dirigée de mains criminelles par un ancien loubard, demi lettré. Oui, le Ghana est devant. Il ne peut se rendre complice des cruautés d'un burkinabè en mal de compétences pour gérer un pays qu'il a traqué pendant plusieurs decennies. Oui, une leçons de démocratie vient d'être proprement administrée au fils du natif de Sindou. Pour le reste, les enfants s''amusent. Tant que Ouattara n'aura pas reversé leurs salaires des mois de décembre 2010, janvier, février et mars 2011 aux fonctionnaires ivoiriens, son disque est rayé. Si KATINAN a " volé" l'argent de la Côte d'Ivoire, que Ouattara sache une fois pour toute que c'est l'argent de son pays, de ses parents Taguana, senoufo, koya, gouro, bété, agni... Ce n'est pas l'argent du boukano-Fazo , d'après Houphouët-Boigny. Que Dramane aille alors se foutre....Katinan...Katinan...Katinan..Katinan...Pur ivoirien. Pur cursus primaire ivoirien. Pur cursus secondaire ivoirien. Pur cursus universitaire d'Abidjan ivoirien. Pure ENA d'Abidjan. Purs promotionnaires de tout ce parcours ivoiriens. Pur village Arrikokaha ivoirien. Pure nationalité ivoirienne. Pur papa Koné ivoirien. Pure maman ivoirienne non trockable contre une mère burkinabè. Pure naissance ivoirienne en 1965 à Arrikokaha. Bravo la nationalité ivoirienne recherchée au moyen de kalaach. Oh honte à Dramane. Tu ne réussiras jamais à souiller la réputation de ce digne fils du pays. Aie seulement le moral Dramane, on arrive. J'y crois..

2.Posté par Hermann N'da le 26/09/2012 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Entièrement d'accord avec toi cher Patriote TCHEDJOUGOU. Cette affaire est bel et bien terminée. La prochaine audience, si audience il y a, ne sera plus qu'une simple formalité de confirmation de la libération totale du Ministre KONE KATINAN JUSTIN que je salue avec déférence. C'est un véritable camouflet pour les tortionnaires étrangers parvenus au "pouvoir " par la guerre.
Pourquoi c'est subitement un avocat pro GBAGBO qui devient leur conseil juridique? bla bla bla. Rien que du vent.

HO HONTE

COMMUNIQUE
La galaxie patriotique réclame les commentaires du Patriote TOCHIANLA

SALUT A STAICY LE "jaloux" (rires)

3.Posté par Blanche le 27/09/2012 00:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci les gars bien dit.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !