Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Révolution Permanente : Syrie : savoir rêver la défaite, quand la victoire sera aussi une défaite !

le Mercredi 4 Septembre 2013 à 19:38 | Lu 1653 fois



Révolution Permanente : Syrie : savoir rêver la défaite, quand la victoire sera aussi une défaite !
Ils nous l’ont dit. Les oiseaux de malheur, dans la peau d’Experts et autres spécialistes de la Syrie. Ces espions spécialisés dans le lavage soft de cerveaux en jouant le rôle du gentil géostratège et analyste occidental.

C’est donc ça ? Le message pour laver les cerveaux et faire peur au peuple syrien ?

La Syrie est innocente. Elle subit une injustice de la part des puissances occidentales. Mais, les Etats-Unis frapperont, à coup sûr – [même si cela n’est pas si sûr qu’on nous le prédit]-. Les frappes américaines désarticuleront l’appareil d’Etat syrien, Israël y ajoutera son grain de sel, pour que la fête soit belle. L’Iran pourra mettre Israël en état de guerre. Mais cela ne suffira pas. La Syrie sera vaincue et la coalition du mal triomphera de nouveau dans une Syrie "démocratiquement" détruite.

Alors, rêvons la défaite.

L’appareil d’Etat syrien a été désarticulé, et il s’est effondré. Des milliers de civils sont massacrés par les Américains et leurs alliés voyous comme terroristes. Nous sommes à « Ground Zero ». Il ne reste plus rien de la Syrie qui fasse penser à la Syrie que l’on a connue.

Le Président Bachar Al-Assad en est-il sorti vivant ? A-t-il été assassiné par les Américains et leurs alliés criminels ? Avec lui et son peuple, l’Iran fait-elle figure de vaincue au pied d’Israël ?

Si ce scénario surréaliste venait, par enchantement, à devenir une réalité, ils auront alors leur Syrie rêvée : un amas de gravas, des milliers de corps de civils en putréfaction, les richesses nationales abandonnées entres les mains de pillards, les chrétiens survivants exécutés aux coins des rues, bref, le chaos parfait dans un univers où règneront des pestiférés occidentaux et arabes terroristes de tous les poils.

Mais le surréalisme est hors du champ du réalisme. Donc nous rêvons la défaite dans l’autre sens. Dans le sens du réalisme syrien.

Les attaques américaines et françaises ont peut-être bel et bien eues lieu. La Syrie a réagi, et face à une coalition de criminels aussi dangereux les uns que les autres, elle a su capitaliser ses soutiens régionaux et le front de guerre s’est stabilisé.

Que faire ?

Premièrement, le Président Al-Assad doit tirer les leçons d’une simple expérience que nous avons connue en Côte d’Ivoire.

Le 19 septembre 2002, les anciens gardes du corps d’Alassane Dramane Ouattara attaquent la Côte d’Ivoire, notamment la Capitale économique Abidjan en plusieurs points stratégiques. Ils sont appuyés de Chefs de guerre libériens et siéraléonais, encadrés et équipés par la France via le Burkina Faso qui fournit pour la cause, un ensemble de militaires de carrière.

Notre vaillante armée, avec un rôle déterminant de la Gendarmerie Nationale appuyée par les policiers de la Compagnie républicaine de Sécurité (CRS) et de la Brigade Anti-émeute (BAE) réagissent, repoussent les rebelles vers le centre du pays et stabilisent la ligne de front.

A partir du Burkina Faso, plusieurs renforts en mercenaires, en armements et en instructeurs français vont débarquer dans la zone aux mains des rebelles, pendant que la France, commanditaire de cette attaque, impose par la fourberie, un cessez-le-feu au Gouvernement de Laurent GBAGBO pour avoir le temps de restructurer l’appareil de guerre des rebelles et mercenaires burkinabè. Je vous épargne les autres détails afin d’en venir à la leçon à tirer de cette situation qui a connu son apothéose en avril 2011 sous le fallacieux prétexte d’une crise post électorale.

L’erreur que la Côte d’Ivoire a commise dans sa situation de guerre de 2002 à 2011 et même à ce jour, est que le Burkina Faso, base arrière et territoire d’accueil, de formation et de recrutement des mercenaires qui tuent les Ivoiriens est resté en paix. La solution qui nous aurait apporté le salut était toute simple. Nous aurions dû oser déclarer la guerre au Burkina Faso qui était et demeure pour la Côte d’Ivoire, ce que le Qatar et l’Arabie-Saoudite, sont aujourd’hui pour la Syrie : les vrais protagonistes de la guerre.

Autre chose que le Président Al-Assad doit comprendre, c’est qu’on ne sort jamais véritablement vainqueur d’une guerre de destruction dont les combats se déroulent sur votre seul territoire national pendant que les terres des ennemis sont paisibles. Que l’ennemi batte en retraite après une inversion des rapports de force ou qu’il se fasse battre réellement et prenne la fuite en laissant armes et munitions, le champ de ruine qu’il laisse est toujours le territoire sur lequel les combats ont eu lieu, c’est-à-dire, votre territoire national.

En cela, le salut du peuple Syrien et de ses alliés comme l’Iran, demeure dans une déclaration de guerre à tous les vrais ennemis de la Syrie. Il faut donc oser attaquer celui qui attaque réellement. Si une telle décision courageuse n’est pas prise, la Syrie ne pourra jamais s’en sortir. Elle sera détruite. Lentement mais sûrement et même brutalement.

Mieux encore, le Président Al-Assad doit comprendre qu’une guerre de type terroriste est pour un Etat, ce que sont les vers dans une pomme. A beau vouloir extraire avec précaution les vers en évitant une solution radicale, on aboutit toujours au même résultat : la pomme ne s’en sortira jamais saine ; elle finira en lambeaux, et au bout du compte, on se rendra compte qu’on aura perdu du précieux temps pour rien. C’est dire que dès qu’une pomme est infestée de vers, il faut rêver une autre pomme, si l’on veut se donner des chances d’avoir avec soi, pour l’avenir, des pommes saines.

Dans l’état actuel de la Syrie, seule une Syrie Nouvelle offre des opportunités pour l’avenir. Il faut donc écraser la pomme syrienne et avec elle, les vers qui l’ont infestés. C’est pourquoi une guerre totale, avec les moyens appropriés s’impose dans les zones infestées par les terroristes. Les attaques militaires chirurgicales ont tout l’air d’efforts pour sauver une pomme infestée de vers. Il faut donc demander aux civils de quitter impérativement ces zones et ensuite les raser entièrement pour les reconstruire demain.

Dans les écoles de guerre françaises, c’est cette approche radicale pour éradiquer les infiltrations terroristes en situation de guerre asymétrique, qui est enseignée. Les stratèges militaires français parlent alors de « vider la rivière et les poissons meurent seuls». C’est donc cette technique qui a été utilisée en Libye. Les civils ont été contraints par un bombardement aveugle de fuir les lieux. Ainsi, ils ne peuvent plus servir de boucliers aux combattants proches du Colonel Kadhafi. Dès que les combattants restes seuls au milieu des gravas, le nettoyage des zones devient une parties de plaisir avec des moyens aériens lourds et une force de ratissage légère pour dénicher et achever les survivants.

Le Président Al-Assad doit le savoir. La guerre gentille n’existe pas. Surtout quand l’ennemi t’assiège dans ta maison et la soumet à la destruction pendant que ses propres enfants jouent et dansent en paix. Chez lui. Avec le butin de guerre qu’il collecte chez toi.

La guerre, on la fait ou on ne la fait pas. Cela a toujours été un point de désaccord entre nous autres et certains théoriciens de l’opium de la démocratie en Côte d’Ivoire. Ils croient qu’on sauve son peuple du péril en jouant les enfants de cœur. Non. La guerre gentille n’existe pas.

Cela est un conseil de guerre au Peuple syrien et à son Président.

A Très Bientôt.
Hassane Magued
La Révolution Permanente

Mercredi 4 Septembre 2013
Vu (s) 1653 fois



1.Posté par Hermann N'da le 04/09/2013 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est juste, Combattant de la Liberté , Hassane Magued . Il faut toujours attaquer et combattre le mal la ou il se trouve, la ou il prend naissance avant de développer ses tentacules, c'est-a-dire, à la racine et ce, de façon systématique et sans état d'âme.

Dans le cas contraire, on finit par être la première victime de sa propre légèreté . Le parallèle entre la situation de la Syrie et celle vécue en CI entre le 19 septembre 2002 et le 11 avril 2011 est, on ne peut plus, pertinent .

On pourra nous traiter de va-t-en-guerre et que sais-je encore. Pourtant, la réalité est implacable : en période de guerre, si tu n'elimines pas ton ennemi, tu n'as aucune garantie que lui, en fera autant.

Il faut également réussir à transporter la guerre d'où elle vient, sur le territoire du vrai ennemi afin de l'identifier et de le démasquer aux yeux de tous mais également pour que lui aussi, paie, sur son propre territoire, le prix de la destruction qu'il adore tant.

C'est cela la leçon...la vraie.

Merci encore HM. La lutte continue !

2.Posté par doriane le 04/09/2013 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à Hassane Magued et à la révolution permanente! Nous avons lu entre les lignes guerriers! Semer le chaos , massacrer, piller dans une nation tandis que les peuples de ce bloc occidental décadent jouissent de la vie! voilà le véritable crime; ils détruisent les autres et projettent économiquement, socialement, scientifiquement des lendemains meilleurs chez eux! Hummmmm! Des vers pourraient se retrouver dans leurs fruits aussi, et chez eux!
A la guerre comme à la guerre! quand on fait la guerre avec un titan, il faut trouver son talon d'achille! La France et ses alliés terroristes américains ont des centrales nucléaires n'est-ce pas? Hummm!
Coucou CEMA Hermann N'da!
Signé: doriane, la vraie

3.Posté par Osdansgorge le 04/09/2013 22:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coucou à tous les combattants! Nous parlons encore à Assad, les leaders occidentaux ne reculent jamais tant que leur vie et celles de leurs familles ne sont pas en danger. Ils se fichent pas mal de la vie leur peuples c''est pourquoi il faut que Assad, l''Iran et alliés mettent les Élysées ou hollande et alliés en danger, mettre en danger leurs interêts partout dans le monde. Il faut leurs faire perdre assez de pognon car tant qu''il ne perdent pas ils continueront. Les Ivoiriens n''étaient pas prêts à mourir et pour finir ils sont par milliers, que les syriens choisissent la mort présente plutôt que celle de l''avenir. Une question: quelle arme au monde peut faire peur à quelqu''un qui est prêt à mourir? L''arme fait toujours peur à qui a peur du tombeau. Il n''est interdit de rentrer dans le tombeau, pensez-y!

4.Posté par LaRédemption le 05/09/2013 02:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La meilleure façon de se défendre c'est d'attaquer le premier surtout lorsque tu sens que la réaction du provocateur est imminente. Comme il s'y attend le moins, alors il s'évertuera à se réorganiser et du coup, tu prends de l'avance puisque ta confiance en toi se décuple. Grand Guerrier HM, ton message est clair. Al-Assad, tu es averti. De ta posture dépendra la santé et la stabilité du reste du monde. Ce monstre à trois grosses têtes (usa-france-angletaire) et toutes ses tentacules (qatar-arabie saoudite- burkina-etc.) doivent connaître leur déclin pour le bonheur de l'humanité. Si cela doit passer par la Syrie alors qu'il en soit ainsi pour la gloire du Seigneur. Salut à toute la RP et que Dieu nous garde.

5.Posté par Grace le 05/09/2013 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
coucou!!! j'espère que tout le monde va bien biens je suis debordé je vous lit souvent mais je laisse pas de commentaire si non que on est ensemble mon bébé fais un coucou a Hermann N'da slt les guerrières
laissez les ils mettent toujours le desordre chez les autre autres ils auront comme partage cet desordre sa ne peut pas continuer comme un peuple tranquille se trouve dans une telle situation. mais il ya un Dieu qui ne dort pas et tout fini par se payer ici bas .
que Dieu benisse toute la revolution permanente avec a sa tête Hassane Magued .

6.Posté par souscek le 05/09/2013 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore une fois, H M est dans le vrai ! Tant que les chiens occidentaux pourront "frapper" qui ils veulent sans "réponse appropriée" sur leurs territoires, ils continueront ! Cela nous indique le sens de la "défense de notre territoire", l'idée que même avant le développement il faut d'abord le "D" de défense ! SORTONS DE LA NAIVETE ECLESIATIQUE, LES OCCIDENTAUX SONT DES PREDATEURS, COMME DES TIQUES, ILS NE VIVENT QUE DU SANG SUSCE SUR LES VACHES A LAIT QU'ILS CROIENT QUE NOUS SOMMES § Pour le reste et notamment sur le burkina tout est dit par H M et par vos commentaires ! MERCI A VOUS, FIERS DE VOUS §

7.Posté par KONSEDISELAVERITE le 05/09/2013 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ministre Charles Rodel Dosso: Septembre 2013 : enfin la fin !!!???
Publié le septembre 5, 2013 1


Ministre Charles Rodel Dosso
Ministre Charles Rodel Dosso
Démarrée le 17 juin 2013, l’opération ‘’osons pour sauver notre patrie‘’ poursuit son cours et tend allègrement vers son terme prévu pour ce mois de septembre 2013. Qu’il me soit permis de remercier ces hommes et femmes qui y ont cru par la foi, qui y participent activement et concourent à son succès. Jésus Christ notre Seigneur ne dit-il pas en Jean 20-29 : «…Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru ! ». Toutefois, pour ceux qui ont choisi de marcher par la vue et non la foi malgré les implications spirituelles avérées du conflit, la bonne nouvelle les concerne aussi. L’Éternel des armées reste fidèle à sa parole en dépit de nos incrédulités. A cet effet, Paul déclare en Romain 3-3 : « Eh quoi ! Si quelques-uns n’ont pas cru, leur incrédulité anéantira-t-elle la fidélité de Dieu ? ».
Pour rappel, cette opération d’affichage est un simple acte prophétique visant exclusivement deux objectifs. Primo, prévenir le peuple ivoire de l’avènement imminent dans notre nation du fils de l’homme, Jésus Christ en vue d’en prendre le contrôle et mettre fin à nos souffrances. Secundo, déterminer chaque ivoirien à se lever spontanément afin d’arracher sa liberté au signal divin. Un signal fort et soudain. Mieux que les prémices actuelles qui ne font que ployer l’ennemi, ce signal marquera sa fin. Il exaltera la gloire de l’Éternel. Le commun des mortels y verra la marque du Christ. Il suscitera pleurs, désolation et tristesse des uns puis joie, bonheur et réjouissances des autres.
A ce signal divin, l’Ivoirien devra comprendre que tout est accompli !!! Que nos ennemis nous ont été livrés !!! La victoire gracieusement acquise !!! Aussi, devrions-nous nous lever comme un seul homme afin de manifester physiquement la victoire qui aura déjà été acquise dans le spirituel.
Par conséquent, ledit signal devra surtout être un stimulant parfait à l’union spontanée des enfants de la Côte d’Ivoire en dehors de nos clivages factices, qu’ils soient politiques, religieux ou ethniques. A ce signal, du nord au sud, de l’est à l’ouest en passant par le centre, les enfants de la Côte d’Ivoire devront s’unir pour la sauver. Les ivoiriens de tout bord politique (PDCI ; FPI ; UDPCI ; MFA ; PIT ; RDR ; Forces Nouvelles, ex-rébellion armée ;…) devrons nous donner la main afin de reconquérir notre dignité bafouée, mettre fin à l’assujettissement de notre nation au Burkina Faso et arracher notre indépendance véritable aux puissances impérialistes.
Ainsi, depuis le 17 juin dernier les ivoiriens annoncent-ils avec plaisir et détermination l’entrée triomphale de Jésus Christ dans la nation ivoire qu’Il s’est choisie. Ce, pour en prendre possession. Le mois de septembre 2013 marque le terme de notre mission. Mission délicate mais ô combien exaltante ! A l’approche de la fin de celle-ci, nos prières au Père Céleste doivent être encore plus intenses. Rappelant au Maître de Tout l’Univers que nous avons fini la part qu’Il nous a confiée: L’annoncer simplement avec joie et assurance !!! Et observons si Dieu est incapable de répondre par le feu 1 roi (1-40). Septembre 2013, enfin la fin de notre mission !!! Septembre 2013, enfin la fin de nos souffrances ??? Dans tous les cas, Dieu est fidèle. Certainement, le compte à rebours a commencé !!! Le chronomètre ouvert !!! Les jours comptés !!! Les heures, les minutes et secondes deviennent précieuses !!! Les choses annoncées entrent dans leur accomplissement !!!
Par la foi, notre servitude est à son terme pourvu qu’on accepte tous l’ultime sacrifice. Au jour choisi, la spontanéité populaire salvatrice doit être un acquis. C’est à ce prix que nous chanterons très bientôt l’hymne à notre victoire. Informer notre prochain devient un devoir partagé. Pour les derniers temps, soyons tous des véhicules utiles afin que nul ne l’ignore. Pas de doute !!!
La victoire à l’horizon est juste une grâce de Dieu. Dans l’union des cœurs et d’action, gardons les yeux rivés rien que sur Lui seul. Il demeure fidèle. Il accomplit toujours sa parole en son temps. On l’a patiemment attendu et espéré. Enfin, le voici venu !!! Ensemble écrivons le terme heureux de la crise ivoirienne !!! Union, foi, courage nos leitmotivs

.
Que l’Éternel Dieu nous bénisse !!! Que le son fils Jésus Christ nous assiste !!!
Fait le 01-09-2013

8.Posté par KONSEDISELAVERITE le 05/09/2013 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Interview exclusive de Pasteur Gammi

Le Pasteur Gammi est connu dans la résistance particulièrement à l'ouest où il s'est illustré par la prise de la ville de Logoualé le 28 février 2005 en chassant les Forces dites Nouvelles. Il a mené des combats féroces contre les éléments de Amadé Ouremi . Ces derniers qui ont eu leur salut grâce à l'intervention et à la protection des armées de la LICORNE et de l'onuci, coalisées. Aujourd'hui il vit en exil


Nouvelle Côte d'Ivoire : Comment vous allez ici en exil ?

Pasteur Gammi : J'ai un moral très fort, je vis bien dans une situation acceptable. Bien que l'environnement soit difficile.

NCI : Que pensez-vous de la libération des responsables du FPI et de la visite de Soro à Gagnoa ?

Pasteur Gammi : Alassane a mouillé comme on le dit en Cote d'Ivoire. Il est pris entre le marteau et l'enclume et il panique...Ses maîtres ont constaté qu'il a échoué malgré tous les moyens et les spécialistes mis à sa disposition. Il n'est pas arrivé à se faire aimer par les Ivoiriens, il n'est pas arrivé à détruire le FPI, un objectif qu'il devait atteindre pour soumettre ces femmes et hommes.

NCI : Pasteur qu'est-ce qui vous fait dire cela ?

Pasteur Gammi : Comment quelqu'un tu arrives au pouvoir sous les bombes de Sarkozy, tu tues des milliers d'ivoiriens, tu les emprisonnes par milliers, tu occupes leurs biens, maisons, tu fermes les comptes, tu contrains des milliers en exil lançant des hommes à leur poursuite, tu corromps beaucoup de chefs d'états malgré cela ils sont là …Toujours forts, toujours résistants. La libération de nos camarades est une injonction des maîtres d'Alassane …Il aurait voulu le faire après la visite de Soro à Guillaume pour faire croire que ce sont des accords avec les notabilités, faire croire que ce ce sont les parents de gagnoa, les parents de Laurent Gbagbo qui demandent ce pardon tant attendu. Ces maîtres se rendent compte que sans le FPI le pays ne peut avancer. Ils sont aujourd'hui convaincus qu'Alassane ne maîtrise pas la Côte d'Ivoire, il est nul…

NVCI : Un mot sur l'actualité

Pasteur Gammi : Je résume en quatre points. La mort du PDCI, la libération du Ministre Katinan, la victoire de John Mahama et enfin la Syrie.

Nous qui analysons l'actualité et qui connaissons le PDCI depuis près de 40 ans ne sommes pas surpris par ce qui arrive à ce parti. Le vrai PDCI a été dirigé comme le fait Bédié. La vénération du chef, la décision du chef, même Félix Houphouet en a fait pareil. Pourquoi Déni Kobenan est-il sorti pour créer le RDR ? C'est bien la règle. Les Djédjé Mady et autres ont été ceux qui ont hué Deni Kobénan, ils ne récoltent que ce qu'ils ont semé. Ils parlent de loi, de règles. N'est-ce pas eux les soutiens sans faille à Alassane qui a violé les textes de la Côte d'Ivoire et qui bombardait la Côte d'Ivoire ? N'est-ce pas ces gens qui n'ont nullement réagi lorsque les Ivoiriens étaient massacrés, égorgés, violés ? Ce n'est que le début de leur souffrance, un groupe divisé contre lui-même va à sa propre chute, ils subissent la colère de Dieu qui est en marche. Ils doivent se repentir pour mériter le pardon de Dieu.

La libération de Katinan

La libération du Ministre Katinan est en prélude de ce qui vient bientôt à la Haye…Le Ministre Katinan était de prime abord dans la vérité c'est pour cela que justice lui a été rendu, ensuite il est choisi par l'oint de Dieu pour porter le véritable message de la Côte d'Ivoire dans le monde donc aussi protection divine. Pensez-vous que Dieu choisit au hasard. La Nouvelle Côte d'Ivoire est née, bel et bien née et ceux que Dieu s'est choisis il a la main sur eux. Que chacun s'examine réellement pour voir s'il est dans le combat ou joue-t-il à l'hypocrisie ?

Aussi à travers cette libération le pouvoir Alassane est nu. Il n'a aucune preuve. Ce qui veut dire que tous ces Ivoiriens qui sont dans les geôles le sont inutilement. Alassane a peur, ses maîtres ont peur que les Ivoiriens parlent pour témoigner. Ils ont peur que les Ivoiriens mettent à nu leur complot en Côte d'Ivoire : massacres, viols, vols, braquages, occupation des terres, bradage de la nationalité ivoirienne etc. Et pourtant cela se fera !

La Victoire De John Mahama

Cette victoire pour les hommes spirituels était prévisible… Addo Kuffor a attaqué Laurent Gbagbo. Il s'est allié à l'axe du mal qui doit chuter cette année. Et ce qui m'a le plus touché c'est l'attente des résultats de leur Conseil Constitutionnel … Je me demande pourquoi Nana Ado Kuffor qui est un soutien inconditionnel d'Alassane Dramane Ouattara n'a pas pris les armes pour attaquer son pays ? En vérité l'on ne détruit que ce qui ne nous coûte rien. Il est Ghanéen, il n'a pas un autre pays il préfère le préserver. Alors qu'en Côte d'Ivoire ce n'est pas le cas. Alassane n'a aucune attache dans le pays, il brade même la nationalité.

La situation en Syrie

2013 est l'année de la chute de toutes les mauvaises œuvres diaboliques. La Nouvelle année c'est à dire 2014 est l'année de la renaissance, d'un nouvel ordre mondial qui sera plus spirituel. C'est pour cela qu'il ne faut pas être surpris de la chute du monde occidental qui a commencé avec le procès de Laurent Gbagbo et va se terminer en Syrie. C'est clair regardez ce qui vient en Syrie, le monde occidental sera honni, désavoué. Même la libération de la Côte d'Ivoire dépend de ce qui vient en Syrie. La France qui est déjà faible va tellement s'affaiblir qu'elle ne pourra plus contrôler ce qu'elle appelle ses colonies. Ces occidentaux sont endurcis comme le pharaon dans la Bible ils vont s'engloutir dans la mer.

NVCI : Un message aux Ivoiriens

Les Ivoiriens ont souffert et continuent de souffrir. Les Ivoiriens sont au bout du labyrinthe qu'ils persévèrent, la terre promise, la Nouvelle Côte d'Ivoire, c'est pour bientôt et tout œil la verra. Aussi ceux qui ont été collaborateurs du Président Laurent Gbagbo qui ont été trempés dans sa chute se repentent dès maintenant. Ils seront frappés s'ils ne le font pas. Les voies de Dieu sont justice et vérité. Que certains ne croient pas, parce qu'ils sont en exil ils sont élus de Dieu c'est archifaux. Ils sont millionnaires, ils sont repliés sur eux, n'assistent personne. La rébellion sera frappée c'est inévitable mais parmi nous d'autres seront frappés. Ce qui vient est déjà accompli dans le ciel nous n'attendons que la réalisation physique.

http://nouvellecotedivoire.com/Interview%20-%20gammi.html

9.Posté par KONSEDISELAVERITE le 05/09/2013 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vaillant peuple digne de Côte d'Ivoire en exil à travers le monde. Que Dieu te bénisse.

Nous avons l'honneur de nous adresser à vous en ce jour au nom de l'Eternel Dieu, Seigneur de l'univers, pour vous parler de la libération très prochaine de la Côte d'ivoire, du retour du Président GBAGBO et de la descente de notre SEIGNEUR JESUS dans notre pays, mais aussi des dispositions à prendre individuellement pour mériter la nouvelle Côte d'Ivoire.
Bénis soit celui qui nous croit et qui prend ce message à cœur. Bénis soit celui qui ne nous croit pas. Chaque chose en son temps. De toutes les manières, le temps arrive où face à la réalité des évènements que nous annonçons, il n'aura que le choix de s'incliner.

D'ailleurs nous aussi, nous avons eu de la réticence à nous convaincre que DIEU dans son immensité incommensurable puisse s'adresser à nous, nous qui n'avons rien d'un homme de DIEU dans le sens classique de l'expression. En fait, nous ne sommes pas un chef religieux. Nous sommes plutôt un citoyen ordinaire, artiste de surcroit. Mais l'Eternel a persisté en nous faisant savoir qu'Il est l'Absolu, qu'Il se suffit à Lui-même et que tout ce qu'Il fait, Il ne le fait que pour son plaisir et par amour. C'est pourquoi, Il dispose de ses créatures comme Il lui plaît. Qu'Il donne à qui Il veut, comme Il veut ou qu'Il soit.
D'ailleurs, peut-on vraiment oser se soustraire aux ordres du Seigneur ?
Nous voici donc porte-voix du Seigneur. Que sa volonté soit faite dans nos cœurs et au plus haut des cieux.
Samedi 27 Janvier 2007 fut le point de départ de cette existence extraordinaire que nous menons à présent, et que nous voulons partager avec vous. Depuis ce jour, en effet, où l'Eternel nous a fait la grâce de s'adresser à nous pour la première fois, Il n'a cessé de nous maintenir dans son intimité à travers visions et paroles vives proférées.
C'est ainsi que, par exemple, nous élevant en esprit, Il nous a fait voire cette coulée de larves incandescentes dégoulinant depuis le Nord de la Côte d'Ivoire jusqu'à la mer embrasant tout sur son passage. Ensuite nous avons vu, s'élevant au-dessus de la mer, un cyclone d'une immensité incommensurable. Ce phénomène a commencé a nettoyer la poussière et la cendre laissées par la larve, depuis le SUD jusqu'au NORD de la Côte d'Ivoire et même au-delà du pays, dans l'extrême NORD.
Comprenons les symboles. L'allégorie de la coulée de larve symbolise la descente des forces rebelles du nord vers le sud. Ce cyclone symbolisant cette guerre qui libèrera la Côte d'Ivoire. Et dont nous parlerons bientôt.
Nous avions aussi été témoin de l'enlèvement du PRESIDENT GBAGBO, puis de sa restauration et de son rayonnement sur la planète terre suite à cette restauration. En effet, Le Président GBAGBO dirigera encore longtemps ce pays la Côte d'Ivoire et, de ce fait, deviendra une référence mondiale sur le plan politique.
Ensuite, Le Seigneur nous a montré le corps dans lequel Il a choisi de s'incarner sur terre pour sa deuxième manifestation physique. Peuple digne de Côte d'Ivoire, il s'agit belle et bien d'un ivoirien que nous nous ferons non seulement l'honneur de vous faire découvrir plus loin à travers cette adresse, mais aussi nous prendrons le temps de rentrer dans les détails de son avènement ; cet évènement en préparation dans le monde divin et qui va bouleverser toute la planète terre en l'an 2014.
Il y a tant de choses qui nous sont révélées depuis...Mais, nous étions tenu au silence jusqu'au jour convenu. Nous avions pour mission première d'accompagner ce corps élu dans sa transformation. Et quel corps ?
Dites-moi frères, que reste-il d'un corps mort depuis 4 ans ? En effet, le corps que nous devrions suivre était mort depuis l'an 2003. Pourtant, Dieu le maintenait sur pied malgré son état de délabrement. Et il fallait que nous travaillions avec lui à l'an 2007. Heureusement, quand Dieu vous commet à une œuvre, Il vous en donne les moyens spirituels et physiques. Il nous a donc disposés à pouvoir supporter cette présence. Et puis, rassurez-vous, pour un homme normal qui n'a pas l'œil spirituel, ce corps se présentait comme tout autre homme, puisqu'on le voyait marcher, manger et prendre plaisir à la vie. C'est cela le mystère du Créateur. Nous y reviendrons.
Nous devrions donc travailler avec ce corps dans le silence, quoique nous fussions un sachant eu égard aux évènements à venir dans le pays. Croyez-nous, cela n'a pas été une sinécure que d'être conscient du danger et de n'être pas à même d'informer nos frères. C'est pourquoi, nous ne pouvions contenir notre joie chaque fois qu'un Oint de DIEU annonçait certaines des paroles qui étaient enfouies en nous.
Peuple digne, à cette étape de notre adresse, nous vous demanderions la permission de rendre hommage à tous ces prophètes Oints que l'Eternel a utilisé et qui, en dépit des railleries et des menaces, ont porté sa parole à l'oreille du peuple afin qu'il demeure dans l'espoir et la détermination. Aujourd'hui, nous savons que ces hommes sont remplis de joie. Car non seulement ils savent leur part de bonheur que leur Créateur leur réserve auprès de Lui, mais ils savent aussi que le temps de la libération promise par Notre Seigneur s'est accompli en esprit et que sa manifestation physique n'est plus qu'une question de mois désormais. AMEN.
Chers frères et sœurs exilés Ivoiriens de par le monde, aujourd'hui, la première partie de notre mission est terminée. Le corps est prêt.
Voici donc désormais une voix que vous entendrez régulièrement. Car pouvoir nous a été donné d'annoncer mais aussi de mettre en garde pour que vous puissiez vous ressaisir car nous hommes et femmes de Côte d'Ivoire, avons une responsabilité historique et spirituelle auprès des autres peuples de la terre. Nous sommes le peuple élu et c'est justement pour cela que la rigueur de l'Eternel pèsera davantage sur nous plus que les autres.
Nous vous invitons donc à suivre avec attention ces lignes qui suivent.
Notre première annonce en ce jour concerne LE PRESIDENT GBAGBO.
Aujourd'hui, l'Eternel nous permet de vous annoncer sa libération. Cette libération s'est déjà accomplie sur le plan spirituel c'est pourquoi vous le verrez bientôt. Ce n'est plus qu'une question de mois. Il revient reprendre le travail là où on l'avait contraint à le laisser.
En effet, en esprit, ceux qui avaient ouvert la parenthèse de sang en 1999 sont venus avec à leur tête une épaule très étoilée, la refermer à la fin de l'année 2013.Et cette parenthèse s'est fermée par le jeu de la symétrie à la même période que celle de son ouverture.
Qu'elle bataille terrible ce fut ? Elle fut si terrible que son écho vibrera encore dans les oreilles des Ivoiriens sur trois générations.
Je vous en donne un petit aperçu tel que déroulé dans le spirituel.
Voici que, le ciel est couvert de libellules et de sauterelles cracheuses de feu. Elles s'acharnent. On ne voit plus le ciel qui est couvert de cendre, de poussière et de fumée. Il n'y a plus de place au sol pour poser ne serait-ce qu'un pas. Un fleuve de sang y coule. L'ennemi est coriace. Il a des tonnes de poudre à brûler dans ses libellules et ses sauterelles. Les redoutables guêpes amies, venues aider à la libération de la Terre Sainte, ne se laissent pas non plus impressionner outre mesure. Leurs piqûres sont dévastatrices.
Soudain, une détonation d'une puissance jamais entendue : la poudrière qui servait de repère aux sauterelles et libellules de l'envahisseur vient d'exploser. Pauvre cité balnéaire qui porte le nom du port d'un certain BOUET. La voici emportée par les secousses. Séchez vos larmes frères habitants de ce lieu. C'est cela le prix de la liberté. Il l'a dit : "on ne sort pas d'une guerre comme d'un dîner gala."
Puis, nous voici de retour sur la zone où on dit que tout est plat au sommet : une autre déflagration intenable fait trembler l'atmosphère. Cette fois-ci l'antre du corrupteur, l'antre où se concevaient tous les plans diaboliques pour maintenir nos peuples dans la misère vient de sauter ! Voyez ses éclats qui volent dans le ciel accompagnés de son oriflamme décoratrice. Cette oriflamme ornée de trois bandes dont la dernière a la couleur du sang des peuples que le corrupteur avait l'habitude de verser, mais dans lequel il s'est noyé aujourd'hui.
On ne se bat pas contre Dieu. Le corrupteur est humilié pour toujours. Peuple digne, voici ta victoire. Cette fois-ci, elle ne t'est pas octroyée, mais tu l'as remportée au prix de ta foi et de ta détermination. Et te voici fier, bombant ta poitrine de victoire à la face du monde.
Nous avons essayé de vous narrer un bout de la vision de ce combat de libération, pour que vous ayez une idée de la manière dont certains instruments symboliques de la domination seront neutralisés. Mais ce qui va se passer en Côte d'Ivoire dans le physique, tenez-vous bien, ne s'est jamais vu dans le monde. Les massacres du RWANDA, du CAMBODGE ou du VIETNAM croyez-nous n'étaient qu'un jeu d'enfant. Aucun espace du pays ne sera épargné. Seule notre repentance nous sauvera. L'Eternel procède ainsi pour nettoyer son trône. Car ce pays est Sa Patrie. Nous comprendrons un peu plus loin de quoi il s'agit. Mais pour l'heure continuons de parler de notre liberté retrouvée
Oui, nous avons la victoire. Mais voici le décor : Tout est sens dessus dessous. Du gravât, de la ferraille. Mais toujours ce fleuve de sang qui coule à travers monts et vaux et qui décolore la lagune. Un des bras de ce fleuve dégouline des suppôts de l'imposture d'une pâle copie qui se prenait pour l'originale. Un autre bras coule des veines d'une cupidité qui voulait posséder de force ce qui ne lui était pas dû. Car Dieu, dans son amour éternel, donne à chaque enfant sa part. Et celui qui laisse la sienne et va inquiéter son frère perd même ce qui lui était dû.
À reconstruire. Tout est à reconstruire .Nous voici rassemblant pierre contre pierre dans l'allégresse car chaque morceau de ces pierres nous appartient désormais en propre et nous les baptisons des noms de nos valeureux ancêtres dont on voulait nous faire douter.
Et nous voilà euphoriques, coulant le mortier pour refonder la citadelle lumineuse que sera la nouvelle Côte d'Ivoire.
En esprit voyez, comme beaux sont les jours de la renaissance. Beaux avec les Ivoiriens nouveaux. Nous disons bien : les Ivoiriens nouveaux !
Alors question : Sommes-nous sûr d'être des Ivoiriens nouveaux à l'heure ou sonnera l'appel pour cette reconstruction ?
Avons-nous la conviction d'être au nombre des élus pour cette tâche prophétique ?


Chers frères exilés cette question est fondamentale dans la mesure où elle nous mène à l'interpellation que nous avons mission de faire à votre endroit en ce jour.
Oui en effet, dans quel état d'esprit rentrons-nous dans la nouvelle Côte d'Ivoire ? Avons-nous compris le message de cet exil que le Seigneur nous a fait vivre ? Avons-nous pu nous assoir face à nous-même et méditer sur nos actes passés pour situer notre part de responsabilité dans le naufrage dont le pays a été victime sous notre gouvernance et dont l'Eternel dans sa mansuétude nous sauve ?
Nous qui hier : Ministre, DG, responsable de parti, Leader de jeunesse, cadre de l'administration ou simple quidam.
Nous qui hier, avons détourné le pain destiné à l'orphelin pour construire notre château. Nous qui hier, avons méprisé la veuve pour faire plaisir à la maîtresse. Nous qui hier, avons laissé le handicapé en pleur pour contenter notre neveu. Nous qui hier, avons laissé le retraité à son sort pour nous offrir des vacances de luxe avec son dû. Nous qui hier, avons fait condamner le petit laveur de voiture pour avoir égratigné notre joyau de voiture. Nous qui hier, avions érigé l'esprit de tromperie en moyen d'action. Nous qui hier,…
Nous qui aujourd'hui, ne pouvant supporter les affres de l'exil, nous laissons tenter par l'argent venant de l'outre-tombe et acceptons de livrer honteusement notre frère dont nous jalousons la valeur.
Avons-nous vraiment fait notre mea-culpa pour espérer rentrer dans la Côte d'Ivoire refondé ? Avons-nous les mains propres ? Aurions-nous pu passer l'épreuve de vérité sans faillir comme vient de le réussir le Président GBAGBO?
Nous voyons certains, lancer des œillades critiques à l'endroit de l'actuel pouvoir. Frères, sachez que si l'Eternel a laissé prospérer ces gens pour un temps, c'est pour que, par un jeu de rétroviseur vous puissiez vous rendre compte à travers les actes, de l'hideux visage du comportement de certains parmi vous quand vous étiez assis dans ces mêmes fauteuils. Frères, ne nous perdons donc pas dans des envolées lyriques inutiles. Mettons plutôt à profit le peu de temps qui nous reste en exil pour poser un acte méritoire qui bénéficiera à la nouvelle Nation : LA REPENTANCE.
Et puis, pourquoi jugez-vous ceux que Dieu a déjà jugés et condamnés ? Il est écrit ; " ne jugez pas si vous ne voulez pas être jugés ". La Côte d'Ivoire nouvelle attend de vous d'être des hommes nouveaux. C'est cela l'essentiel. Le temps presse. Nous vous disons : repentez-vous, repentons-nous maintenant que cela est encore possible.
Dieu dans son amour maternel et sa puissance paternelle, vous accorde une seconde chance. Ce à quoi ces autres n'auront pas droit. Croyez-vous qu'ils ne sont pas eux aussi les enfants de Dieu ? Personne n'est né sur cette terre à l'insu de Créateur.
Ou alors pensez-vous que vous êtes meilleurs qu'eux ? Si vous avez cru cela ne serait-ce qu'un seul moment détrompez-vous. Car, même la prouesse que vous croyez avoir réussie et pour laquelle vous ne pouvez vous contenir de ferté, en réalité c'est Dieu qui l'a faite. Il fait et défait. Il vous rehausse comme il vous rabaisse. Il est l'Absolu. L'apprenti gbaka d'hier n'est-il pas officier de l'armé aujourd'hui, alors que les vaillants soldats fabriqués dans des écoles prestigieuses croupissent dans les geôles s'ils ne sont pas en exil ? Les puissants ministres d'antan ne sont-ils pas en exil ou en prison tandis que les chefs rebelles d'hier se font acclamer sur les tapis rouges à travers le monde ? Dieu est le maître des contrastes et des contradictions. C'est pourquoi tout genou doit fléchir pour cette repentance.
Regardons notre Président GBAGBO, il a accepté l'humiliation. Et comme le CHRIST, il a porté sur lui le poids de tous nos péchés. Aurions-nous pu faire de même pour lui ? Dieu connaît son cœur, c'est pour cela qu'Il a sa main sur lui. Par conséquent, que quiconque refuse de se défaire de ses mauvais attachements ne soit pas surpris de se voir à l'écart. Que nul ne se sente indispensable. Car GBAGBO tient son pouvoir de Dieu. L'Eternel l'a choisi et établit sur la Côte d'Ivoire. Les hommes pour l'accompagner dans sa mission, Dieu peu en susciter autant qu'il voudra.
Peuple digne, on peut faire semblant devant l'homme, comme certains l'ont fait par le passé. Mais vous ne pourrez jamais vous soustraire au jugement de Dieu qui voit au-dedans de vous. C'est pourquoi, chacun recevra désormais au prorata de son engagement et de son amour pour ses frères de même que sa détermination à la cause de cette partie qui est aussi désormais celle de DIEU.
Ne restez donc pas assis en l'exil pour déjà dessiner des postes ministériels à votre mesure. L'Eternel attend votre repentance. C'est à ce prix que vous bénéficierez de cette deuxième chance qu'il vous accorde.
De toutes les manières, Il n'y aura plus de complaisance. Le poste de responsabilité ne sera plus ce cadeau qu'on offrait à des partisans pour servir de prébende à des familles tentaculaires
Chaque responsable sera désormais semblable à un chef militaire aux commandes de travaux de ruche. Car nous aurons non seulement le défi de rattraper 50 ans de retard, mais aussi la charge de discipliner un peuple qui devra vivre dans la crainte de son Seigneur et le respect de ses lois. Car l'Eternel vivra avec nous.


http://nouvellecotedivoire.com/religion-prophetie.html

10.Posté par Hermann N'da le 05/09/2013 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coucou la Combattante Grâce !

Heureux de te relire. Bien de choses à mon homo.
Tu as également le bonjour des amazones DORIANE, FATIM, et LEA qui ne cessent de te réclamer.

Je me suis récemment retrouvé avec ces vaillantes et valeureuses Dames de conviction, dans le cadre d'une mission dont l'objet sera bientôt connu de tous.

Dieu protège ta famille !

11.Posté par doriane le 05/09/2013 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hello Grâces! ravie de te relire! plein de câlins à notre petit Hermann!
Bisous à toi ma sœur!
Signé: doriane, la vraie

12.Posté par doriane le 05/09/2013 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hello Grâces! ravie de te relire! plein de câlins à notre petit Hermann!
Bisous à toi ma sœur!
Signé: doriane, la vraie

13.Posté par LaReflexion le 06/09/2013 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HM est le prototype même du vrai ivoirien. L’on sent chez lui une véritable évolution à un double égard. D’abord dans le style rédactionnel puis dans l’aspect qualitatif de ses articles.

Le palmier à huile a été introduit sur nos terres. Qd Ivoirien s’y est intéressé de plus près, ns sommes devenus champion du monde d’huile de palme à tel enseigne que notre terre fut baptisé « la côte des palmes » et la plus grande plantation de palmier à huile au monde, jusque très récemment, se trouvait en Côte D’Ivoire.

A l’arrivé du cacao, le Ghana en a planté, quand Ivoirien s’y est intéressé, nous sommes devenu « premier producteur de cacao au monde » et de meilleur qualité. Le phénomène du broutage existait déjà au Nigéria, quand s’est arrivé chez nous, nous sommes devenus « numero uno ». L’Etat était obligé de l’interdire « placement d’argent » parce qu’on avait commencé à faire ravage.

Il ont parler de gestion optimal d’un pays, qd Ivoirien a pris ça dès les années d’indépendance, il y a eu ce qu’il a été convenu d’appeler le miracle ivoirien. Le BLOOD a très vite fait de saboter ça et à long terme nous imposer la guerre. Il fallait une autre démo.

Ivoirien a démontré que même avc un pays coupé en deux, la gestion pouvait ne pas être mise à mal, payant payer les fonctionnaires, même ceux ds la zone rebelle qui ne travaillent pas, mieux augmenter les salaires et même procéder au règlement de notre dette, procéder à de grands travaux, fabriquer des bateaux bus. Est que la France, ds tte son histoire, a même un jour parlé de budget sécurisé ?

Ils ont emmené le métier de la guerre. Ok. Nous sommes en train de faire nos classes… Premier reflexe : alliance avec celui qui n’échoue jamais même dans la guerre, Jésus-Christ le Dieu Véritable appelé à juste titre « l’Eternel des armées ». Regardez déjà HM, dans cette branche de l’art de la guerre qui est la communication de résistance… Silence, ns faisons nos classes… Avc Dieu, ns ferons des exploits.

14.Posté par Charlie Bronx le 06/09/2013 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La seule façon de stabiliser durablement cette région est que l'Iran procède à un essai nucléaire Un seul essai suffira à chasser définitivement les rats occidentaux. Je suis prêt à parier ce que vous voulez que le président Nord-Coréen peut gazer qui il veut, dans les proportions qu'il veut sans que personne ne puisse oser prononcer le mot "frappes". Pourquoi? C'est grâce à l'arme nucléaire. Autre exemple : Kadhafi est resté tranquille tant qu'il poursuivait son programme nucléaire. Mais, s'étant naïvement fié aux occidentaux, il y a renoncé. On connaît tous la suite.

L'Iran, s'il n'en avait déjà pas l'intention, doit résolument se tourner vers l'acquisition le plus tôt possible de l'arme atomique. Les gens qui ont tendance à recourir systématiquement à la violence, comme les occidentaux, sont des gens qui ne respectent que la violence supérieure.

Il n'y a que la force que l'Occident respecte.

15.Posté par LaRedemption le 07/09/2013 11:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci LaReflexion pour ton analyse ultra pertinente. En peu de mots tu as decrit la capacite des Ivoiriens a l'adaptation et au surpassement. Cette fois, avec le meilleur bouclier: l'Eternel des armees nous vaincrons. Dieu nous garde.

16.Posté par LaReflexion le 07/09/2013 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LaRedemption, ce que l’on ignore est, qu’avt que ns ne fûmes appelés « Côte des palmes », ensuite « Côte d’Ivoire » et « Terre de cacao » de nos jours, nous étions « les Enfants du Feu ».

Lors de ce plus grand trafic des hommes de l’histoire de l'humanité, Les Hollandais, les Portugais et les Anglais l’ont appris à leur dépend. Les français en ont été informés, mais jusque là, ils n’ont eu qu’un petit avant goût à Poy. Bon, on ne s’attendait pas vraiment à eux, disons le comme ça…

Qd l’Eternel, Le Feu dévorant (Exode 24. 17) descendra parmi ns, "Enfants du Feu" (Esaïe 29. 6-7)…, puisse Dieu épargner les innocents !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !