Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Santé Publique: 120 malades mentaux graves dans les rues d'Abidjan

le Vendredi 22 Mars 2013 à 09:07 | Lu 473 fois



Santé Publique: 120 malades mentaux graves dans les rues d'Abidjan
Santé Publique: 120 malades mentaux graves dans les rues d'Abidjan

Le manque de médicaments et la nourriture de mauvaise qualité constituent les difficultés auxquelles est confronté l’hôpital psychiatrique

Environ 120 malades mentaux dont les cas sont extrêmement prononcés, ont été identifiés dans le district d’Abidjan par les services de l’hôpital psychiatrique de Bingerville. Ce chiffre en hausse ces derniers jours est dû à la grave crise post-électorale qu’a connue la Côte d’Ivoire. « Nous recevons par jour en moyenne 100 malades mentaux ». Ces informations ont été livrées au cours d’un entretien accordé à fratmat.info ce 18 mars par le directeur de l’hôpital psychiatrique de Bingerville, Bady Kouangoua Bertin.

Pour lui, le malade mental constitue un réel problème de sécurité publique parce que pouvant réagir violemment. Bady Kouangoua rassure que ces malades mentaux dont les cas sont graves et déjà identifiés, peuvent être rattrapés et soignés si sa structure dispose de moyens adéquats.

C’est pourquoi, il invite les autorités ivoiriennes à instituer un cadre de collaboration entre le groupement des sapeurs-pompiers militaires (Gspm) et sa structure. « Que l’État dote les sapeurs-pompiers en carburant pour rattraper ces malades mentaux, puis les transférer à nos services où 15 médecins compétents sont disposés à les soigner », relève-t-il.

Le directeur de l’hôpital psychiatrique promet s’impliquer afin de réaliser, d’une part, aux côtés des autorités ivoiriennes, la promesse « 2013, année de santé en Côte d’Ivoire » et d’autre part, contribuer à faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020. L’hôpital psychiatrique s’est récemment doté de 200 matelas.

Le manque de médicaments et la nourriture de mauvaise qualité constituent les difficultés auxquelles est confronté l’hôpital psychiatrique. « Le budget pour les médicaments est de 10 millions de francs cfa. Pour la nourriture, il est passé de 60 millions de francs cfa en 2009 à 35 millions de francs cfa en 2012. Notre budget de fonctionnement était de 125 millions de francs cfa en 2012.

Pour cette année, il passe à 85 millions de francs cfa. C’est insuffisant », estime Bady Kouangoua. L’hôpital psychiatrique de Bingerville a été créé en 1962. Il est la seule structure étatique qui s’occupe des malades mentaux.



SOURCE :
Frat Mat

Vendredi 22 Mars 2013
Vu (s) 473 fois



1.Posté par Fatim le 22/03/2013 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
121 MALADES MENTAUX GRAVES..........s il vous plat! Vous avez oublie le boucher de Sindou alias drame man Bouche tordue.

2.Posté par Yuotam le 22/03/2013 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ FATIM merci moi je dirais 123 malades mentaux, tu oublie de rajouter le petit gros alias SORO ce génocidaire des gamins d'IVOIRIENS, et la pute JUIVE de Mossi DRAME des éburnéens, cette salope qui jurée de liquidées 100 000 IVOIRIENS pour que son clown d'apatride BURKINABAIS puisse poser son cul merdeux sur notre fauteuil présidentiel

Les dingues en libertés ce n’est pas toujours ceux qu’ont voit entrain de se prendre la tête pendant, un choc émotionnel, les 3 là, c’est de la folie douce, quelqu’un qui refuse le recomptage des voix, qui aurait évité la mort d’innocentes personnes et même d’éviter ces fous d’exister pour avoir subit un choc émotionnel du a la crise provoquer par ce trio infernal.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !