Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Révolution Permanente : Message à toute la Résistance patriotique et révolutionnaire !

le Lundi 17 Décembre 2012 à 20:27 | Lu 4846 fois



La Chronique de ce jour doit être perçue comme une Alerte rouge mais aussi et surtout comme un Message à méditer écrit à l’attention de toute la Résistance Patriotique ivoirienne, depuis les mouvements regroupant les exilés, en passant par ceux de la diaspora, le COJEP, pour aboutir aux réseaux invisibles conduisant des actions de terrain.

Ces derniers temps, nous avons décidé de porter un regard soutenu et de traîner les oreilles partout en renforçant l’écoute active en milieu français afin de comprendre la psychologie de l’envahisseur blanc, ses craintes, ses méthodes, ses objectifs et son regard porté sur la Résistance ivoirienne. Ce travail de haut niveau, qui a mobilisé plusieurs réseaux, des spécialistes de l’analyse stratégique aussi bien au niveau militaire que politique, nous a permis de conforter nos postulats du départ, de comprendre, de découvrir et d’avoir une lisibilité précise sur ce qu’il se joue, dans le secret ou au vu de tous, contre le digne peuple de Côte d’Ivoire.

D’abord, à quelle étape de l’invasion de la Côte d’Ivoire la France pense se situer actuellement ?

D’après les informations disponibles, la France a subdivisé la reconquête coloniale de la Côte d’Ivoire, en trois phases : la Phase de la pénétration armée, la Phase de la pacification et la Phase de l’exploitation.

La pénétration armée s’est faite du 19 septembre 2002 au 11 avril 2011. Elle a duré 9 ans. Elle a utilisé une méthodologie quasi-identique à celle utilisée à l’époque de la première invasion coloniale. Cette phase s’est largement appuyée sur les populations du Nord de la Côte d’Ivoire et des immigrés de la CEDEAO venant de pays ayant connu une islamisation forcée.

Pourquoi ces populations ?

Il y a une étude anthropologique très détaillée de toute l’Afrique de l’Ouest à partir de laquelle la France conquiert ou maintient sous domination, les peuples noirs d’Afrique de l’Ouest. Cette étude peut être baptisée : Etude ethnographique des indigènes de l’Afrique de l’Ouest. Chaque pays a son étude ethnographique.

Ainsi, au niveau de la Côte d’Ivoire, l’étude ethnographique révèle que les peuples du Nord, à majorité musulmans, acceptent très facilement l’autorité d’un chef étranger. Il en est ainsi dans cette partie de la Côte d’Ivoire, car selon l’étude ethnographique réalisée par la France, ces peuples, au moment de leur islamisation, ont été vaincus, châtiés et contraints à obéir à Samory Touré, un étranger qui s’imposa à eux comme leur chef politique et religieux. L’héritage de cette soumission par un étranger barbare, a disposé ce peuple à obéir à un chef étranger. C’est pourquoi la France a choisi comme hier, le nord dit musulman et les voisins musulmans de la Côte d’Ivoire, pour conduire la reconquête coloniale de la Côte d’Ivoire en mettant à la tête de tous ces hommes, un étranger burkinabè.

Mais pour la France, l’étape de la pénétration armée est terminée. Sous son contrôle, sa coordination, avec ses moyens militaires, notamment le renseignement militaire, la stratégie et les armes, elle puise dans le réservoir de ces gens obéissant facilement à l’autorité d’un étranger, pour constituer des milices armées, qu’elle utilise pour châtier les peuples des zones considérées comme hostiles dans lesquelles elle entend réaliser des objectifs économiques ou politiques entrant dans son agenda colonial pour la Côte d’Ivoire.

Cette étape ayant connu son "succès", la France considère qu’elle est à présent à la Phase dite de Pacification de la Côte d’Ivoire.

Dans cette phase tout comme dans l’autre, la France n’invente rien de nouveau. Elle utilise les résultats de l’étude ethnographique de la Côte d’Ivoire. Cette étude révèle notamment que la Côte d’Ivoire est composées d’ethnies et de groupes ethniques, organisés en tribus très divisées, chaque tribu se considérant comme la concurrente, l’adversaire ou l’ennemie de l’autre aussi bien pour son rayonnement local que pour le rayonnement à la tête d’un appareil d’Etat déconnecté de ces tribus.

Or, la plus grande crainte de tout envahisseur, c’est d’avoir affaire à des Tribus résistantes avec un Commandement central. Tant que les tribus d’un territoire à conquérir maintiennent leurs antagonismes primaires, la conquête armée de ces tribus devient un jeu d’enfant tout comme sa pacification.

La méthode utilisée consiste alors à vaincre tribu par tribu en commençant par les plus faibles et les moins résistantes de sorte qu’au bout du processus, les tribus les plus résistantes et les plus fortes, deviennent faciles à vaincre car les forces coloniales peuvent se mobiliser et se regrouper en grand nombre autour d’une même tribu, l’encercler, procéder à son nettoyage centimètre carré par centimètre carré, avec un niveau de violence inégalé qui enlève toute velléité de résister plus longtemps, après la pacification.

C’est donc cette technique de pacification que le tueur Losseni Fofana des FRCI, encadré et équipé par les mercenaires de l’ONUCI et la Force Licorne, a tenté d’expérimenter récemment dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire contre les civils de l’ethnie Guéré considérés comme les hôtes potentiels des combattants de la force LIMA qu’il faut châtier afin de leur enlever toute intention d’accueillir et de collaborer dans un avenir proche avec des combattants qui seraient tentés de faire échouer l’entreprise d’invasion de la Côte d’Ivoire.

Toujours dans cette Phase dite de pacification, les peuples Abbey et Attié sont dans le viseur. Ils sont regardés comme des peuples favorables à une infiltration de combattants qui n’hésiteraient pas à lancer une attaque sur Abidjan, si les moyens et les hommes pour conduire une telle mission y sont en nombre suffisant. Donc, toutes les mises en scènes sont orchestrées pour trouver l’alibi qui va leur permettre d’encercler un jour ou l’autre, les tribus de la région et de procéder à leur pacification l’une après l’autre.

Après la Phase de pacification, vient ensuite la Phase de l’exploitation.

Dans cette phase, l’envahisseur qui aura brisé toutes les poches de Résistance et assis son autorité dans la terreur, procède à une exploitation, une surexploitation de toutes les ressources économiques mais aussi et surtout, humaines.

Cela veut dire qu’actuellement, la véritable Phase d’exploitation n’a pas encore commencé. Le bradage des ressources et entreprises auquel nous assistons, de la part du chef burkinabè qu’ils utilisent en Côte d’Ivoire, comme imposteur à tout faire, correspond, en Phase de pacification, à « l’Amende de guerre » que chaque peuple vaincu doit payer à son envahisseur pour le dédommager des dépenses engagées pour financer aussi bien la Phase de Pénétration armée que la Phase de Pacification.

Message donc à toute les Résistants de Côte d’Ivoire et d’Afrique.

L’analyse ethnographique de la Côte d’Ivoire révèle que le pays est émietté en tribus divisées, se croyant les unes concurrentes ou ennemies de l’autre. Elle poursuit pour dire que lorsque les tribus sont divisées et qu’elles n’ont pas un Commandement central pour fédérer les intérêts tribaux afin d’obtenir un intérêt national commun, coordonner l’action de Résistance à l’envahisseur, engager le combat avec tous dans l’intérêt de tous, eh bien, ces tribus demeurent fragiles et sont vaincues les unes après les autres, pour au final, se retrouver toutes sous occupation étrangère.

En Libye, quand feu le Colonel Kadhafi l’a compris, il a engagé une Révolution en mettant en place, un système politique organisé autour des tribus. Il usa alors de son grand charisme pour créer une fédération des Tribus libyennes, avant de se positionner comme le Chef de tous les Chefs de tribu, créant ainsi un Commandement central qui mit fin aux rivalités entre tribus et permit à la Libye, durant des décennies, de résister à tous les niveaux, aux impérialistes et de faire de ce beau pays qui était, une Nation riche sous l’Autorité du Chef des Chefs de Tribu, le Colonel Kadhafi.

Pour ceux d’entre vous qui y aviez prêté l’attention, le Colonel Kadhafi, tirant les leçons du succès de l’exception politique libyenne inspirée des réalités sociologiques de son pays, en était à organiser l’Afrique de cette même façon lorsqu’il créa l’association de tous les Chefs de tribu et de canton d’Afrique dont il fut le premier Chef.

Mais l’envahisseur sait qu’un Commandement central pour mener la Résistance est et reste son talon d’Achille car il permet une action concertée, une dynamique de défense de l’intérêt commun, une meilleure coordination des moyens humains et matériels, une stratégie d’action commune.
L’envahisseur le sait. C’est pourquoi il travaille toujours sur le tableau de la division. Il a incité certains membres du CNRD et du FPI à se désolidariser de la Résistance patriotique et révolutionnaire. De même, il est en train d’encourager certains membres et non des moindres, de l’ancienne Galaxie Patriotique à sortir du mouvement d’ensemble pour faire chemin seul, avec à la clé, des promesses et des fausses enquêtes d’opinion qui ne se réaliseront jamais pour ceux qui y auront cru.

Il a déjà réussi à maintenir les ethnies et les peuples de Côte d’Ivoire, divisés les uns contre les autres. Par exemple, dès que les opérations tests contres les FRCI ont commencé, plusieurs délégations du RDR et de l’ONUCI ont envahi les zones de l’Ouest, pour dire aux Baoulé qui exprimaient déjà leur rage contre Konan Bédié qu’ils accusent de les avoir trompés et trahis en les invitant à voter celui que vous savez, eh bien, ils ont aussitôt couru vers les Baoulés exploitant des plantations à l’Ouest pour leur dire que les renseignements français révèlent que les hommes de GBAGBO s’organisent pour venir tuer les Dioula, les Mossi mais aussi et surtout les Baoulé que ces fils de l’Ouest accuseraient d’être complices de l’invasion de leurs régions par les Mossis. Ils ont alors demandé leur soutien s’ils tenaient à conserver leurs plantations et éviter le massacre de leurs femmes et enfants par les "miliciens" de GBAGBO.

Quand des officiels accompagnés des forces étrangères s’adressent ainsi à un paysan qui ne sait ni lire, ni écrire et qui ne regarde pas la télévision, que pensez-vous qu’il fera ?

La balle est donc dans notre camp, Camarades Résistants. L’ethnographie de la pensée politique en Afrique telle qu’enseignée dans les écoles militaires notamment aux officiers français, insiste sur une et une seule chose : « tous les hommes politiques africains et même la plupart des cadres veulent tous être Président de la République. Promettez-leur, promettez à chacun d’eux que la France l’a choisi pour être Président de la République, promettez à chaque haut cadre de chaque ethnie que la France et ses amis l’ont choisi pour être Président de la République, et alors, ils vous livreront entre les mains, tous leurs frères, tous les cadres des autres ethnies ou de la même ethnie, de la même tribu ou du même parti politique ; et quand ils se boufferont entre eux comme des loups, alors, vous pourrez passer à l’action comme décidée pour sauvegarder nos intérêts. »

Voilà. Dignes Résistants de Côte d’Ivoire et d’Afrique, ce message s’adresse à vous. Civils, militaires, hommes politiques, responsables de groupes de pression, cadres, ouvriers, pour la Côte d’Ivoire, notre devoir est de faire échouer la Phase de Pacification de ce beau pays avec comme objectif ultime, sa Libération totale et irréversible.

Nous sommes sur la place publique. Nous ne pouvons pas entrer dans certains détails. Mais en hommes intelligents, nous croyons que nous nous sommes compris.

Que le Dieu Tout Puissant guide et éclaire le Chef de la Côte d’Ivoire nouvelle, la Côte d’Ivoire révolutionnaire, libre et souveraine !

A Très bientôt.
Hassane Magued




Lundi 17 Décembre 2012
Vu (s) 4846 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

52.Posté par Histoire le 21/12/2012 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le gaou,
tu écris : … On a pas vos médias mais il y a internet …. Vous vous étranglez parce que les Africains se sont réveillés ….
tu as de poux dans la tête, tu me prends pour un blanc?

que tu aimes les analyses d'HM qu'est que ca peut bien me foutre? ce que tu aimes toi, qu'est ce que ca peut bien me foutre? tu as prouvé quoi dans ce debat, RIEN, absolument RIEN DU TOUT!!!
tu confonds Akan (qui est un groupe ethnique) et Kwa (un dénominateur commun à une langue) tu confonds Ghana et sa capitale Kombi Saleh (d’ailleurs l’actuelle Mauritanie que j’ai cité comme situation géographique est celle de la capitale et non du royaume, le royaume était plus grand que ca et j’ai écrit …du moyen Sénégal à la région du Tombouctou…) tu te perds dans les dates que tu crois vouloir enseigner aux autres, tu joues dans la malhonnêteté parle de tactique (excuse en excuse), pour te rattraper tu écrits des récit d'histoire qui non rien avoir avec les points énumérés juste pour prouver une pseudo connaissance. C’est ca pour toi un debat ???
DEBATRE AVEC TOI EST UNE TORTURE INTELLECTUELLE
PARCE QUE TU CE QUI TE CARACTERISQUE: BETISE IDIOTIE MALHONNETETE INTELECTUELLE!
donc qu'est-ce que tu veux que ca me fasse, ce que tu préfères, on ne joue pas avec les asticots, on marche dessus, de toi je m'en balance. tu n’est même pas avisé pour reconnaitre dans mes écrits que je suis un akan qui vient du sud tu me parles de … jaloux envers les africains…
Cette attitude idiote que t'as est répugnante.

je maintiens mon impression sur cette chronique, elle est porteuse de division, tenir compte d'études "préhistoriques" faites sur nous pour en tirer une conclusion en catégorisant une partie de notre peuple c'est semer la division. Vous n'admettez pas de contradiction dans les débats, en quoi est-ce que vous êtes différents de ouattara et des sujets?
Pour avoir une assise politique il a lancé sa fameuse phrase... qui a contribuer un ralliement maladroit des musulmans et de nos frères du Nord derrière lui, vous dites que nos frères sont plus disposées à accepter des étrangers comme chef en tenant compte d'étude de ceux que nous combattons (la france), mais vous tournez subtilement les autres ivoiriens contre nos frères du Nord, vous faites donc quoi de différents de ouattara? ou même des francais ?
tu connais touré Zeguen ? tu connais Katignan ? tu es plus patriote qu’eux parce qu’il viennent du Nord, Idiotie !!!!!!!
je le répètes cette chronique minable à une germe de division, je le dénonce et je m’en écarte maintenant, toi ce que tu penses ou veux je m’en balance avec ton attitude tarée !!!!!!! tu fais partie de ce club de MINABLE de supporteur qui lance à tout bout de champs des dédicaces et louanges à votre dieu, mais c’est votre problème, j’ai dénoncé ce qu’il y a à dire toi LE RESTE je m’en fous !!!!
De même que cette phrase de ouattara semblait anodine elle cause des dégâts aujourd’hui de même cette chronique laissera des traces et contribue á indexer nos frères, qui certes se trompent en ce moment mais sont ivoiriens, ouattara pas.

Pauvre gaou suit tout ce que HM dit c’est ton problème, de toutes les façons tu as trop de poux dans ta cervelle pour réfléchir de toi-même.
Comme si c’est un dieu dont toutes les actions sont justes, va demander aux gens qui supportent ouattara, ils font la même chose que toi.
Toi qui ne connais pas le groupe Akan (ca s’apprend au primaire ) c’est sur ta nationalité qu’il y a bien doute …

….Vous vous étranglez parce que les Africains se sont réveillés….
TU SPECIALEMEMT TU N’EST PAS REVEILLÉ PUISQUE TOUT SEMBLE SE DECOMPOSER DEJA DANS TA TETE

51.Posté par gaou le 20/12/2012 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@HISTOIRE
Ta parole est confuse et empreinte de ce complexe de supériorité bien identifiable aux Blancs. Tu viens nous apprendre la logique et l'esprit critique ? Bouffon !

1-HM n'a écrit nul part que les tribus étaient désorganisés.

2-Samory Touré s'est livré également au djihad : il faisait la guerre aux Africains non musulmans pour les convertir ou les massacrer, comme si c'était nécessaire d'être musulman pour combattre les colons. Mais paradoxalement il n'a jamais tenté de convertir les colons. À côté nous avons les exemples de BABEMBA, TYEBA, ALBOURY NDIAYE, dont l'effort était tourné vers la seule résistance contre les colons. Samory n'a jamais envisagé de combattre aux côtés de ses frères qui n'étaient pas musulmans, contrairement à BABEMBA ou ALBOURY NDIAYE qui étaient disposés à combattre aux côtés de Samory. Ce dernier n'a rien trouvé d'autres qu'à leur faire la guerre : siège de Sikasso !

J'aime la lecture de HM par rapport à Samory, en fait cela me conduit à me poser des questions poussées sur certains des "héros" Africains de la résistance.

Ton Histoire des migrations est bien foireuse. Un petit tour linguistique l'a bien prouvé. Alors, tes leçons d'analyses, tu vois bien que l'on en a pas besoin ici. Vous vous étranglez parce que les Africains se sont réveillés ( vive GBAGBO le grand catalyseur ).

On a pas vos médias mais il y a internet : vive EMEAGWALI ( le père d'internet et l'un des plus grands mathématiciens au monde, un frère NIGÉRIAN !!!! ).

ON S'EN FOUT DE TOI ! BON VENT !!!

50.Posté par Histoire le 20/12/2012 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons fait une petite digression Gaou et moi mais je pense que l'éssentiel est dit.
Ce que je vous souhaite c'est la liberté de pensé et d'agir, c'est l'esprit critique en toute chose, c'est de diversifier les sources d'information, de chercher á aller au fond des choses, de ne pas se limiter aux analyses toutes faites mais de s'exercer à en faire soi même à partir des documents ou points cités.
En langage chrétien que l'Esprit Saint vous guide en TOUT
il est malheureux qu'on trouve toujours des gens chez nous à manipuler, si la france réussit à agir aussi directement dans nos pays africains c'est qu'elle trouve toujours des personnes á manipuler qui n'ont pas une confiance à soi qui se referent toujours à l'opinon des autres, qui sont complexé, qui ne sont pas Independants....
si la france ne trouve personne à manipuler chez nous (c'est qu'il a plus de fissure dans le mur et donc un est pret pour NOTRE INDEPENDANCE) avec qui elle composera pour nous bombarder ou piller nos économies? voila où on en viendra si l'indépendance commence d'abord par soi (chaque individu).

La parole de l'autre ne peut pas être parole d'évangile si je suis convaincu moi que je suis capable aussi de faire ma propre analyse à partir des points dont il s'est servit.

Bonne chance á vous et faites ce que vous voulez des Chroniques HM je vous ai dit l'essentiel.


49.Posté par gaou le 19/12/2012 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@LECTEUR,
merci pour ta contribution, mais j'ai aussi mes sources, fort solides :
Obenga est l'un des plus grands linguistiques au monde.

Quand à dire l'Afrique est orale et l'Occident a une tradition écrite, c'est le mensonge que l'Occident fourgue aux Africains depuis des générations :
L'Afrique est le continent de l'écriture : les MEDU NETER ( Egypte antique négro africaine ) date de 3200 avant JC, et ceci nous le savons gràce à Gunter Dyer, un scientifique honnête occidental. Il y aussi le méroitique, le nsibidi, le vai, l'écriture Mendé, bassa, bamoun... C'est l'impérialisme occidental qui a favorisé la disparition de nos écritures. Les empires soudanais utilisaient l'écriture arabe. ES-Sadi, Khati entre autres furent des écrivains prolifiques négro africains. On utilisait même les caractères arabes pour écrire en langues africaines. Donc dire que l'Afrique est orale( uniquement) c'est
ARCHIFAUX !!!

Le Kwa n'est pas une langue, mais un groupe linguistique.
Quand à dire que les population islamisés sont restées au Nord, et les animistes sont descendus, c'est absolument inexacte. J'y reviendrai.

Il faut tout de même que les Africains sachent que noutre berceau culturel commun est la vallée du Nil, où nos ancêtres ont vécu longtemps ensemble. Les travaux linguistiques de Diop et d'Obenga ont parfaitement démontré la parenté linguistique entre toutes les langues africaines, ce qui sous entend une psychologie commune, une même parenté culturelle, sous les apparences d'hétérogéneité.
Donc au fond, même si la parenté entre les langues Kwa et Mandé ne saute pas yeux du fait du temps et de l'espace, il n'en demeure pas moins, qu'au fond, c'est la même langue ancestrale dont les origines remontent à la vallée du Nil. La conclusion qu'on en tire est est la suivante : LES AFRICAINS sont UN PEUPLE !

Le reste ne découle que de notre ignorance de notre Histoire et de la manipulation de l'Occident impérialiste. C'est tout !

48.Posté par gaou le 19/12/2012 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Histoire
Le site Eburnienews a consacré une vidéo à la conférence de Berlin, il y a quelques jours, or je visite ce site tous les jours.1885 fait partie du titre. Donc il n'y a pas de mauvaise foi de ma part, mais juste une technique qu'on utilise souvent dans les débats. Le débat est un combat, fait de provocations et de pièges tendus. Si j'avais des carences au moins au niveau de la date ( car des carences j'en ai pleins aussi je lis souvent les chroniques de HM très instructives ) l'article vidéo qui date de peu m'aurait aidé. Passons

C'est en vain que j'ai cherché le coeur du royaume dont tu parlais dans tes réponses. Mais c'est suite à ma réponse que tu as cité la Mauritanie. Tant mieux. Les Soninké viennent de l'Egypte pharaonique. Ils auraient quitté leur region Aswan actuel, vers 500 ans av.JC pour ce dirigés vers l'actuelle Mauritanie ( approximativement ) pour fonder au cour des deux siècles KOUMBI, nom qui rappelle leur pays d'origine Kamit ( Kemit ), et veut dire le pays des Noirs. C'est suite aux exaction de Cambyse le roi Perse en - 525 av.JC. Si dont les Soninké ont quitté Kamit vers - 500ans, en retenant ta date de 300 ap.JC, ils auraient donc mis 600 ans minimum, pour batir Koumbi( Ghana ) ?

J'apprécie ta nuance, maintenant tu dis quelques groupes. Le golf du Benin ce pas le Benin. Décidement !

Pour les frontières, tu es très acrobatiques; le dictionnaire est là pour trancher.

La suite....

47.Posté par LECTEUR le 19/12/2012 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kwa est une langue et non un groupe ethnique. C’est une langue parlée par un groupe de peuple en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Benin, au Togo et au Nigeria.
Le terme est attribué à Gottlob Krause en 1885, repris par Dedrich Hermann en 1952 et désignait une racine commune pour tous dialectes parlés par un certains nombres de peuple repertoriés.
La langue Kwa appartient à deux grandes groupes distincts : les Gyo (50 dialectes) et les langues de la rive gauche (25 dialectes).
Les Gyo en majeure partie au Ghana et en Côte d’Ivoire dont les Akans.
La rive gauche : au Ghana, Benin, Togo et Nigeria




pour plus d'infoormation:


Georges Hérault (dir.), Atlas des langues kwa de Côte d’Ivoire, Université d'Abidjan, Institut de linguistique appliquée, 1982, 509 p.

46.Posté par LECTEUR le 19/12/2012 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’empire du Ghana était connu sous le nom d’empire du Ghana pour les Occidentaux et sous le nom de Wagadu (ou Wagadou) pour les Habitant du Royaume. L’Afrique ayant une tradition orale et les Occidentaux une tradition écrite ce qui est resté est l’empire du Ghana.
Koumbi Saleh a été durant une période la capitale de l’empire du Ghana /Wagadu à partir du IV Siècle.
Ghana est le titre donné aux chefs guerriers ou chefs de guerres, lorsqu’un chef guerrier accéda ou pouvoir le nom fut attribué à l’empire et propagé par les voyageur arabes et maintenu sur papier par les européens.
L’empire a été découvert entre 200 et 400 ans après JC (pour ce qui est des sources datées) cependant , pour d’autres historiens il a été reconnu en tant qu’empire du Ghana vers 700 après JC par contre sa civilisation date d'avant JC mais une civilisation supposée.

Il y avait deux grand groupe de population, une partie musulmane et une partie animiste (qui s’est déplacé vers le Sud)



regardez sur ce cite pour plus d'information

http://www.soninkara.com/histoire-geographie/histoire/

45.Posté par Histoire le 19/12/2012 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Et quand tu dis que Ghana est passé de royaume à empire, cela veut veut dire simplement que Ghana a étendu ses frontières. Mais est ce que tu comprends d'abord ce que tu écris toi même ?"

tu sais ce qu'on appelle territoire d'outer mer???
ca te dit quelque chose la Martinique?
elle fait partie de la France ou pas? ont-elles des frontières communes?

des royaumes plus grands pouvaient annexer d'autres territoires s'agrandir sans pour autant avoir des frontières commune il est dans ce cas, prudent de parler de royaume que de frontière, donc de limite du Royaume. Parce frontière veut dire: limite qui sépare un ´tat d'un autre.

il faut tout t'apprendre decidement.... en plus de la carence il y a la malhonnêteté et pour couronner le tout l'arriération mentale !!!!!!!

dans le temps c'était courant d'étendre son royaume et donc son influence et ses richesses. c'est ce qui explique que la grande partie des croisades notamment en Afrique était mené par la Roi en Europe.

si ce que j'ai écrit (qui est d'ailleurs vrai) était écrit par HM, en tout bon mouton tu l'aurais avalé.

44.Posté par Histoire le 19/12/2012 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’Empire du Ghana n’a pas été fondé en 300 av JC mais en 300 après JC.

TU NE FAIS PAS LE POIDS

"les peuples que tu viens de citer font parti du groupe KWA"

JE ME DEMANDE SI TU ES IVOIRIEN POUR SORTIR DES ANNERIES PAREILLES

De toutes les facons je comprends pourquoi tu surpporte tant HM sans objection tu n’as aucune connaissance même celle de ton pays.

"Les peuples du Golf du Bénin présentent une unité linguistique incompatible avec l'idée d'une migration venu de l'ancien empire du Ghana, dans la mesure ou la durée de cet empire de moins 300 av JC ( chronologie longue) à 1240 aurait forcement eu un impact dans leurs langues."

J’AI BIEN DIT QUELQUES GROUPES (SOUS ENTENDU GROUPE ETHNIQUES) ET NON LE PEUPLE BENINOIS ; PAREIL POUR LE TOGO.

"Je n'ai contesté nul part la migration des peuple."

TU NE PEUX RIEN CONSTATER TU ES D’UNE IDIOTIE HORS NORME

43.Posté par Histoire le 19/12/2012 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comme ton pseudo l'indique c'est bien toi le gaou !!!
pourquoi tu as choisi ce nom m’importe peu mais il te sied bien puisque tu l’es effectivement
apparemment tu n'as pas uniquement des problèmes pour réfléchir tu fais encore dans la malhonnêteté!!!

tu as écrit 1888 parce que tu ne savais pas la date, si tu savais tu l'aurais écrit puisque tu voulais par la montrer tes connaissances, mais tu as étale ta carence… tu n’écris pas uniquement avant de réfléchir tu ne sais pas réfléchir !!!
Gaou c’est de la malhonnête!!! Je te parle de l’Empire du Ghana, qui a bel et bien existé et sous le nom d’Empire du Ghana pas un autre nom !!! d’abord royaume puis Empire du Ghana et la capitale s’appelait KOUMBI SALEH, KOUMBI ÉTAIT LA CAPITAL DU GHANA ET NON L’EMPIRE ; elle se situais dans l’actuel Mouritanie.

TU VOIS BIEN ; TU RACONTES DES BETISES ; TU VAS FOUINER TU REVIENS ENCORE AVEC DES BETISES TU SAIS POURQUOI ? TU ES EN FAIT TOI-MEME LA BETISE !

42.Posté par gaou le 19/12/2012 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@HISTOIRE
GAOU est le titre du généralissime de royaume militaire d'Abomey.
C'est pour cette raison que j'ai choisit ce pseudo en rapport avec le contexte actuel. Mais je m'attendais que quelqu'un s'attarde dessus.
Comme quoi tu pétes plus haut que ton cul, au lieu de te renseigner, de rassembler les informations ( comme tu le dis dans ton post 36 ) avant de nous enfumer.
C'est après renseignement que tu vois enfin que la date de 1888, n'est pas la bonne. Donc tu parles sans savoir de quoi tu parles ? Penses-tu sincerement que je ne connaissais pas la bonne date ?

Passons.

Revue des boulettes de l'HistoRIEN

" Nous on fonctionnait par Royaume et tributs ce sont les Européens qui parlaient de frontières," . Ah bon ?
Mais un royaume suppose des frontières. Et quand tu dis que Ghana est passé de royaume à empire, cela veut veut dire simplement que Ghana a étendu ses frontières. Mais est ce que tu comprends d'abord ce que tu écris toi même ?

Ghana, le nom a été attribué par Kwamé Nkruma à l'ancienne Gold COST. Le nom de l'ancien Ghana était KOUMBI. C'est les arabes qui ont appelé le pays Ganar ( Koumbi ) qui va devenir Ghana. Le coeur du royaume est où ? L'ancien Ghana était principalement situéau niveau de la Mauritanie actuelle, et il fut fondé par les Soninké ( 300 av JC ).

Je n'ai contesté nul part la migration des peuple. Mais rattacher les peuple que tu cites à l'ancien empire du Ghana est contestable. Tu n'apportes aucune preuve. Par ailleurs, les peuples que tu viens de citer font parti du groupe KWA; le Baulé en dehors de la CI est proche de langue abrons, nzema, anyi, fanti au Ghana tchokossi au Togo. les langues Akan se retrouvent au Ghana, Togo, Ci, Benin... Comme tu remarques, aucun des pays cité ne rentrent dans les frontières de l'ancien empire du Ghana.
C'est plus le groupe Mandé, ( nord de la CI ) que l'on peut rattacher à une migration venu de l'ancien empire du Ghana dont le coeur se trouvait en Mauritanie.

Les peuples du Golf du Bénin présentent une unité linguistique incompatible avec l'idée d'une migration venu de l'ancien empire du Ghana, dans la mesure ou la durée de cet empire de moins 300 av JC ( chronologie longue) à 1240 aurait forcement eu un impact dans leurs langues.

"Houphouet Boigny auait fortement influencé la formation des frontières de la CI." Donc ce n'est pas lui qui a dessiné la carte, ni les tribus ?

HistoRIEN, vraiment tu pètes plus haut que ton cul ! Moi quand je les chroniques de HM, vois-tu c'est toujours en m'interrogeant. Mais toi quand tu lis tes infos que tu rassembles, tu ne reflechis pas dessus.

Alors,Débat d'idée ou ébat d'idiot ?

41.Posté par Histoire le 19/12/2012 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Akans : Baoulé, Agni, Appolo, Attié, Bron, Alladjan, Abouré, M’bato, Èbrié Avikam, Abbey, Abidji….

GAOU

regarde un peu leur situation géographique en CIV tu verras bien qu'ils ne sont pas voisins c'est déjá un signe de leur migration, jette un coup d'oeil au Ghana... mais aussi au Togo et Benin tu y verras aussi quelques groupes...
comme ton pseudo l'indique c'est bien toi le gaou ...

40.Posté par Ivoirien le 19/12/2012 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ HISTOIRE j'apprécie mon frère ton approche en ce qui concerne cette chronique de H M.

@GAOU , mon frère remettons nous en cause avant d'indexer la France, les mossis et les autres idiots de la CEDEAO.
Nous (IVOIRIENS) sommes les premiers responsables de nos problèmes.

39.Posté par Histoire le 19/12/2012 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Migration des peuples:

Nous on fonctionnait par Royaume et tributs ce sont les Européens qui parlaient de frontières, chaque groupe de Tributs était affilié à un royaume il y a eu d’abord, avant le partage des territoires, des migrations de tribut, qui sont aujourd’hui des groupes ethniques, Pour les Akans, leur langue commune ressemblaient un tout petit peu au Baoulé d’aujourd’hui (dans la prononciation), selon l’information que j’ai il s’exprime encore aujourd’hui dans certaines régions du Sud par les Tambours (pour les Akans du Sud demandez aux vieux de vos villages de vous parler du langage des Tambours). Le cœur du Royaume dont je parle donc et j’ai donné l’exemple des Akan était le royaume du Ghana devenu par la suite un vaste empire (l’empire du Ghana) s’étendait du moyen Sénégal à la région du Tombouctou vers 300 jusqu’à 1240. Il y a eu après l’éclatement de l’empire, des migrations qui n’ont rien à avoir avec le tracé des frontières ou le partage de l’Afrique. Le Partage et le tracé des frontières n’a fait que fixé les peuples où ils se trouvaient en leur donnant une nouvelle identité.

38.Posté par Histoire le 19/12/2012 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C’est un groupe de soutien MINABLE qui s’est formé ici dont les membres ne répondent que par OUI à tout ce qu’on vous sert, vous n’avez aucun esprit critique et vous parler d’indépendance, si vous n’arrivez même pas à être indépendant (votre personne) c’est une aberrance de parler d’intendance de la CIV encore moins de l’Afrique. Ce n’est surement pas des individus comme Vous qu’on y arrivera !!!!! C’est en croire que vous ne savez même pas ce que ca veut dire.
VOTRE SEUL ARGUMENT L’INJURE VOS SEULS PROPOS CEUX HM ; EN FIN DE COMPTE QUI ETES VOUS RIEN Vous pensez que vous aimez plus la CIV parce que vous êtes de béni OUI –Oui d’un inconnu ?????
- ceux qui aiment Gbagbo et souhaitent son retour mais critiquent HM vous dites ils n’aiment pas la CIV
- Ceux du FPI qui qui souhaitent aussi la libération de la CIV mais critiquent HM vous dites ils n’aiment pas la CIV
- Ceux aiment la CIV mais sans partie politique mais critiquent HM vous dites ils n’aiment pas la CIV
- Je ne citerai même pas les perdus de l’autre bord
Mais en conclusion ce sont les critiques HM que vous ne supportez pas, pour un club de soutien c’est normal mais ce qui n’est pas normal C’EST VOUS METTEZ HM AU DESSUS DE TOUT, de Gbagbo, du FPI, même de la Nationalité Ivoirienne, Mais c’est bête ce que vous faites là !!!! vous ne le connaissez même pas, à moins que comme l'a dit un intervenant c’est la même personne (HM) sous divers couvert qui se fait une Pub.
Et vous refusez toute discussion, sous prétexte que vous savez tous, mais voilà l’´occasion de le prouver !!!

Pour des gens intelligent quand c’est bon on prend quand ce n’est pas bon on ne prend pas
Pour ceux qui font dans l’idiotie on avale tout, suivez mon regard.
J’en viens points soulevés :
D’abord la conférence de Berlin
La conférence de Berlin a eu lieu du15 Nov. 1884 au 26 Fév. 1885, ET NON EN 1888 COMME TU LE DIS : Il s’agissait de régler le conflit née entre les pays occidentaux au sujet du Congo principalement mais aussi pour clarifier la liberté de navigation. C’était donc principalement le partage du « butin » entre eux pour éviter des conflits qui avaient d’ailleurs déjá commencés. Les frontières dont on parle souvent concernent les frontières globales qui concernaient plusieurs régions à la fois mais considéré comme une seule pour attribué á chaque pays européen. Les frontières qu’on connaît aujourd’hui en Afrique par pays sont survenues plutard et ca répondait à une gestion interne des frontières globales (chaque pays Européen devait gérer sa portion de terre et la découper comme elle le veut. Il y a donc eu un partage interne pour cause de gestion puis les frontières se sont précisées avec l’indépendance. Le nôtre (la CIV) a été fortement influencé par notre premier président (si vous regardez la forme elle ressemble étrangement à celle de la France).
Je te répondrai sur Samory et les autres points un peu plutard, dès que j’ai le temps

37.Posté par Histoire le 19/12/2012 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Saufsi

je ne suis pas pour la France ceux qui me connaissent en riront...
j'ai enuméré plus bas les points pour lesquels j'ai intervenu

36.Posté par Histoire le 19/12/2012 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gaou

t'en fait surtout tu auras ma réponse tout à l'heure, juste le temps de rassembler les informations dont tu parles !!!

si tu savais le degout que j'ai pour l'attitude de la france en afrique t'aurais fermé l'anus qui te sert de boucher.

envoi un débat d'idée je te repondrai avec des idées

35.Posté par Saufsi le 19/12/2012 00:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merçi frère GAOU vaillant guerrier pour cette belle replique. Quand j'ai lu les posts du frère HISTOIRE.Je me suis dis voici une personne qui donner du crédit aux actes ignobles de la france en Afrique et en Côte d'Ivoire. Je voudrais savoir frère HISTOIRE qui est donc à la base de tous ses massacres,nous les ivoiriens peut-être? Certe la france n'est pas la seule responsable puisque nos frères aussi sont à la base de tout ce qui nous arrive. Ils ont decidé de vendre leurs âmes au Diable et porter le couteau à leur peuple. Pour des intérêts personnels,mais toujours est-il que les moyens financiers et logitiques viennent de la grande FRANCE et ça tout le monde le sait rien ne peut nous l'enlever de la tête. Grand merçi à toi vaillant guerrier HASSANE MAGUED tu reste et resteras toujours pour nous une référence en matière d'information,que DIEU veille toujours sur toi pour que tu puisse toujours nous donner les informations,source de notre résistance et la force pour la libération de notre pays.Heureusement que nous les initiés comprenons mieux toutes tes chroniques c'est l'essenciel.Coucou à HERMANN NDA,IGNACI,FATIM 1,FATI,DORIANE la vraie, GAOU,YVES l'ivoirien,YUOTAM,TCHEDJOUGOU, sans oublier toute la resistance patriotique et toute la REVOLUTION PERMANENTE,que DIEU vous benisse et vous protège. Amen!

34.Posté par gaou le 18/12/2012 21:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@HISTOIRE
En vérité l'objectif visé par les présents posts de HISTOIRE, c'est de dédouaner la France dans sa responsabilité du drame Ivoirien ! Relisez bien ses posts.. Il feint d'être du côté de la résistance afin de mieux faire passer son message.

En matière d'Histoire, regardons un peu ce passage de notre histo-RIEN
"pour ceux qui connaissent notre histoire la CIV a été formée parce que des tributs se sont séparés du coeur du royaume".

De quel royaume parle notre histoRIEN ? Quel est le nom de ce royaume ? Il date de quel siècle ? Quels étaient ses contours, même approximatifs ?
Voilà pour les questions, en ce qui concerne le royaume.

Maintenant mettons le doigt sur la grosse boulette de notre histoRIEN :
"LA CÔTE D'IVOIRE A ÉTÉ FORMÉE PARCE QUE DES TRIBUTS SE SONT SÉPARÉS DU COEUR DU ROYAUME" dixit @HISTOIRE, l'histoRIEN. Quand on sait les états africains actuelles avec leurs frontières sont des créations de l'Occident impérialistes ( conférence de Berlin 1888 ), on se demande quelles substances HISTOIRE a fumé pour écrire une telle ineptie ! En plus le pays s'appelle CÔTE D'IVOIRE : donc les tributs séparés ce sont mis d'accord pour donner un nom français à leur pays ?
Et ça veut péter plus haut que son cul !


33.Posté par OKBU le 18/12/2012 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.deborah33epee.com/2012/12/les-coulisses-de-la-colonisation.html

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !