L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Scandale / Santé: 90% des malades du SIDA ivoiriens dépendent de l'aide extérieure (Onusida)

le Mardi 28 Février 2012 à 11:47 | Lu 926 fois



Michel Sidibé, directeur excécutif de l'Onusida.
Michel Sidibé, directeur excécutif de l'Onusida.
Le 28 février 2012 par IVOIREBUSINESS – Assistons-nous à un effondrement du système de santé en Côte d’Ivoire ?
Ça en a tout l’air. Les chiffres parlent d’eux-mêmes et font froid

dans le dos. Surtout quand il s’agit de ceux concernant le SIDA.

Selon Michel Sidibé, directeur exécutif de l’OnuSida lundi à Abidjan où il effectue une visite, la quasi-totalité des personnes malades du VIH/sida en Côte d'Ivoire sous traitement antirétroviral (ARV) sont dépendantes de l'aide extérieure. Et le taux de séroprévalence en Côte d'Ivoire s'élève à 3,4,%, soit 450.000 personnes infectées dans ce pays, l'un des plus touchés par la pandémie en Afrique de l'ouest.

Autrement dit, on assiste à un effondrement du système de santé ivoirien, et particulièrement de la politique du gouvernement en matière de prise en charge des malades du SIDA.
Pour Michel Sidibé, cette dépendance à l’aide extérieure est trop forte et néfaste. Un recadrage est nécessaire dans l’urgence, dira le haut fonctionnaire onusien.

Notons que le directeur de l’Onusida est en visite en Côte d’Ivoire depuis 72 heures et a été reçu lundi par le chef de l’Etat Alassane Ouattara. L'Onusida veut donc encourager le gouvernement ivoirien "à renforcer l'appropriation nationale de la réponse, notamment la prise en charge des malades dans le budget de l'Etat".

M. Sidibé a également plaidé pour "la mise en place de financements innovants qui viendraient s'ajouter à l'aide publique au développement afin d'appuyer les stratégies nationales" de lutte.

De son côté, le ministre ivoirien de la Santé et de la lutte contre le Sida, Thérèse Yoman a insisté sur la nécessité de la "production locale des ARV" (anti-rétroviraux) pour réduire cette dépendance.
Nous y reviendrons.

Serge Touré

Mardi 28 Février 2012
Vu (s) 926 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Communiqué | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements | Les syndicats / Grève











Les Articles les plus lus

String : une cause de mycose ?

0 Commentaire - 17/10/2016 - Afrik53.com : Infos 7J/7

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !

loading...