Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Renversé par la France et détenu à Korhogo: Voici où Ouattara cache le président Gbagbo

le Lundi 19 Septembre 2011 à 16:48 | Lu 819 fois



Renversé par la France et détenu à Korhogo: Voici où Ouattara cache le président Gbagbo
Le président Laurent Gbagbo, contrairement aux déclarations officielles d’Alassane Ouattara et ses affidés, n’est pas détenu à la résidence officielle d’Etat de Korhogo. Ça, tout le monde le sait depuis le début, et le nouveau président installé par coup d’Etat à la tête de notre pays l’a confessé sur le plateau de la télévision française TF1 la semaine dernière en France, en marge de la remise du Prix Houphouet-Boigny pour la Recherche de la Paix.

Le président Gbagbo est plutôt détenu dans la résidence d’une des plus hautes autorités de la rébellion qui a coupé le pays en deux du 19 septembre 2002 au 11 avril 2011, date du renversement du chef de l’Etat par l’armée française. L’information nous a été confirmée hier après-midi par Me Sophie Rama Bourthoumieux, un des avocats parisiens du président Laurent Gbagbo et de son épouse, Simone Ehivet Gbagbo, enfermée, elle, à Odienné (900 km d’Abidjan au nord-ouest de la Côte d’Ivoire).

Selon l’avocate, qui a fermement refusé de confirmer le lieu gardé secret de détention de son client, «pour des raisons de sécurité», les avocats parisiens Jacques Vergès, Marcel Ceccaldi, Roland Dumas et elle-même ont fini par obtenir gain de cause, samedi dernier, à force d’insister : ils ont eu accès au président Gbagbo avec qui une très fructueuse séance de travail a eu lieu.

Le retour du Barbu…

D’après l’avocate, le président renversé le 11 avril dernier est en « très bon état de santé morale et physique ». D’ailleurs, placé dans des conditions de détention exécrables, le président Gbagbo aurait laissé pousser ses cheveux et sa barbe qui rappellent ses dures et terribles années de lutte contre le parti unique sous feu le président Félix Houphouet-Boigny. « Le président Gbagbo est si fort dans la tête qu’il ne tient pas du tout à ce que l’on s’attarde sur ses conditions de détention », déclare Me Bourthoumieux.

Et pourtant, le fondateur du Front populaire ivoirien (Fpi) et père de la démocratie ivoirienne est détenu « dans un isolement inacceptable », ajoute l’avocate. Qui finit par avouer, sous le feu roulant de nos questions : « Oui, en vérité, le président Gbagbo est gardé dans une villa trop petite et qui ne lui permet pas d’entretenir sa forme physique. Tout ce que notre client demande, c’est de l’espace pour faire quelques heures de marche par semaine ».

A ce sujet, selon Me Sophie Rama Bourthoumieux, après être resté pendant des mois insensible à cette demande vitale du président Gbagbo, le régime installé par la France se serait déclaré prêt à y accéder pour permettre à l’illustre prisonnier de Sarkozy d’avoir droit à ses exercices physiques. Mais peut-on y croire face à Alassane Ouattara, le geôlier dont le premier souci de certains des tonitruants et sulfureux conseillers politiques reste de mettre fin à la vie du président Laurent Gbagbo par des moyens les plus pervers ?

Le «dossier»
désormais bien coordonné

Parlant de la séance de travail que le président Gbagbo a eue avec Mes Vergès, Ceccaldi, Dumas et elle-même, Me Bourthoumieux soutient qu’une très bonne coordination est mise en place autour du chef de l’Etat ivoirien renversé par la France. Ainsi, le président Gbagbo a confirmé le ministre Justin Koné Katinan dans son rôle de porte-parole. Il a donné des instructions fermes à ses avocats, qui gèrent la partie juridique de son dossier, pour travailler avec le porte-parole qui bénéficie également de toute la confiance du président du Fpi, Pascal Affi N’Guessan, enfermé, lui, à Bouna. D’ailleurs, hier dimanche après-midi, Me Bourthoumieux a pris l’avion pour Accra où le ministre Koné Katinan l’attendait pour un compte rendu des entretiens que les avocats ont eus avec le président Gbagbo.

Enfin, selon l’avocate, des actions de communication sont en préparation sur les travers de ce coup d’Etat opéré par l’armée française contre laquelle une plaine déposée pourtant secrètement au Tribunal des armées à Paris fait des vagues en ce moment dans le monde. «C’est sûrement le Tribunal des armées qui a organisé la fuite», constate l’avocate qui se déclare nullement gênée par une affaire qui, tôt ou tard, allait finir par se savoir.



César Etou cesartou2002@yahoo.fr

Source : Notre voie : Dernière Mise à jour : 19/09/2011 (Auteur : Cesar Etou)

Lundi 19 Septembre 2011
Vu (s) 819 fois



1.Posté par Halin Bebel le 19/09/2011 22:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il(Ouattara)croit duper les ivoiriens.On peut tromper le peuple une partie du temps mais pas tout le temps.Nous savions que Gbagbo n'était pas dans la résidence d'HOUPHOUET.De toute façon,le gouvernement illégal ouattariste depuis longtemps avance de mensonges en mensonges.Mais Dieu est là,tout près! Il agira au moment opportun.

2.Posté par LE MEME le 20/09/2011 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PRESIDENT GBAGBO TU SERA LIBRE DANS MOIN DE 14 JOUR ...

3.Posté par jacqui_lolo@yahoo.fr le 22/09/2011 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gouvernement mythomane.Un jour ou l'autre la vérité éclatera.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !