Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Sécurité et defense : Les dozo, un os dans la gorge du pouvoir

le Vendredi 27 Septembre 2013 à 08:24 | Lu 791 fois

Le pouvoir en place doit être bien embarrassé. Aujourd'hui, il fait face à la menace des dozo, chasseurs traditionnels, qui n'apprécient pas le ton du discours du ministre de la Défense, Paul Koffi Koffi à leur endroit.



Sécurité et defense : Les dozo, un os dans la gorge du pouvoir
En effet, face à la recrudescence des attaques, notamment dans la région de Yamoussoukro, la capitale politique de Côte d'Ivoire, attaques attribuées aux dozo, le ministre Koffi Koffi a cru bon de monter au créneau pour interpeller ceux-ci. A Toumodi où il était le mardi 23 septembre 2013, il a mis en garde tous ceux qui tirent sur les forces de sécurité, en l'occurrence les dozo : « il y a des gens qui se promènent en armes et qui les utilisent contre les forces légales. Nous ne sommes pas dans la jungle, à l'ère des animaux. Nous n'allons plus accepter et tolérer cela. Nous ne voulons plus avoir en face, des dozo ». Ces propos du ministre de la Défense traduisent le ras-le-bol des autorités ivoiriennes face aux comportements des chasseurs traditionnels.

Mais en même temps, ces comportements mettent mal à l'aise le pouvoir qui a bénéficié du soutien important de ces chasseurs traditionnels qui sont réputés pour avoir des pouvoirs surnaturels. Ils ont, en effet, combattu pendant la crise post-électorale, aux côtés des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), contre les forces restées fidèles à l'ancien président, Laurent Gbagbo. On leur attribue même la victoire sur les forces libériennes à Yopougon, après l'arrestation du prédécesseur du président Ouattara. On les voit également jouer le rôle d'agents de sécurité dans certaines localités et se distinguer par des arrestations de bandits de grand chemin, là où quelquefois les forces régulières n'y parviennent pas.

Bref, ces dozo, dont la présence est décriée par une partie de la population, participent, pour ainsi dire, à la sécurisation du territoire national. Seulement voilà ! Depuis quelque temps, il leur est reproché d'en faire un peu trop. Trop même ! En tirant sur les forces de l'ordre, ils se retournent contre l’État, donc contre celui qui l'incarne, Alassane Ouattara. Que faire ? Faut-il les chasser, au risque de les avoir comme ennemis ? Faut-il négocier avec eux et être perçu comme complice des actes délictueux dont-ils se rendent coupables ? Voici le dilemme dans lequel se trouve l’État. Apparemment, les autorités ivoiriennes veulent opter pour la première solution, c'est-à-dire chasser les chasseurs traditionnels. Or, le faisant, il n'ignore pas les conséquences.

En effet, impatients d'être pris en compte par les différents programmes de réinsertion, des ex-combattants, ayant pourtant combattu aux côtés des FRCI pendant la crise post-électorale, se sont érigés, pour certains, en coupeurs de route, menaçant chaque jour la vie des usagers des routes ivoiriennes. Alors qu'il tente de trouver une solution à ce fléau, l’État ne peut prendre le risque de se mettre les dozo à dozos sur son dos.

D'ailleurs, voyant le tsunami qui se prépare contre eux, les chasseurs traditionnels ont réagi aux propos du ministre de la Défense. « (…) Cependant, je voudrais rappeler que le ministre est allé un peu trop vite en ce qui concerne notre éventuel retour à la vie civile. Parce que des gens qui ont fait la guerre, on ne les chasse pas comme ça. (…) Je pense que nous savons que nous sommes des chasseurs, mais il faut pouvoir les amadouer un peu, surtout que les dozo ont un statut. La question de sécurité n'est pas seulement théorique, mais pratique et même au-delà.

Les dozo ont fait leurs preuves dans ce sens », a réagi Diabaté Lamoussa, de la confrérie des dozo de Côte d'Ivoire (CODOCI). Message on ne peut plus clair en direction du pouvoir, qui voit ces dozo devenir ainsi un os dans sa gorge. Il urge pour l’État de trouver la solution idoine pour éviter un clash avec ces chasseurs traditionnels qui pourraient constituer une menace.


Y.DOUMBIA
Source : L"Inter

Vendredi 27 Septembre 2013
Vu (s) 791 fois



1.Posté par Sily Camara le 29/09/2013 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui sème le vent récolte la tempête. Qui aime cracher en l'air doit s'attendre à recevoir des gouttes de salive dans le visage. Ouattara et ses "Dozo", ce sont les deux faces de la même médaille. La violence et le vampirisme faits hommes, faits Ouattara-dozo. Mais rira bien qui rira le dernier.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !