Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Scandale à l’aéroport international FHB de Port-Bouët: Comment le protocole d’Etat Dame Touré Kadidiatou fait la pluie et le beau temps

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Lundi 4 Avril 2016 à 07:54 | Lu 1153 fois

Depuis sa prise de fonction à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny de Port-Bouët (Abidjan), Dame Touré Kadidiatou n’a pas bonne presse. Dans la première partie de ce dossier, nous vous proposons comment elle fait la pluie et le beau temps en sa qualité de protocole d’Etat.



Avant toute chose, nous prenons l’opinion publique internationale et nationale, le Président de la République, le ministère de l’Intérieur et le Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire à témoin en raison des éventuelles menaces qui ont déjà commencé dès l’annonce de l’article sur les réseaux sociaux et qui pourraient être intentées en notre endroit.

Par ailleurs, au nom de la liberté d’expression, liberté sacrée, notre journal numérique www.lepointsur.com refuse de rester indifférent face aux informations sur les dysfonctionnements et abus au sein de la gouvernance du pays. Surtout lorsque des pseudos-fonctionnaires croient être propriétaires des fonctions publiques qu’ils occupent. Quand il y a abus avéré des fonctions publiques de la part de leurs titulaires, nous ne reculerons devant aucune menace, même au détriment de nos vies. Car, nous sommes sujets à des menaces de mort, et cela, parce que nous voulons informer nos lecteurs et l’opinion publique. Au regard des menaces reçues sur la base de l’annonce faite sur le sujet, à travers les réseaux sociaux, nous sommes convaincus de la véracité de la » bombe » que nous tenons entre nos mains.

Les faits

Il s’agit de Mme Kadidiatou Touré, fonctionnaire (?) haut fonctionnaire(?) contractuelle (?) en service au protocole d’Etat au ministère des Affaires Etrangères. Dans un passé récent, confondue et coincée par des témoignages accablants sur un acte de malversation et d’abus de pouvoir, cette dame n’aurait, au dire de nos sources, pas hésité à attenter à l’intégrité morale et même sacrilège, physique de ceux qui ont eu le courage de la dénoncer. Elle prétendrait être protégée par le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara et son épouse Dominique Ouattara, au motif qu’elle serait dans leur intimité et leur servirait souvent le café. De son premier nom Kadidiatou Touré, devenue Kady Evelyne Touré, pour des raisons de nationalité française et aujourd’hui Mme Nezy Kady pour des raisons économiques. En effet, son actuel époux, M. Nezi a été l’un des tout-puissants Directeurs Généraux, sous le pouvoir Gbagbo Laurent, de la filière Café-Cacao, après l’arrestation de Tapé Doh, Angéline Kili et les autres barons de cette filière.

Nous avons recueilli de nombreux témoignages sur l’ attitude d’arrogance, de suffisance et de mépris affichés, à l’égard des autres, collaborateurs et voyageurs, de la part de cette femme dont la moralité reste à vérifier. En effet, en 2007, revenue fraîchement de la France où Dame Kadidiatou Touré n’était que caissière ou vendeuse dans un magasin de vêtements dans les environs du Boulevard HAUSSMANN, près de la galerie LAFAYETTE, à Paris, cette protégée de M. Anaky Kobenan, président du parti politique Mouvement des Forces d’Avenir( MFA ), fut recommandée par ce dernier, on ne sait sur quelle base, ni avec quels diplômes, au cabinet de Mme Hamza Fatoumata, épouse Bamba, alors ministre de la Réinsertion dans Gouvernement conduit en son temps par le premier ministre Guillaume Kigbafory Soro. Elle infiltre et entre à ce cabinet comme chargée de mission. Mme Kadidiatou Touré se serait brouillée d’avec la ministre Hamza Fatoumata Bamba pour se retrouver au cabinet du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, feu Mr Désiré Tagro Assegnini.

Voyant le pouvoir Gbagbo Laurent agonisant, lors de la crise postélectorale, elle prend ses jambes à son coup pour se réfugier à l’hôtel du Golf. Opportunisme oblige, elle bascule où le soleil se lève. Evidemment, vers le nouveau pouvoir que dirige de main de maître le Président Alassane Ouattara. Qu’à cela ne tienne ! Seulement, ce qu’il faut savoir concernant sa nomination ( ?) c’est que le parcours normal pour arriver au protocole d’Etat indique qu’il faut être diplomate de carrière, ou être nommé de façon discrétionnaire par le Président de la République.

Or, tel n’est pas le cas, puisque quand nous l’avons approchée, Dame Touré Kadidiatou a reconnu n’avoir pas suivi le parcours normal puisqu’en attente, selon elle, « d’une nomination officielle ». Toute l’intrigue et tout le questionnement sur cette dame sont là. Concernant son cursus scolaire, ses promotionnaires et son entourage immédiat affirment qu’à son départ de la Côte d’Ivoire, il y a de cela plus de vingt (20) ans passés, elle n’avait, pour les uns, que le niveau Cours moyen 2ème année (Cm2) et pour les autres, le niveau 5ème. Ces informations ont été recueillies à la Cité du Port où son père exerçait comme agent.

Interrogée sur son niveau scolaire, Dame Kady exhibe un diplôme de baccalauréat qu’elle aurait obtenu selon elle à l’Académie professionnelle de Paris. A la demande d’une copie de ce diplôme, pour authentification, Mme Touré Khady, épouse Nezy oppose un refus catégorique. « Vous vouliez voir mon diplôme, je vous l’ai montré. Ça s’arrête-là », rétorque-t-elle.

Pour éclairer l’opinion et nous assurer de la véracité et de la réalité de ce baccalauréat, nous contactons l’Académie professionnelle de Paris en France.

L’Académie professionnelle de Paris nous répond que pour une question de droit à la protection de la vie privée, elle ne peut pas nous fournir des informations relatives à une personne qui y aurait fait des études, sauf délégation et décharge personnelle de celle-ci. Cependant, l’Académie professionnelle nous précise qu’un Baccalauréat professionnel obéit à des spécialités précises. Il s’agit entre autres, de la coiffure, la pâtisserie, la couture, l’esthétique, la mécanique, etc… Or, le diplôme exhibé dont elle nous a refusé la copie ne porte aucune mention en termes de spécialité. D’où, le problème d’authenticité du diplôme que Mme Touré Khady nous a présenté.

En définitive, nous concluons sur ce point que ce Baccalauréat dont elle se vante le mérite doit être l’objet d’investigations plus pointues par les services des Affaires Etrangères, point d’attache de Mme Touré Kady. Car, leur réputation et leur honorabilité sont mises en jeu. Nous savons que certains ont été intégrés dans ce corps sans être bardés de diplômes mais, de par leur humilité et leur soif d’apprendre, ils se sont imposé positivement dans le milieu, ont appris en restant caché et y sont respectés, à ce jour.

Concernant Dame Touré Khady, il y a lieu de savoir ce qui explique alors son ascension fulgurante dans les plus hautes sphères de l’Etat au point d’occuper un poste de prestige, un poste de haut niveau comme la responsable du protocole d’Etat de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny de Port-Bouët (Abidjan) qu’elle n’est pas en réalité mais, qu’elle est dans les faits et dans la pratique quotidienne. Certains disent qu’elle se targue d’avoir rendu service à l’Etat lors de son séjour à l’hôtel du Golf. Ce qui l’aurait propulsé à un tel poste qui exige pourtant, compétences, discrétion, rigueur, respect de son prochain, modestie et humilité.

Sur la question, d’autres s’interrogent : prétendre être dans l’intimité du couple présidentiel, sans aucune qualification de diplomate, constitue-t-il un laissez-passer pour accéder aux hautes fonctions de l’Etat de Côte d’Ivoire ? Si oui, alors nous comprenons pourquoi cette Dame Khady Touré est parvenue au poste de « responsable » du service protocole d’Etat de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny. Pourquoi elle est devenue toute puissante, trop puissante au point ou elle fait passer qui elle veut, refusant à qui elle veut, avec souvent des valises et bagages dont les contenus ne sont jamais connus, comme nous l’ont démontré différentes sources à l’aéroport. Elle y fait la pluie et le beau temps, interdisant même souvent le salon ministériel à des diplomates ainsi qu’à des membres du service du protocole d’Etat, formés pour la cause.

Elle écrase tout sur son passage. Et personne, même ses supérieurs hiérarchiques n’osent pas la ramener à l’ordre parce qu’ayant peur qu’elle les fasse relever de leur fonction, à cause de ses dénonciations calomnieuses à la Présidence de la République. Ce fut les cas pour certains fonctionnaires de la police en service au salon ministériel et des agents du protocole d’Etat, dont nous taisons les noms pour des raisons de sécurité. Elle est devenue intouchable et vole au-dessus des lois. Ce genre d’attitude et de comportement ne fait-il pas partie des raisons qui freinent la certification de l’aéroport ?

En conséquence, le salon ministériel de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny se serait transformé en haut lieu d’illégalité par des passe-droits, des amitiés personnelles qui contournent les voies de passages légales, autorisées au public, pour se servir et intimider certains fonctionnaires qui ne demandent qu’à faire leur travail, à être de loyaux serviteurs de l’Etat de Côte d’Ivoire. On nous rétorquera que ce ne sont que des affirmations, des allégations non démontrées. Un tour à l’aéroport et un sondage sur la personne de Dame Khady Touré et vous serez situé. Si, vous voulez servir ce pays, ce peuple, faites-y un tour et menez vos investigations. Comme souvent aux urgences des hôpitaux, les trafics d’influence, la corruption, les manifestes et flagrantes violations des règles de la loi n’y manquent pas.

Nous constatons que le salon ministériel est utilisé pour accorder des faveurs à des amis personnels, à des relations pour servir de transactions de devises pour des personnes qui veulent faire sortir de grosses sommes d’argent hors du pays sans être inquiétés par le Fisc ou par la douane, et souvent monnayant espèce sonnante et trébuchante, parce que le salon ministériel n’est pas dirigé dans les règles de l’art mais, plutôt dans les règles du bon vouloir d’un non sachant.

Aux Etats-Unis ou en Europe, si vous faites cela, qui que vous soyez, vous perdrez vos titres, vos fonctions, les privilèges liés à ces fonctions et vous allez vous expliquer devant les juges et magistrats qui sont implacables en la matière. Pour notre part, le pouvoir Alassane Ouattara se veut un pouvoir de ‘’méritocratie’’, de respect de la loi pour tous, par tous, de hauteur, de grandeur et de compétence. A Daoukro, lors de sa visite mémorable, elle a reçu publiquement les félicitations du Président de la République, SEM Alassane Ouattara pour « le travail bien fait à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny ».

Pourtant, le président Alassane Ouattara, lors de son investiture le 21 mai 2011, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la Paix, à Yamoussoukro a recommandé à chaque citoyenne et à chaque citoyen, « humilité et modestie » dans l’exercice de cette parcelle de pouvoir que le peuple lui a confiée. Comment comprendre que cette dame ait pris le protocole d’Etat de cet aéroport Félix Houphouët-Boigny en otage, en y régnant en dehors de toute règle de la diplomatie, n’ayant aucun égard, aucun respect pour des invités de marque, pour des hauts responsables de ce même protocole d’Etat?

Pourtant, la diplomatie est la vitrine, le miroir de la Côte d’Ivoire à l’étranger. Dame Khady Touré ne fait que multiplier les incidents parce que ne maîtrisant aucunement les règles de l’art protocolaire. Les questions que nous nous posons sont les suivantes : Qui induit à ce point le Président de la République en erreur au point de féliciter celle dont le comportement et l’attitude au travail est décriée par ses proches? Les services du Président prennent-ils la peine de faire des enquêtes de moralité avant de permettre à certaines personnes d’atteindre son carré direct ?

Serges Mignon

A lire très bientôt dans la deuxième partie:

– Le vrai visage de cette dame

– Comment certaines autorités ne se sont pas laissé-faire.

– Tout sur son trafic d’influence dans un camp de gendarmerie

Dès l’annonce de ce dossier sur les réseaux sociaux, ceux qui ont décidé d’accompagner le Président Alassane Ouattara pour que la Côte d’Ivoire soit émergente en 2020, n’ont cessé de nous joindre pour nous donner des compléments d’informations. Tous ceux qui auraient des informations peuvent nous joindre aux différents contacts suivants: 59 33 96 07/47 73 34 46 /57 06 69 80. C’est ensemble que nous pourront construire cette Côte d’Ivoire dans la vérité.

Dossier à suivre…

Source : Cliquez ici

Afrik53.com : Infos 7J/7
Lundi 4 Avril 2016
Vu (s) 1153 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Novembre 2016 - 09:09 Bannissons en nous la peur et le fanatisme !

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !